26 septembre 2017

Jardins ouverts 2017 : Alessandra Montagne, cheffe locavore

Fervente locavore, Alessandra Montagne, cheffe des restaurants Tempero et Tempero le comptoir à Paris, cuisine presque exclusivement avec des produits franciliens. Elle prépare une intervention à la Fondation GoodPlanet pour Jardins ouverts : une démonstration culinaire à partir de légumes du potager.

En quelques mots, pouvez-vous nous raconter votre parcours de cheffe et la naissance de votre passion pour la cuisine ? 

Je suis née au Brésil. Je suis arrivée en France en 1999. J'ai toujours aimé cuisiner, mais je me suis décidée à passer le pas en 2008 et, grâce à une reconversion professionnelle, j’ai pu entrer dans le cœur du métier. En 2009, j'ai passé mon CAP cuisine au GRETA (Groupement d'établissements) Jean Drouant :  des formations publiques pour adultes qui préparent à différents métiers. C’est le chef William Ledeuil du restaurant Ze Kitchen Galerie, dans le 6e arrondissement, qui m’a formée. J’avais envie d’aller plus loin, j’ai alors passé un CAP pâtisserie et je suis ensuite entrée en formation à la Grande Epicerie de Paris aux côtés de Benoit Castel. En 2012, j'ai monté mon premier restaurant, Tempero, avec mon mari Olivier Montagne, dans le 13e arrondissement, le but étant d'avoir un restaurant de qualité, avec une cuisine préparée aussi souvent que possible avec des produits locaux et surtout, accessible à tous. Par exemple, un menu chez nous équivaut à 20 euros entrée-plat-dessert et tout est cuisiné à partir de produits bruts et de saison.

Pourriez-vous nous expliquer votre démarche en faveur du manger local ?

Depuis le départ, je me suis intéressée aux producteurs régionaux. J'ai d’abord découvert la cueillette de légumes à la ferme de Viltain (78) ; c’était dans les premières années de Tempero. J'ai ensuite beaucoup travaillé avec les AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) et la Ruche Qui Dit Oui (plateforme qui met directement en relation des agriculteurs et artisans avec les consommateurs). Pour moi, c'était essentiel de travailler avec des gens qui aiment leurs métiers et qui sont proches de moi, au sens propre, comme au figuré ! Participer activement à l'économie locale me tenait à cœur.

La Fondation GoodPlanet se définit comme étant le premier lieu dédié à l’écologie et à l’humanisme. En quoi votre intervention dans ce lieu à l’occasion de Jardins ouverts a-t-elle du sens pour vous ?

J'adore ce lieu dédié à l'humain. Il pose les questions simples : comment se faire du bien ? Comment devenir meilleur ? C’est une fondation basée sur l'élévation de l'humain, de ce qu’il y a de meilleur chez lui. Tout cela a du sens pour moi, comme, à mon avis, cela devrait avoir du sens pour tout le monde.

Pourriez-vous nous dévoiler en avant-première quelques recettes que vous réaliserez à l’occasion de Jardins ouverts, le dimanche 1er octobre 2017 ?

Bien sûr ! Pour Jardins ouverts, je vais préparer des recettes à partir des légumes cultivés dans le potager de la Fondation GoodPlanet. Je vais cuisiner des plats avec des courges butternut, du potimarron et je vais préparer une confiture d’aubergines  

 

Démonstration culinaire de la cheffe Alessandra Montagne : dimanche 1er octobre 2017 de 12h30 à 16h
Fondation GoodPlanet - Domaine de Longchamp

 

Retrouvez tout le programme de Jardins ouverts.