Publié le 26 septembre 2022
Mis à jour le

Fret et logistique : un acte 2 pour de nouvelles orientations

Crédit photo : Région Île-de-France

La Région a voté, le 22 septembre 2022, les nouvelles grandes orientations de sa politique fret et logistique. Meilleure coordination des outils, modernisation des infrastructures, création d'un observatoire régional, décarbonation... : tout est pensé pour adapter le transport de marchandises en Île-de-France aux nouveaux enjeux.

 Les chiffres clé du fret en Île-de-France

  • 375.000 emplois en Île-de-France. 
  • 90 % des marchandises transitent par la route, 6 % par le mode fluvial, 4 % par le rail. 
  • La logistique occupe 17 millions de m² d’entrepôts.
  • Plus de 7 millions de Franciliens achètent en ligne et 84% de ces achats génèrent des livraisons physiques.
  • Le e-commerce représente 20% des flux en ville. Il croît chaque année de 15%.

Lancée en 2018, la Stratégie régionale fret et logistique de la Région Île-de-France entre dans une nouvelle phase pour prendre en compte :

  • Les profondes mutations du secteur renforcées par la crise sanitaire et ses périodes de confinement successives),
  • La transformation des comportements d’achat,
  • Les nouveaux enjeux liés à l’accélération de la transition énergétique et à l’urgence climatique.

Alors que chaque année plus de 200 millions de tonnes de marchandises transitent en Île-de-France, la Région a voté, le 22 septembre 2022, 4 nouveaux axes de développement pour :

  • Améliorer l’organisation de la logistique à l’échelle de son territoire,
  • Revaloriser un secteur d’activité porteur d’innovations et fortement pourvoyeur d’emplois.

Une stratégie fret et logistique plus responsable

L’objectif de la Stratégie fret et logistique 2022-2027 : mettre en place du fret et une logistique plus durables et responsables, avec les nouvelles dynamiques environnementales au cœur du projet. 

Près de 115 millions d’euros y seront consacrés.

Cela, après les quelque 90 millions d'euros accordés entre 2018 et 2021 pour :

  • Aménager des infrastructures,
  • Moderniser des flottes,
  • Accompagner des territoires et des entreprises franciliennes du secteur.

Retour sur les Assises du Fret et de la logistique à la Région Île-de-France et lancement d'un nouvel AMI

Le 28 novembre dernier se tenait au siège de la Région les Assises du Fret et de la logistique. Un événement qui a réuni de nombreux acteurs du secteurs avec plus de 200 participants et la présence de 30 porteurs de projets ayant bénéficié d'un soutien régional. 

Les assises ont permis le partage d'expérience entre tous les acteurs de la filière : collectivités territoriales, partenaires majeurs du fret en Île-de-France et entreprises émergentes.

Dans le même temps, l'Acte II de la stratégie régionale se matérialise avec le lancement d'un nouvel appel à manifestation d'intérêt (AMI), articulé autour de 2 enjeux prioritaires :

  • La décarbonation des chaînes logistiques
  • L'optimisation des flux et l'approvisionnement du territoire francilien

 

Voici les 4 grandes orientations de la Stratégie fret et logistique 2022-2027 de la Région Île-de-France

La brochure de la Stratégie Fret et Logistique Acte II de la Région

1. « Mieux connaître pour mieux agir » : développer la connaissance du système logistique régional

Cet axe vise à améliorer la collecte et l’exploitation des données de flux pour produire de nouveaux indicateurs territorialisés, en vue de mieux connaître et mieux comprendre l’organisation des flux et des acteurs.

La Région poursuivra son soutien aux projets innovants et son travail de construction d’un Observatoire régional du fret et de la logistique, en partenariat avec l’État et l’ensemble des acteurs publics et privés.

2. Assurer les conditions de la décarbonation des activités logistiques

Alors que 90% du fret francilien transite aujourd’hui par la route, la Région souhaite le développement d’usages logistiques décarbonés et de chaînes logistiques multimodales.

Par exemple, elle encouragera le fret par voie d’eau en soutenant la modernisation ou la création d’équipements et d’infrastructures, et en aidant les acteurs dans la mise en place de solutions de livraison urbaine fluviale associées à des véhicules propres.

L’investissement de la Région porte également sur le verdissement des modes de transport et sur le déploiement des réseaux d’avitaillement pour les flottes électriques ou au gaz.

3. Planification et aménagement : répondre aux besoins dans une approche de sobriété foncière

Dans le contexte de la mise en place du SDRIF-E, la logistique doit aussi s’inscrire dans les objectifs de sobriété foncière et d’économie circulaire.

L’acte 2 de la stratégie fret et logistique de la Région prévoit des interventions fortes pour intégrer plus systématiquement les enjeux logistiques dans les projets d’aménagement. 

4. Valorisation de l’écosystème régional fret et logistique par des actions de formation, de communication et l’animation d’actions collectives

Pour améliorer la visibilité du secteur du fret et valoriser son rôle dans la dynamique économique et la création d’emplois, la Région va renforcer les liens avec les acteurs de la formation et les entreprises.

Seule une démarche réunissant acteurs publics et acteurs privés pourra aider à faire découvrir la diversité des emplois et les opportunités de carrière.