Publié le 25 mars 2020
Mis à jour le

Covid-19 : la Région a rémunéré les étudiants infirmiers venus en renfort des soignants

Crédit photo : IStock

La Région a attribué une aide individuelle exceptionnelle aux étudiants en soins infirmiers inscrits dans un institut de formation francilien qui, durant leur stage, ont épaulé les équipes médicales et soignantes au plus fort de la crise du Covid-19. Aide close depuis le 1er octobre 2020.

Mise à jour 2 octobre 2020
Lancée en mars 2020, l'aide aux étudiants infirmiers venant prêter main-forte aux soignants face à l'afflux de malades du Covid-19 est définitivement close depuis le 1er octobre 2020. À cette date, tous les établissements de formation sanitaire devaient avoir remonté leurs fichiers de recensement des étudiants et élèves concernés par l’aide.

Formations sanitaires et sociales : maintien des bourses et mobilisation des étudiants

En mars 2020, lors du premier pic de l'épidémie de Covid-19, la Région a décidé, en accord avec l’État, d’attribuer une aide individuelle régionale exceptionnelle aux étudiants en soins infirmiers prêts à venir en renfort des soignants dans les hôpitaux publics et privés d'Île-de-France.

Les étudiants infirmiers de 1re, 2e et 3e année mobilisés

Cette aide régionale exceptionnelle devait venir en complément des indemnités de stage habituellement versées et déjà financées par la Région, pour atteindre :

  • 1.300 euros net par mois pour les étudiants infirmiers inscrits en 1re année de formation,
  • 1.500 euros net par mois pour ceux inscrits en 2e ou en 3e année de formation.

Près de 15.000 étudiants infirmiers devaient recevoir cette aide au lieu des 28 euros hebdomadaires en 1re année, 38 euros en 2e année et 50 euros en 3e année.

Au plus fort de la crise sanitaire, l’ambition de la Région était de mobiliser les étudiants infirmiers, de reconnaître leur engagement pour le service public de santé et de les remercier.

La Région soutient les acteurs du système de santé francilien

Cette mesure de la Région Île-de-France s’inscrit dans la continuité de celles déjà prises au printemps 2020 comme la création d’un fonds d’urgence de 10 millions d’euros pour équiper les médecins, sages-femmes et infirmiers libéraux, ainsi que les pharmacien, la mise à disposition de logements pour les personnels soignants ou encore la commande de 20 millions de masques.