Production ciné-TV soutenue : « De nos frères blessés » en salles

du Mercredi 23 mars au Samedi 23 avril 2022

À voir à partir de ce 23 mars 2022, un film bénéficiaire du soutien de la Région traitant de la guerre d'Algérie, et où l'idéalisme se heurte à la raison d'État. Adapté du prix Goncourt 2016 du premier roman. 

Près de 200 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient la création et l'emploi dans le secteur ciné-TV à travers, chaque année :

► Les aides à la production sont remboursables dès que l'œuvre est rentabilisée.

De nos frères blessés

Figurant parmi les sorties de ce 23 mars 2022 dans les salles, De nos frères blessés est une production bénéficiaire du Fonds de soutien Cinéma de la Région.

Ce 2e long métrage signé Hélier Cisterne est tiré du roman De nos frères blessés, de Joseph Andras, lauréat du prix Goncourt 2016 du premier roman. 

C'est l'histoire vraie d'un jeune indépendantiste idéaliste qui va finir exécuté pour l'exemple dans l'Algérie à feu et à sang de la fin des années 1950.

Le personnage principal de ce film construit en flash-back s'appelle Fernand Iveton (Vincent Lacoste). Cet ouvrier âgé de 30 ans est arrêté pour avoir déposé une bombe, qui n'a tué ni blessé personne, dans son usine. Bien que désormais considérée comme l'épouse d’un « traître », sa femme (Vicky Krieps) refuse de l'abandonner à son sort...

Hélier Cisterne, réalisateur du série à venir, soutenue par la Région, sur NTM

Hélier Cisterne a signé l'adaptation de De nos frères blessés avec sa compagne, Katell Quillévéré. Il dit avoir été motivé par l'histoire de « 2 êtres exceptionnels (...) dans leurs trajectoires, leurs engagements, leur fidélité à eux-mêmes ».

À noter que le cinéaste a précédemment réalisé 9 épisodes du Bureau des Légendes, série TV produite avec le soutien de la Région.

Par ailleurs, il est l'auteur, avec Katell Quillévéré, d’une mini-série (encore inédite) sur la naissance du groupe NTM et l’arrivée du hip-hop en France, produite, elle aussi avec le soutien de la Région, pour Arte et Netflix.

 

En Île-de-France

Informations pratiques

Adresse

au cinéma

France

Durée : 1h35

Aide régionale (Fonds de soutien) : 390.000 euros (aux Films du Bélier)

Tarification

Payant