Publié le 6 février 2020

Améliorer la place des animaux de compagnie en Île-de-France

Crédit photo : iStock by Getty Images

Avec l'aide des acteurs de la protection animale, la Région Île-de-France veut améliorer le bien-être des animaux de compagnie et mieux valoriser leur rôle social et thérapeutique.

1 sur 3

C'est la part de foyers franciliens qui possèdent un animal de compagnie.

On dénombre par ailleurs en Île-de-France 10.000 adoptions d’animaux par an.

Face au désengagement de l’État sur la question du bien-être animal, la Région Île-de-France reprend la main et va plus loin.

En tant qu'acteur public de premier plan de l’économie sociale et solidaire et de la formation, elle a confié à Sophie Deschiens, déléguée spéciale de la Région à l'Économie circulaire, et Sylvie Rocard, secrétaire générale de la Fondation Brigitte Bardot, une double mission : la réalisation d'un diagnostic de la situation des animaux de compagnie en Île-de-France et l'identification d'actions.

Ces actions visent à :

  • Favoriser le bien-être des animaux (nutrition, soins…), 
  • Lutter contre la maltraitance et l'abandon,
  • Soutenir l’économie locale grâce aux animaux de compagnie (cours de dressage, formations des propriétaires…),
  • Valoriser leur rôle social et thérapeutique.

Le résultat du travail mené par Sophie Deschiens et Sylvie Rocard avec les acteurs de la protection animale est un rapport intitulé « La Région Île-de-France amie des animaux de compagnie », rendu public ce 6 février 2020.

5 mesures fortes de la Région en faveur des animaux de compagnie franciliens

Parmi la trentaine de propositions du rapport, la Région Île-de-France envisage notamment : 

  • La création d’un Conseil de la Région amie des animaux,
  • La création d’un label « Ville amie des animaux »,
  • La création d’une appli « Région amie des animaux » sur la plateforme Île-de-France Smart Services, recensant toutes les informations relatives aux soins animaliers et à l’adoption,
  • Des partenariats avec les associations qui œuvrent pour la cause animale : SPA, Fondation Brigitte Bardot, 30 millions d’Amis...,
  • Un partenariat avec l’Ordre régional des vétérinaires pour la mise en place d’un réseau à vocation sociale de « Vétérinaires pour tous ».

    Les animaux de compagnie sont aussi des aidants 

    Bon pour le cœur 

    Un chien réduit de 36% les risques de mortalité cardio-vasculaire, selon la Fédération française de cardiologie.

    L’Île-de-France, dans le cadre de sa politique Région solidaire, entend par ailleurs renforcer la place des animaux de compagnie auprès des personnes fragilisées. Parce qu'ils jouent un rôle avéré d’accompagnants auprès des personnes isolées ou en situation de handicap. Une démarche qui permet de conforter les actions entreprises par la Région dans la santé, le handicap, la famille ou encore l’environnement. 

    Les intérêts en jeu sont autant ceux des hommes que des animaux.