Aides régionales et appels à projets

Aides aux maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP), centres de santé et cabinets de groupe

Dans le cadre de sa politique Région Solidaire, la Région soutient la création de nouvelles structures d'exercice collectif (MSP, centres de santé, cabinets de groupe, maisons médicales de garde) favorisant l’accès aux soins des Franciliens.

Pour quel type de projet ?

Sont finançables les dépenses d’investissements relatives à la création, l’extension, et l’équipement de ces établissements.

Qui peut en bénéficier ?

  • Collectivités - Institutions

Toutes les structures de droit public ou de droit privé

Quelle est la nature de l'aide ?

Subvention en investissement pour structures d’exercice collectif (maisons de santé pluriprofessionnelle, centres de santé et cabinets de groupe engagés dans une démarche pluridisciplinaire):

Acquisition foncière, travaux d’installation (et charges afférentes) et acquisition d’équipements (médicaux, mobiliers et informatiques) dans la limite de :

  • 30 % de la dépense d'acquisition foncière et travaux dans la limite de 250 000 €
  • 50 % de la dépense pour équipements dans la limite de 100 000 €

 

Modalités financières pour les structures de coordination (réseaux de santé) 

Travaux : 30% de la dépense dans la limite de 50 000 €

  • Equipements : 50% de la dépense  dans la limite de 50 000 €
  • Acquisition de véhicule : 50% de la dépense dans la limite de 10 000 € 


    Quelles démarches ?

    Dépôt du dossier de candidature sur la plateforme des aides régionales (mesdemarches.iledefrance.fr).

    A noter

    Modalités financières relatives aux structures de soins non programmés (maisons médicales de garde, réseaux d’aide médicale d’urgence) :

    La Région peut participer au financement de travaux d’aménagement et d’acquisition d’équipements (médicaux, mobiliers et informatiques) à hauteur de :

    • 30 % pour les travaux dans la limite de 100 000 €
    • 50 % pour les équipements dans la limite de 50 000 €
    • Acquisition d’équipements de télémédecine à hauteur de 70% de la dépense subventionnable dans la limite de 50 000 €