Publié le 20 janvier 2023

3 Chaires en sciences humaines et sociales financées par la Région en 2022

amphithéâtre

Crédit photo : iStock

Les lauréats 2022 des Chaires en sciences humaines et sociales, dont les projets sont financés par la Région, ont été annoncés le 10 novembre 2022. Ce dispositif vient renforcer le soutien à la recherche dans ce domaine, notamment autour des enjeux de sortie de crise.

La Région a désigné les 3 nouveaux lauréats des Chaires en sciences humaines et sociales. Elle finance leurs projets de recherche à hauteur de 460.000 euros.

Ces chercheurs viennent rejoindre les 5 lauréats des Chaires en sciences humaines et sociales de l'année 2021.

Les Chaires en sciences humaines et sociales

Ce dispositif est destiné aux jeunes enseignants-chercheurs, chercheuses et chercheurs en poste dans un établissement francilien. Les projets soutenus doivent se dérouler sur une période de 3 ans maximum et peuvent porter sur les impacts des crises, notamment sanitaires ou géopolitiques, tant en termes :

  • Éthiques,
  • Sociologiques,
  • Économiques,
  • Culturels,
  • Sociaux,
  • Organisationnels,
  • De santé publique,
  • D’enjeux internationaux,
  • De souveraineté...

Les nouveaux projets-lauréats seront réalisés sur le périmètre de 3 regroupements universitaires (Paris Est Sup, Université Paris Lumières et Sorbonne Alliance) et portent sur des thématiques prioritaires dans les domaines : 

  • De l’économie,
  • De la sociologie
  • Et de l’archéologie.

Les 3 lauréats 2022 retenus par un jury d'experts scientifiques sont...

  • Annelise Binois-Roman, maître de conférences en archéozoologie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Son projet : Maladies AnimaLes en Archéologie : Diagnostic et Impacts (MALADI) Quand les animaux meurent, les hommes sont malades.

  • Benjamin Monery, maître de conférences en économie à l’Université Paris Nanterre. Son projet : Observatoire des Disparités dans la Justice Pénale : Données et expertise pour les politiques régionales et nationales.

  • Benjamin Raimbault, maître de conférences en étude en innovation et des transitions durables à l’Université Gustave Eiffel/ESIEE. Son projet : Écologiser l’industrie.

Au total, ce sont donc 8 des 10 regroupement universitaires franciliens qui ont bénéficié d’une chaire régionale en SHS en 2021-2022. Tous pourront recandidater à l’appel à projets 2023.

Nouvel appel à projets début 2023

Les Chaires en sciences humaines et sociales s’adressent aux chercheuses et chercheurs en poste (de 2 à 7 ans après la thèse) souhaitant réaliser leur projet dans un établissement de recherche ou d’enseignement supérieur d’Île-de-France. Ils doivent avoir déjà engagé leurs travaux de recherche et être susceptibles de candidater à un appel pour les bourses du Conseil européen de la recherche (ERC).

L’aide prend la forme d’une subvention régionale de 250.000 euros maximum.

Le lancement d'un 3e appel à projets est prévu début 2023.