Publié le 13 décembre 2021

5 premières Chaires en sciences humaines et sociales financées par la Région

Amphithéâtre université

Crédit photo : iStock

La Région Île-de-France a désigné les 5 premiers projets lauréats des Chaires en sciences humaines et sociales. Ce nouveau dispositif vient renforcer le soutien à la recherche dans ce domaine, notamment autour des enjeux de sortie de la crise sanitaire.

La Région Île-de-France souhaite s’appuyer sur la communauté scientifique pour répondre aux enjeux de sortie de la crise sanitaire. Les 5 premiers regroupements universitaires du dispositif régional des Chaires en sciences humaines et sociales ont été désignés en 2021. 

Ce dispositif est destiné aux jeunes enseignants-chercheurs, chercheuses et chercheurs en poste dans un établissement francilien. Les projets soutenus doivent se dérouler sur une période de 3 ans maximum et peuvent porter sur :

  • Les impacts éthiques, sociologiques, économiques, culturels, sociaux, démographiques, migratoires et organisationnels de la crise sanitaire,
  • Les impacts de santé publique, d’autonomie, de santé mentale, d’égalité femmes-hommes.

Les 5 lauréats des Chaires en sciences humaines et sociales 2021

Les projets lauréats des Chaires en sciences humaines et sociales 2021 seront financés par la Région à hauteur de plus 821.000 euros. Ils portent sur des thématiques prioritaires dans les domaines de l'économie, de la sociologie et de la psychologie de la santé et des sciences de gestion.

Les 5 lauréats retenus par un jury d'experts scientifiques sont :

  • Lou Safra, professeure adjoint du Centre de recherches politiques de Sciences Po (75). Son projet  s'intitule « Crise sanitaire et inégalités de santé : une analyse cognitive des comportements de santé ».
  • Lise Cornilleau, maîtresse de conférences à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (78). Son projet : les valeurs de la terre pour évaluer et valoriser le foncier agricole en régime de crises multiples.
  • Quentin Dufour, post-doctorant au Centre de Sociologie de l'Innovation. Il rejoindra l'Ecole normale supérieure de Paris (75) pour conduire une recherche sur les qualités des données.
  • Marie Kerveillant, ingénieur de Recherche à l'ESSEC Business School (95). Son projet : l'adaptation et la résilience des directions médicales de crise suite à la crise sanitaire Covid-19.
  • Léonard Moulin, chargé de recherche à l'Institut national d'études démographiques (93). Son projet s'intitule « Covid-19 et éducation : acquisition des connaissances, aspirations et décrochage ».

Nouvel appel à projets début 2022

Les Chaires en sciences humaines et sociales s’adressent aux chercheuses et chercheurs en poste (de 2 à 7 ans après la thèse) souhaitant réaliser leur projet dans un établissement de recherche ou d’enseignement supérieur d’Île-de-France, ayant déjà engagé leurs travaux de recherche et susceptibles de candidater à un appel pour les bourses du Conseil européen de la recherche (ERC). L’aide prend la forme d’une subvention régionale de 250.000 euros maximum.

Le lancement d'un 2e appel à projets est prévu pour le début de l'année 2022.