Publié le 5 mars 2020
Mis à jour le

« Village préféré des Français » : visitez Montfort-l’Amaury

Montfort-l'Amaury

Au cœur de la cité médiévale de Montfort-l'Amaury - Crédit photo : Montfort-l'Amaury

La cité médiévale de Montfort-l'Amaury, qui a représenté l'Île-de-France au concours du « Village préféré des Français » 2020, a de nombreux atouts charme. Petit inventaire.

Village préféré des Français 2020

Après Bourron-Marlotte (77) en 2019, c'est Montfort-l'Amaury (78) qui a représenté l'Île-de-France dans l'édition 2020 du « Village préféré des Français », le concours de France 3.

Finalement classé 9e des 14 villages participants de France métropolitaine et d'outre-mer, Montfort-Lamaury est un joyau francilien aux multiples charmes. 

Petite revue de détail pour vous donner l'envie d'aller le découvrir par vous-même !

Une charmante petite cité médiévale

Situé en lisière de la forêt domaniale de Rambouillet (78), à 40 km à l'ouest de Paris, Montfort-l'Amaury est avant tout une charmante petite cité médiévale. 

En plus de superbes maisons à colombages, cet ancien comté, rattaché au duché de Bretagne jusqu'en 1532, garde de nombreuses traces, classées monuments historiques, de son prestigieux passé :

  • Les vestiges des remparts de son château d'origine, érigé au IXe siècle,
  • La tour Anne de Bretagne, qui trône sur les hauteurs du village depuis le XVe siècle. Bâtie là où se trouvait le château (détruit durant la Guerre de Cent ans), cette tour, qui est en fait un donjon, recèle un étonnant escalier en octogone irrégulier sur 3 niveaux.
  • L'église Saint-Pierre (XVe-XVIe s.), d'une taille surprenante pour une petite cité, qui se distingue notamment par ses gargouilles extérieures et surtout sa collection de vitraux Renaissance, considérée comme la plus exceptionnelle d'Île-de-France,
  • Les galeries entourant son cimetière (XVe-XVIe s.), semblables à celles d'un cloître.

Montfort-l'Amaury a attiré les artistes

D'autres atouts charme sont plus récents :

  • Le château de Groussay (XIXe s.), propriété privée classée, de style néoclassique entouré d’un parc décoré de 12 « folies »,
  • La maison de Maurice Ravel, Le Belvédère, demeure du XXe siècle qui se trouve au pied du donjon et qui surplombe le sud de la ville.

Le compositeur Maurice Ravel n'est pas le seul artiste que Montfort-l'Amaury a attiré : on peut découvrir, au gré d'une balade, les demeures du dramaturge Jean Anouilh, de la romancière Germaine Beaumont (qui reçut le premier prix Renaudot en 1930), du chanteur Charles Aznavour ou encore celle dans laquelle Victor Hugo séjourna à plusieurs reprises.

Un village vivant

Au-delà, Montfort-l’Amaury n’est pas seulement un village enchanteur qui transporte les visiteurs tour à tour au Moyen Âge, en province française et en terre bretonne. C’est aussi un village vivant, entre commerces locaux, terrasses de café, écoles et manifestations culturelles et sportives.

Montfort-l'Amaury en photos

Montfort-l’Amaury
Montfort-l’Amaury, de l’église Saint-Pierre aux tours Anne de Bretagne.
Montfort-l’Amaury 4
Montfort-l’Amaury, promenade des remparts, ruelle des poulies.
Montfort-l’Amaury
Montfort-l’Amaury, sculpture de Maurice Ravel dans la galerie du cimetière.
Montfort-l’Amaury 3
Montfort-l’Amaury, un village blotti dans la forêt d’Yveline.
Montfort-l’Amaury 2
Montfort-l’Amaury, place de l’Église lors d’un pardon breton.
Montfort-l’Amaury 6
Montfort-l’Amaury, une « folie » du château de Groussay en forme de pagode.