20 mars 2019

Une nouvelle politique d'achats responsables pour la Région

La Région s’engage pour une politique d’achats responsables pour 2019-2021, au bénéfice de la compétitivité des entreprises, de l’emploi et de l’innovation.

Pour une politique d'achats responsables à l'échelle régionale

Rationaliser, mutualiser et adapter les politiques publiques aux besoins des Franciliens. C’est le sens de la nouvelle politique d'achats responsables que la Région a adoptée ce 20 mars 2019. Cela implique le lancement de marchés publics dans lesquels priment la performance financière, le développement économique et la responsabilité sociétale et environnementale.

En 2018, la Région avait déjà signé une Charte « Relations fournisseurs et achats responsables » dans une démarche de progrès vis-à-vis de ses fournisseurs et notamment les entreprises de l'économie sociale et solidaire.

Déjà 50 millions d'euros d'économies réalisées
Les objectifs fixés par l’exécutif en début de mandat étaient de 100 millions d'euros d’économies à réaliser au niveau de ses achats. En trois ans, la moitié de cet objectif a déjà été atteint, portant ainsi à 50 millions d'euros la contribution des achats au plan d’économies de la Région.

 

Création d’une centrale d’achats régionale

Au centre de sa nouvelle politique d'achats responsables 2019-2021, la Région va mettre en place une centrale d’achats régionale à compter de mars 2019. En mutualisant les commandes pour les lycées, les organismes associés et d’autres collectivités, la Région obtiendra de meilleurs tarifs tout en réalisant des économies d’échelle. Chaque année, les achats de la Région Île-de-France représentent 1 milliard d'euros dans les secteurs de la construction, des équipements des lycées, de la formation professionnelle, de l'informatique et des télécommunications ou encore du conseil.

Cette centrale d’achats pourra s’ouvrir aux communes franciliennes, leur permettant ainsi de bénéficier de marchés disponibles et de conditions économiques intéressantes, en agissant comme un véritable outil de solidarité du territoire. Par exemple, elle bénéficiera aux 470 lycées franciliens pour les cantines, les produits d’entretien, les copieurs, etc.

Les premiers marchés seront lancés dès 2019 et opérationnels début 2020, pour des montants pouvant atteindre plusieurs dizaines de millions d’euros.

Impliquer les PME dans les marchés

La Région a souhaité mieux faire connaître ses projets et besoins aux entreprises franciliennes qui doivent être étroitement impliquées dans la stratégie Achats. En mars 2017, elle a donc voté un « Small Business Act », visant notamment à permettre aux PME et TPE d’accéder le plus largement possible à ses marchés. Résultat, en 2018, 88 % des fournisseurs de la Région sont des TPE-PME. Et leur nombre progresse.

Une démarche d’achats encore plus responsable

Le soutien à l’économie sociale et solidaire reste une priorité pour la Région. L’acte d’achat représente un des leviers essentiels vers une démarche plus responsable. Et un moyen d’agir en coopération avec les organismes qui s’engagent dans la préservation de l’environnement et l’inclusion sociale en Île-de-France. La Région entend ainsi assumer pleinement sa responsabilité économique, sociale et environnementale en se fixant un objectif de 25 % de marchés comptant une clause prévoyant des dispositions en matière d’insertion professionnelle.

Comme c’est le cas avec les heures d’insertion. Dans les contrats passés avec les fournisseurs, les clauses d’exécution imposées ont permis de réaliser 110.000 heures d’insertion pour un public éloigné de l’emploi en 2018, contre seulement 80.000 heures en 2015. L’objectif est d’atteindre 144.000 heures en 2019. Par ailleurs, la Région s’engage à intégrer des clauses d’insertion sociale dans au moins 15 marchés publics en 2019.

Cette politique d'achats responsables contribue également aux ambitions environnementales de la Région, avec le développement de critères limitant l’impact environnemental des achats, et des projets abaissant les consommations énergétiques et l’impact carbone (véhicules propres, rénovation thermique des lycées, etc.).

L’ensemble de cette stratégie Achats est rassemblée sous la bannière du « Label des relations fournisseurs et achats responsables » que la Région s’est engagée à obtenir avant 2021.