Label Le n°11 de la cité Falguière, à Paris 15e, constitue, avec le n° 9 attenant, le dernier bâtiment d’origine de la cité construite dans les années 1860-1870 par Jules-Ernest Bouillot, praticien du sculpteur Falguière. Il fait désormais partie des sites labellisés par la Région.

Le projet de Jules-Ernest Bouillot était d’y édifier, en vue de leur location, des ateliers d’artistes. Falguière, Brancusi, Foujita y travaillèrent.

Le n°11 accueillit ensemble Chaïm Soutine et Amedeo Modigliani de 1916 à 1918. L’atelier fut occupé par le sculpteur hongrois Antoine Rohal jusqu’en 1978, puis jusqu’en 2021 par la peintre franco-serbe Mira Maodus, qui en était propriétaire. Ce lieu est demeuré depuis son origine un atelier d’artiste et sa structure et ses dispositions intérieures ont été conservées pour l’essentiel.

Le n°11 est le dernier vestige de cette cité située à Paris (15e), avec la partie arrière, invisible depuis la rue, qui comprend 3 logements en briques ayant conservé leurs façades d’origine. C’est dans l’un d’eux que vécut Foujita.

Crédit photo : © Philippe Ayrault, Région Île-de-France
Crédit photo : © Philippe Ayrault, Région Île-de-France
Crédit photo : © Philippe Ayrault, Région Île-de-France
Crédit photo : © Philippe Ayrault, Région Île-de-France
Crédit photo : © Philippe Ayrault, Région Île-de-France
Crédit photo : © Philippe Ayrault, Région Île-de-France

Le n°11 présente la même façade que celle que l’on peut voir, fait exceptionnel, sur un tableau que Soutine a peint de son atelier (1915-16, collection particulière). L’atelier se développe sur 3 niveaux : la pièce principale en rez-de-chaussée, une mezzanine plus récente et un niveau de cave en sous-sol, entièrement rénové.

L’association s’emploie à maintenir ce lieu dans sa vocation première en y accueillant depuis 2 ans des artistes en résidence. Si aujourd’hui cet atelier constitue un témoignage rare et précieux de l'École de Paris, son état de conservation nécessite une rénovation complète.

Tous les sites labellisés Patrimoine d'intérêt régional

Cités-jardins, fermes, moulins, anciennes usines... : la Région a labellisé, depuis 2018, plus de 200 sites et ensembles non protégés présentant un intérêt patrimonial pour l'Île-de-France. Ce qui leur donne accès à des aides pour leur restauration ou des aménagements facilitant l'accueil du public. 

Plus d'infos sur les sites labellisés Patrimoine d'intérêt régional (et une carte pour tous les géolocaliser).

Partager la page