Jeux de Paris 2024 La Flamme olympique et paralympique des Jeux de Paris 2024 sillonnera l’Île-de-France les 14 et 15 juillet, puis du 19 au 26 juillet 2024. Découvrez les 22 relayeurs franciliens qui la porteront et la liste des communes d’Île-de-France qu'ils traverseront.

Crédit photo : Jeux de Paris 2024

Le Relais de la Flamme est une tradition incontournable qui nous plonge au cœur des Jeux olympiques et paralympiques. 

La 1re torche du Relais de la Flamme olympique de Paris 2024 sera allumée, selon la tradition antique, à l’aide des rayons du soleil, lors d’une cérémonie dans le sanctuaire d’Olympie, en Grèce, berceau des Jeux antiques. 

La Flamme olympique rejoindra ensuite Athènes pour embarquer à bord du Belem (le trois-mâts à coque en acier, dernier des grands voiliers de commerce français du XIXe siècle encore naviguant) et traverser la Méditerranée. Le 8 mai 2024, elle débutera son épopée en France à Marseille.
 
Portée par des Franciliens, la Flamme olympique sillonnera l’Île-de-France les 14 et 15 juillet, puis du 19 au 26 juillet 2024.
 
Découvrez ci-dessous les noms des 22 relayeurs qui porteront la Flamme olympique et paralympique dans les 8 départements franciliens.

Athlètes de haut niveau, acteurs du monde associatif, sportifs, bénévoles : tous ont pour passion le sport et le partage des valeurs de l’olympisme.

Les porteurs franciliens

Simon Cohen

Nageur plongeur

Nageur plongeur mobilisé pour promouvoir la diversité et l'inclusion dans le sport, il rejoint le Paris Aquatique, club de natation LGBT, affilié à la FFN et à la FDGL, ouvert à toutes et à tous sans discrimination. Il participe à de nombreuses compétitions nationales et internationales, comme les Championnats du monde (catégorie non professionnels) ou le TIP à Paris, pour représenter le club et ses valeurs. En plus de son parcours sportif, il fonde en 2019 Pomelo Factory, une agence de création audiovisuelle à destination des entreprises. En 2023, il a créé l'émission « Culture responsable » pour sensibiliser aux enjeux de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et aux solutions concrètes proposées par les grands groupes. L'agence s'est également mobilisée en faveur de l'entrepreneuriat féminin en assurant, en 2019, la production et la diffusion du concours Créatrices d'Avenir d'Initiative Île-de-France, soutenu par la Région Île-de-France, puis celle de la Journée de l'Entrepreneuriat féminin du 92.

Image
Crédit photo : DR

Charles Coste

Doyen des champions olympiques français

Ancien cycliste sur piste, le doyen des champions olympiques français fêtera ses 100 ans à l'occasion des Jeux de 2024. Ce cycliste médaillé d’or de poursuite par équipes sur piste aux Jeux olympiques de Londres de 1948 était l’un des rares champions olympiques français à ne pas avoir été décoré de la Légion d’honneur. Cette dernière étant décernée d’office à chaque champion depuis 1952, c’est en 2022 (soit 74 ans après son titre) qu’elle lui a finalement été remise par Tony Estanguet.

Image
Crédit photo : Wielersite

Pierre de Cabissole

Scénariste, réalisateur et producteur de films d’animation

Il crée en 2007 le studio d'animation Supamonks, précurseur dans la réflexion de réduction des impacts environnementaux de l'industrie cinématographique. En 2019, il publie Et vivre encore, chez Grasset, récit autobiographique autour de la sclérose en plaques, dont il est atteint.

Image
Crédit photo : DR

Didier Dinart

Champion du monde et double champion olympique de handball

Ancien international de handball, champion du monde comme joueur puis comme entraîneur. Entraîneur du club de handball d’Ivry-sur-Seine (94), il est l’un des handballeurs les plus titrés de la planète : sélectionné 379 fois en équipe de France entre 1996 et 2013, il est aussi double champion olympique (2008 à Pékin et 2012 à Londres). 

Image
Crédit photo : © Paul Parmentier

Rajae El Harrak

Championne de France de tir à la carabine et entrepreneuse

Championne de France de tir à la carabine handisport à 10 mètres, catégorie « cadette », en 2004, elle est convaincue que les valeurs puisées dans le sport, telles que le dépassement de soi, le travail acharné et la persévérance, ont le pouvoir de transformer positivement le monde. Entrepreneuse engagée, elle est animée par une passion pour l'innovation, la créativité et le progrès. À travers son entreprise à impact social, elle se consacre à rendre l'accessibilité et la mobilité accessibles à tous. Elle a créé Veebya pour permettre une meilleure inclusion et insertion sociale des personnes en situation de handicap et pour valoriser le travail de ses chauffeurs spécialisés dans la mobilité réduite.

Image
Crédit photo : DR

Mohamed El Mazroui

Fondateur de l'association Creative

Acteur-clé de l’économie sociale et solidaire dans le Val-d’Oise, enseignant à l’université Sorbonne-Paris-Nord à Villetaneuse (93), il fonde à Garges-lès-Gonesse (95) l'association Creative. Sa mission : permettre l’insertion professionnelle par le biais de l’entrepreneuriat dans les quartiers populaires. Sa priorité : l’accès à l’information. Dans cette optique, l’idée des bus de l’initiative est née et l’association tourne aujourd’hui avec trois véhicules en Île-de-France en lien avec les associations et les collectivités territoriales. L’association dispose d’un espace de travail équipé, accessible gratuitement pour les futurs entrepreneurs et travailleurs, et propose un suivi approfondi de leurs démarches. Plus de 600 entreprises ont été créées avec un taux de pérennité de 70% à ce jour.

Gévrise Émane

Judoka

Judoka, médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Londres en 2012, Grévise Émane a aussi été Ambassadrice du sport de la Région Île-de-France.

Image
Crédit photo : © LUKYANOV

Lynda Fekiri

Présidente d'All Inclusive

Présidente et fondatrice d’All Inclusive, association engagée dans la promotion de l'inclusion des personnes autistes, TDA-h et DYS dans le milieu ordinaire. Elle encourage la pratique d'activités sportives, artistiques, culturelles et de loisirs pour favoriser leur épanouissement, mène des actions de sensibilisation auprès des établissements scolaires, des municipalités et de la société en général sur les troubles du neurodéveloppement et prône la neurodiversité à travers une meilleure acceptation de ces différences. Elle accompagne les familles dans leurs démarches administratives et permet également aux enfants en inclusion de participer à des activités sportives, de loisirs et de voyages. L’association compte aujourd’hui plusieurs antennes en Île-de-France (Villeparisis, Valenton, Épinay-sur-Seine, Villeneuve-la-Garenne, etc.). Elle a reçu le Trophée ellesdeFrance de la Solidarité en 2023.

Image
Crédit photo : DR

Stéphanie Frappart

Arbitre internationale de football

Née dans le Val-d’Oise, elle commence à jouer au football au club d'Herblay-sur-Seine et au FC Pierrelaye, avant de s’orienter dès l’adolescence vers l’arbitrage. En 2014, elle devient la 1re femme à arbitrer un match professionnel masculin de football français dans le Championnat de France de Ligue 2, puis la première à diriger une rencontre internationale masculine en compétition officielle lors de la Ligue des Nations en 2019, ainsi qu’à arbitrer une Ligue des Champions en 2020 et une Coupe du monde de football masculine en 2022. Elle est élue meilleure arbitre au monde en catégorie féminine en 2019 et 2020.
 

Image
Crédit photo : © FFF

Moussa Camara

Entrepreneur

Natif de Cergy-Pontoise (95), Moussa Camara est un entrepreneur engagé. Il monte en 2007 sa 1re entreprise d’informatique et de télécommunication. L'idée du projet associatif à fort impact économique émerge en 2012, lors d’un voyage aux États-Unis. Il rencontre de nombreux chefs d’entreprise engagés qui lui donnent envie d’entreprendre pour les autres et à plus grande échelle. De ces rencontres et de sa propre expérience d’entrepreneur, il comprend que la réussite économique peut être déterminante dans une réussite sociale commune et pour tous. C’est donc en 2015 que son association Les Déterminés voit le jour. Son objectif : donner à tous une chance d’entreprendre, y compris en banlieue et dans les milieux ruraux.

Delphine Lau

Entrepreneuse

Entrepreneuse et dirigeante engagée, elle est la cofondatrice de Stooly (groupe My Cocoon), une marque de mobilier ultra-compact pour les petits espaces, fonctionnel, design, cocooning, avec un engagement éco-responsable. Elle a également une histoire personnelle très forte : gravement brûlée à l'âge de 5 ans, elle a dû se battre pour pouvoir suivre une scolarité normale et se faire une place dans la société. Elle est lauréate du tremplin start-up des Assises de la parité en 2022 et s’est également beaucoup investie dans les travaux de l'équipe ESS sur la Charte francilienne pour l’engagement citoyen des entreprises. Stooly est lauréate du dispositif régional PM'up en 2022, membre du Réseau Île-de-France Entreprises et participe au programme «Codéveloppement transition écologique». Stooly fournira 18 000 tabourets pour les Jeux olympiques et paralympiques 2024.

Image
Crédit photo : © Amélie Marzouk

Alexandra Lucas

Navigatrice

Navigatrice amatrice, ingénieure en agriculture de formation, à 30 ans, elle décide de tourner le dos à son métier et de se lancer dans un projet fou : traverser l’Atlantique en solitaire dans le cadre de la Mini Transat 2023, une course en mer de 4 500 milles (7 500 km) sans assistance. Outre le goût de l’aventure, son projet a une visée plus large. Elle défend des valeurs aussi bien humanistes qu'écologiques avec la mise en avant des femmes dans le sport, notamment les sports historiquement masculins, la sensibilisation des jeunes à la protection de l'environnement et à la transition énergétique. Et la mise en avant des femmes dans les parcours d'ingénieur.

Image
Crédit photo : © Région Île-de-France

Frédérique Martz

Présidente du réseau Women Safe & Children

Cofondatrice et présidente du réseau Women Safe & Children et déléguée générale du fonds de dotation Institut en santé génésique. Inédit, ce centre de prise en charge globale des femmes et enfants victimes de violences réunit en un même lieu médecine et justice (infirmières, juristes, gynécologues, médecins, psychologues et ostéopathes). Le concept : apporter des soins aux femmes victimes de violences en leur permettant de se reconstruire dans un cadre bienveillant. En 2021, elle s’est fixé un autre objectif : face à des besoins globaux, apporter l’expertise de Women Safe & Children à d’autres femmes et enfants victimes, sur l’ensemble du territoire national, en ouvrant d’autres antennes (métropole et outre-mer). En 2021, elle reçoit le Prix du public Simone Veil des Trophées ellesdeFrance.

Image
Crédit photo : DR

Jean-Marc Mormeck

Ancien boxeur

Il a remporté 6 titres de Champion du monde dans 2 fédérations différentes, WBA et WBC. Il est aujourd’hui directeur général d'Oriane Île-de-France, l’Agence régionale de la promesse républicaine et de l'orientation.
 

Image
Crédit photo : Sacha Heron

Benjamin Millepied

Danseur

Danseur étoile, chorégraphe et réalisateur, principal danseur du New York City Ballet, il le quitte en 2011 pour fonder sa compagnie à Los Angeles, le L.A. Dance Project. Il a également été directeur de la danse de l'Opéra national de Paris de 2014 à 2016. En 2023, il lance le Paris Dance Project, en Île-de-France.

Image
Crédit photo : © Loïc Venance

Marion Philippe

Maître de conférences en Staps à l'Université Gustave-Eiffel

Ses travaux de recherche portent essentiellement sur le tourisme associatif, populaire et des jeunes, les Jeux olympiques, le sport au féminin et les équipements à vocation touristique, sportive et excursionniste. Lauréate en 2023 d'une chaire de recherche régionale en sciences humaines et sociales (SHS) « Du podium aux terrains de sport : les médaillées olympiques, fer de lance de l'engagement sportif féminin (1996-2024) ». Le projet appréhende la médiatisation des médaillées olympiques et ses conséquences sur la pratique sportive féminine dans des fédérations olympiques, notamment en prenant en compte les milieux sociaux d'origine.

Image
Crédit photo : DR

Christelle Ribault

Cycliste

Coureuse cycliste (handisport), avant de perdre l’usage de sa jambe gauche, elle avait déjà connu une belle carrière dans le cyclisme de haut niveau. En 2016, une hernie discale lui provoque une sciatique paralysante. Renvoyée chez elle par l’hôpital à la suite d’un mauvais diagnostic, elle est finalement opérée 2 jours plus tard. Le caractère définitif de la paralysie de sa jambe gauche étant incertain, elle débute la rééducation avec l’espoir d’en retrouver l’usage, mais ce ne sera pas le cas. 4 mois plus tard, elle renoue finalement avec l’une de ses passions, le cyclisme, qu’elle pratiquait depuis l’âge de 7 ans. Aujourd’hui, son handicap lui permet de vivre une seconde carrière au plus haut niveau. Elle a notamment terminé 5e au Championnat du monde route au Canada, 5e au classement mondial UCI route et 3e de la Coupe du monde route paracyclisme à Ostende.

Image
Crédit photo : DR

Sylvie Tellier

Fondatrice de l'association Les Bonnes Fées

Ancienne Miss France et directrice de la société Miss France pendant près de 10 ans, elle a récemment participé à la création d'une association, Les Bonnes Fées, qui apporte un soutien aux plus fragiles et une aide aux malades du cancer.

Image
Crédit photo : © Decoin

Loïc Travadon

Joueur d'échecs

Joueur d’échecs né en 2002, professionnel depuis 2018 et Maître international depuis 2019, il a actuellement un classement Elo de 2457. Victorieux aux Championnats de France jeunes U-16 et U-18 il a été médaillé d'or du 3e échiquier aux Olympiades 2018.
 
 

Image
Crédit photo : DR

Sarah Mougharbel

Lauréate des Trophées ellesdeFrance 2023

Née à Boulogne de parents libanais, elle a grandi dans un environnement où les langues ont une très grande place. Elle suit un triple cursus alliant des études de langues, d’informatique et d’ingénieure à la fois à la Sorbonne, à l’Institut Pierre-et-Marie-Curie, ainsi qu’à l’ECE Paris. Elle part à Tokyo 1 an, apprend le japonais pendant 4 mois et réalise un stage de 8 mois en entreprise. Son appétence pour les langues la pousse à s’investir dans un projet voulant redonner la parole aux personnes paralysées : elle cofonde en 2020 l’entreprise WYES (When Your Eyes Speak, quand tes yeux parlent). Elle met au point, avec Maxime Loubar et Pierre Jankowiez une paire de lunettes équipée de capteurs infrarouges détectant les mouvements volontaires des yeux du patient. Avec cette technologie innovante, le clignement des yeux se substitue au clic de la souris. La médaille d’or au concours Lépine, le prix Best Innovation VivaTech et le prix pépite tremplin de Bpifrance leur permettent de poursuivre le perfectionnement de leurs lunettes. Elles en sont aujourd’hui à leur 3e version et commencent peu à peu à s’exporter en Europe. Elle a reçu le Prix de l’Innovation 2023 des Trophées ellesdeFrance.

Image

Ryadh Sallem

Champion d'Europe de rugby fauteuil

Né en Tunisie en 1970 sans bras, ni jambes, il est emmené par son père dans un centre de soins adapté en France. Il y découvre la natation et le sport en général qui lui permet de sortir du centre grâce aux compétitions. Il affirmera plus tard que le sport « l’a sauvé ». Il s’entraîne rigoureusement et considérablement, ce qui le conduit à être sacré 15 fois champion de France de natation. Rapidement, il cède à son attrait pour le basket, il est 3 fois champion d’Europe de basket-fauteuil. Aujourd'hui, il souhaite sensibiliser au handisport et promouvoir une vision positive du handicap avec son association CAP SAAA (Cap sport art aventure amitié), créée en 1995. Il participe aux Jeux paralympiques de Londres 2012 et de Rio 2016, et ajoute à son palmarès 2 titres de champion d’Europe en 2022 et 2023 cette fois en rugby fauteuil.

Image
Crédit photo : © G. Picout

Nathalie Birimta

Fondatrice de la Fédération des mères combattantes

Elle arrive en France en 2000 après avoir grandi au Tchad et entrepris des études de pharmacie en Italie. Elle est infirmière quand son fils de 17 ans est tué à coups de couteau lors d'une rixe entre deux bandes rivales. Petit à petit, elle constitue un réseau qui sera reconnu le 13 avril 2019 : la Fédération des mères combattantes, visant à alerter et prévenir pour pouvoir mettre un terme aux règlements de comptes. Elle a remporté le Trophée ellesdeFrance en 2022 pour son engagement.

Image
Crédit photo : DR

Le parcours de la Flamme olympique en Île-de-France

Au total, la Flamme traversera près de 100 communes franciliennes en plus de Paris, grâce à 600 éclaireurs qui se relaieront tout au long des 500 km prévus sur le territoire francilien.

  • Le 19 juillet 2024 dans le Val-d'Oise : Théméricourt, Cergy, Pontoise, Méry-sur-Oise, Auvers-sur-Oise, Sarcelles, Garges-lès-Gonesse, Cormeilles-en-Parisis, Franconville, Sannois, Argenteuil, Saint-Prix, Deuil-La-Barre, Enghien-les-Bains, Saint-Gratien, Ermont, Eaubonne et Soisy-sous-Montmorency.
  • Le 20 juillet 2024 en Seine-et-Marne : Provins, Fontainebleau, Melun, Pontault-Combault, Torcy, Vaires-sur-Marne, Chelles, Brou-sur-Chantereine, Saint-Thibault-des-Vignes, Lagny-sur-Marne et Meaux.
  • Le 21 juillet 2024 dans le Val-de-Marne : Boissy-Saint-Léger, le domaine de Grosbois, l’aéroport Paris Orly, Rungis, Ormesson-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, Saint-Maur-des-Fossés, Champigny-sur-Marne, Vincennes, Fontenay-sous-Bois, Nogent-sur-Marne, Joinville-le-Pont, Maisons-Alfort, Villejuif, Vitry-sur-Seine et Créteil.
  • Le 22 juillet 2024 dans l'Essonne : Évry-Courcouronnes, Palaiseau, Massy, Montgeron, Vigneux-sur-Seine, Draveil, Marcoussis, Chamarande, Dourdan, Étampes et Bondoufle.
  • Le 23 juillet 2024 dans les Yvelines : Versailles, Mantes-la-Ville, Les Mureaux, Saint-Germain-en-Laye, Poissy, Saint-Quentin-en-Yvelines, Saint-Rémy-lès-Chevreuse et Rambouillet.
  • Le 24 juillet 2024 dans les Hauts-de-Seine : Nanterre, Gennevilliers, Asnières-sur-Seine, Courbevoie, La Garenne-Colombes, Colombes, Suresnes, Rueil-Malmaison, Marnes-la-Coquette, Vaucresson, Sèvres, Boulogne-Billancourt, Meudon, Issy-les-Moulineaux, Clamart, Le Plessis-Robinson, Châtenay-Malabry et Sceaux.
  • Le 25 juillet 2024 en Seine-Saint-Denis : Pierrefitte-sur-Seine, Stains, La Courneuve (Parc Georges-Valbon), Aubervilliers, Pantin, Les Lilas, Bagnolet, Montreuil, Romainville, Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand, Drancy, Bobigny, Noisy-le-Sec, Bondy, Les Pavillons-sous-Bois, Aulnay-Sous-Bois, Livry-Gargan, Sevran et Tremblay-en-France.

Carte des villes étapes en Île-de-France

Crédit photo : © Paris 2024
Les 8 villes-étapes franciliennes qui accueilleront la Flamme olympique sont : Paris (75), La Courneuve (93), Nanterre (92), Versailles (78), Evry-Courcouronnes (91), Créteil (94), Meaux (77) et Soisy-sous-Montmorency (95).

 

Pour aller plus loin

Partager la page