x

Avant les Jeux olympiques et paralympiques. En savoir plus

Escrime En à peine 3 ans d'escrime fauteuil, Clémence Delavoipière est déjà l’un des plus grands espoirs français dans la discipline. Soutenue par la Région, qu’elle représente par son poste d’Ambassadrice du sport, elle est actuellement dans l’attente de sa sélection pour les Jeux paralympiques de Paris 2024.

Rapide, inattendue et prodigieuse sont les 3 termes qui définissent le mieux la carrière de Clémence Delavoipière. Si l’étudiante originaire de Boissey-le-Châtel, en Normandie, arrive en Île-de-France en 2021 avec l’intention de s’engager dans un club d’athlétisme, c’est bien le Levallois Sporting Club qu’elle rejoint en tant qu’escrimeuse. Résultat des courses : un carton plein aux Championnats du monde parasport U23 en 2022, avec notamment le titre de championne du monde à l'épée.

Bénéficiaire de l’aide financière Objectif Haute Performance 2024 que la Région propose aux sportifs de haut niveau franciliens, la para athlète remplit également le rôle d’Ambassadrice du sport de la Région Île-de-France.

L’escrimeuse est aujourd’hui dans l’attente de sa sélection pour les Jeux paralympiques de cet été, auxquels elle a à cœur de participer.

Entretien avec une sportive prometteuse à l’aube de la plus belle page de sa carrière.

Palmarès:

  • Championne du monde U23 d'escrime à l'épée 2022
  • Vice-championne du monde U23 d'escrime au sabre 2022 

Qu’est-ce qui vous a amenée à pratiquer l’escrime ?

Clémence Delavoipière : Je suis passée à l’escrime complétement par hasard. Je pratiquais l’athlétisme depuis la fin du collège et en arrivant en région parisienne, après le bac, je voulais reprendre. J’ai trouvé un club mais pas avec la catégorie dans laquelle je devais être placée. J’ai donc arrêté et, un jour, au détour d’un rendez-vous pour ma prothèse, on me parle d’escrime, un sport que je connaissais très peu. J’ai accepté d’aller tester et, même si j’ai appréhendé le fauteuil, le sport m’a directement plu.

Comment vivez-vous l’attente de votre sélection pour les JOP ? C’est un rêve qui peut se réaliser ?

C.D. : Être dans la période de sélection pour les Jeux, c’est quelque chose qui était impensable pour moi il y a 5 ans, d'autant plus que j’ai commencé l’escrime très récemment. À l’heure actuelle, la période d’attente est très stressante, mais il faut patienter quand bien même les semaines semblent longues. J’ai hâte d’avoir les résultats, en espérant évidemment une réponse positive !

Comment la Région vous aide-t-elle au quotidien dans votre carrière d’escrimeuse professionnelle ?

C.D. : La Région nous apporte un vrai soutien. Au-delà d'un appui financier, elle nous donne l’occasion de découvrir une grande variété de disciplines pratiquées dans l’ensemble de l’Île-de-France. À travers une grande équipe d’Ambassadeurs, elle nous permet aussi faire rayonner le sport et de représenter nos disciplines en les partageant à grande échelle auprès des jeunes.  

Qu’est-ce que vous avez envie de transmettre en tant qu’Ambassadrice du sport ?

C.D. : Les valeurs du sport tout simplement. Si des jeunes ont envie de pratiquer et qu’ils ne savent pas comment s’y prendre, c’est un moyen de leur présenter les outils pour y arriver, mais aussi de les pousser. Être en contact avec eux nous permet de les encourager à se défouler et leur dire de ne pas hésiter parce que les clubs n’attendent que de les accueillir.

Vous comptez vous intéresser à d’autres disciplines aux JOP ?

C.D. : Carrément ! C’est toujours l’occasion de découvrir des sports un peu moins connus, mais aussi et surtout de regarder et suivre l’athlétisme, mon sport de cœur.

Un message pour les Franciliens par rapport aux JOP ?

C.D. : Venez partager un moment chouette avec nous ! N’hésitez pas à prendre des places pour venir nous voir. C’est une occasion unique qui restera gravée dans nos mémoires !

Objectif Haute Performance 2024

Le dispositif « Objectif Haute Performance 2024 » propose aux sportifs de haut niveau une aide financière dispensée par la Région pour répondre à leurs besoins quotidien et les assister dans leur carrière.

Les bénéficiaires reçoivent le statut d' « Ambassadeur du sport de la Région Île-France ». Ils peuvent alors intervenir dans des établissements scolaires, des centres de formation et des organismes franciliens (dans le cadre d'appels à projets de la Région) pour parler aux jeunes de leur discipline et valoriser la pratique sportive.

Assurer les champions d'aujourd'hui et guider les espoirs de demain, c'est l'ambitieuse proposition du dispositif régional « Objectif Haute Performance 2024 »  dans le contexte des Jeux olympiques et paralympiques de Paris.

Partager la page