x

Jeux olympiques Paris 2024
26 juillet au 11 aoûtEn savoir plus

Cinéma En cette fin février 2024, les films soutenus par la Région ont brillé à Berlin et à Paris. L'Ours d'or de la Berlinale a consacré le documentaire « Dahomey », tandis que les fictions « Le Théorème de Marguerite » et « Les Trois Mousquetaires - Milady » ainsi que le film d'animation « Linda veut du poulet  ! » ont été primés aux César.

Beau doublé pour les documentaires soutenus par la Région au prestigieux festival international du film de Berlin : après Sur l'Adamant, de Nicolas Philibert, en 2023, Dahomey, de la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop, a à son tour reçu l'Ours d'or ce 25 février 2024. 2 autres films aidés par la Région ont été récompensés au cours de la cérémonie de remise des prix : My Favourite Cake, fiction de Maryam Moghadam et Behtash Sanaeeha, et Une famille, documentaire de Christine Angot.

Côté César (où 14 films soutenus étaient en compétition), le palmarès dévoilé le 23 février 2024 illustre en particulier le soutien de la Région à la fiction sous toutes ses formes : ont en effet été distingués le film grand public à gros budget Les Trois Mousquetaires - Milady, de Martin Bourboulon, le film plus personnel Le Théorème de Marguerite, d'Anna Novion, et le film d'animation Linda veut du poulet !, de Chiara Malta et Sébastien Laudenbach.

Premier financeur public du cinéma après le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) et France Télévisions, la Région Île-de-France félicite les équipes de tous ces films.

3 films récompensés à la Berlinale 2024

« Dahomey », documentaire de Mati Diop

Ours d'or

Novembre 2021. 26 trésors royaux du Dahomey pillés par les troupes coloniales françaises en 1892 s’apprêtent à quitter Paris pour être rapatriés vers leur terre d’origine, devenue le Bénin. Comment le retour de ces ancêtres peut-il se faire dans un pays qui a dû se construire et composer avec leur absence ? Tandis que l’âme des œuvres se libère, le débat fait rage parmi les étudiants de l’université d’Abomey Calavi.

Un film bénéficiaire de l'Aide après réalisation 
(40 000 euros aux Films du Bal).

▶ Sortie le 25 septembre 2024.

Image
Crédit photo : © Les Films du Bal

« My Favourite Cake », fiction de Maryam Moghadam et Behtash Sanaeeha

Prix du jury œcuménique et Prix de la critique internationale (FIPRESCI)

Mahin a 70 ans et vit seule. Un jour, elle décide de rompre avec sa routine et de réveiller sa vie amoureuse. Une rencontre inattendue se transforme alors en une soirée inoubliable.

Avec Esmaeel Mehrabi, Lili Farhadpour...

Un film bénéficiaire du Fonds de soutien Cinéma international 
(100 000 euros à Caractères Productions).

Sortie à une date inconnue.

Image
Crédit photo : © Caractères Productions

« Une famille », documentaire de Christine Angot

Prix du Jury des lecteurs du « Tagesspiegel »

L’écrivaine Christine Angot est invitée pour des raisons professionnelles à Strasbourg, où son père a vécu jusqu’à sa mort en 1999. C’est la ville où elle l’a rencontré pour la première fois à 13 ans, et où il a commencé à la violer. Sa femme et ses enfants y vivent toujours.

Un film bénéficiaire de l'Aide après réalisation 
(41 000 euros au Bureau et à Rectangle Productions).

Sortie le 20 mars 2024.

Image
Crédit photo : © Le Bureau/Rectangle Productions

3 films récompensés aux César 2024

« Le Théorème de Marguerite », fiction d'Anna Novion

César de la meilleure révélation féminine pour Ella Rumpf

L'avenir de Marguerite, brillante élève en mathématiques à l'ENS, semble tout tracé. Seule fille de sa promo, elle termine une thèse qu’elle doit exposer devant un parterre de chercheurs. Le jour J, une erreur bouscule toutes ses certitudes et l’édifice s’effondre. Marguerite décide de tout quitter pour tout recommencer.

Avec Ella Rumpf, Jean-Pierre Darroussin, Clotilde Courau...

Un film bénéficiaire du Fonds de soutien Cinéma 
(320 000 euros à TS Productions).

Plus d'infos.

Image
Crédit photo : © TS Productions

« Les Trois Mousquetaires - Milady », fiction de Martin Bourboulon

César des meilleurs décors pour Stéphane Taillasson

Du Louvre au Palais de Buckingham, des bas-fonds de Paris au siège de La Rochelle… dans un royaume divisé par les guerres de religion et menacé d’invasion par l’Angleterre, une poignée d’hommes et de femmes vont croiser leurs épées et lier leur destin à celui de la France. Une nouvelle adaptation de Dumas pleine de panache.

Avec François Civil, Vincent Cassel, Romain Duris...

Un film bénéficiaire du Fonds de soutien Cinéma 
(595 000 euros à Chapter 2).

Plus d'infos.

Image
Crédit photo : © Chapter 2

« Linda veut du poulet ! », film d'animation de Chiara Malta et Sébastien Laudenbach

César du meilleur film d’animation

Linda est injustement punie par sa mère, Paulette, qui ferait tout pour se faire pardonner. Même un poulet aux poivrons comme seul son père, aujourd'hui décédé, en avait le secret. Mais c'est la grève partout...

Avec les voix de Mélinée Leclerc, Clotilde Hesme, Laetitia Dosch...

Un film bénéficiaire du Fonds de soutien Cinéma 
(181 000 euros à Miyu Productions).

Plus d'infos.

Image
Linda veut du poulet !
Crédit photo : © Miyu Productions

Tous les films aidés par la Région récompensés aux César à ce jour

► Retrouvez, par année ou par prix, tous les films soutenus par la Région primés aux César.

72 films soutenus par la Région couronnés par les César depuis 2001

Depuis la création du Fonds de soutien Cinéma de la Région Île-de-France en 2001, 72 films bénéficiaires de cette aide ou de l'Aide régionale après réalisation ont été primés aux César.

Liste par ordre chronologique : Bon Voyage, de Jean-Paul Rappeneau (2003), Pas sur la bouche, d’Alain Resnais (2003), Un long dimanche de fiançailles, de Jean-Pierre Jeunet (2004), De battre mon cœur s’est arrêté, de Jacques Audiard (2005), Gabrielle, de Patrice Chéreau (2005), Le Promeneur du Champ-de-Mars, de Robert Guédiguian (2005), Les Amitiés maléfiques, d’Emmanuel Bourdieu (2006), Ne le dis à personne, de Guillaume Canet (2006), Fauteuils d’orchestre, de Danielle Thomson (2006), Persepolis, de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud (2007), Un secret, de Claude Miller (2007), Les Témoins, d’André Téchiné (2007), Entre les murs, de Laurent Cantet (2008), Séraphine, de Martin Provost (2008), Les Plages d’Agnès, d’Agnès Varda (2008), Un prophète, de Jacques Audiard (2009), La Journée de la jupe, de Jean-Paul Lilienfeld (2009), Le Concert, de Radu Mihaileanu (2009), « L’Enfer » d’Henri-Georges Clouzot, de Serge Bromberg et Ruxandra Medrea (2009), Gainsbourg (vie héroïque), de Joann Sfar (2010), Le Nom des gens, de Michel Leclerc (2010), Logorama, du collectif H5 (2009, sortie en salles avec d’autres courts métrages en 2011), Tous au Larzac, de Christian Rouaud (2011), L’Apollonide, souvenirs de la maison close, de Bertrand Bonello (2011), Amour, de Michael Haneke (2012), Les Adieux à la reine, de Benoît Jacquot (2012), Louise Wimmer, de Cyril Mennegun (2012), Ernest et Célestine, de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier (2012), Les Invisibles, de Sebastien Lifshitz (2012), L'Écume des jours, de Michel Gondry (2013), Saint Laurent, de Bertrand Bonello (2014), Minuscule – La vallée des fourmis perdues, de Thomas Szabo et Hélène Giraud (2014), Diplomatie, de Volker Schlöndorff (2014), Hippocrate, de Thomas Lilti (2014), Le Sel de la terre, de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado (2014), La Loi du marché, de Stéphane Brizé (2015), Divines, d'Houda Benyamina (2016), Chocolat, de Roschdy Zem (2016), 120 Battements par minute, de Robin Campillo (2017), Au revoir là-haut, d'Albert Dupontel (2017), Barbara, de Mathieu Amalric (2017), Le Grand Méchant Renard et autres contes, de Benjamin Renner et Patrick Imbert (2017), Dilili à Paris, de Michel Ocelot (2018), Mademoiselle de Joncquières, d'Emmanuel Mouret (2018), La Belle Époque, de Nicolas Bedos (2019), Grâce à Dieu, de François Ozon (2019), J'accuse, de Roman Polanski (2019), J'ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin (2019), M, de Yolande Zauberman (2019), Les Misérables, de Ladj Ly (2019), Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma (2019), Adieu les cons, d'Albert Dupontel (2020), Adolescentes, de Sébastien Lifshitz (2020), La Bonne Épouse, de Martin Provost (2020), Les Choses qu'on dit, les Choses qu'on fait, d'Emmanuel Mouret (2020), Mignonnes, de Maimouna Doucouré (2020), La Nuit venue, de Frédéric Farrucci (2020), Un fils, de Mehdi Barsaoui (2020), Illusions perdues, de Xavier Giannoli (2021), L'Événement, d'Audrey Diwan (2021), Les Magnétiques, de Vincent Maël (2021), De son vivant, d'Emmanuelle Bercot (2021), Le Sommet des Dieux, de Patrick Imbert (2021), Maalbeek, d'Ismaël Joffroy Chandoutis (2021), Simone, le voyage du siècle, d'Olivier Dahan (2022), Les Amandiers, de Valeria Bruni Tedeschi (2022), Saint-Omer, d'Alice Diop (2022), Revoir Paris, d'Alice Winocour (2022), Notre-Dame brûle, de Jean-Jacques Annaud (2022), Le Théorème de Marguerite, d'Anna Novion, Les Trois Mousquetaires - Milady, de Martin Bourboulon, Linda veut du poulet !, de Chiara Malta et Sébastien Laudenbach.

Près de 200 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient la création et l'emploi dans le secteur ciné-TV à travers, chaque année :

Le tout, avec un budget annuel qui s'est progressivement accru depuis 2017 pour atteindre 25 millions d'euros en 2023.

► Les aides à la production sont remboursables dès que l'œuvre est rentabilisée.

Partager la page