Production ciné-TV soutenue : « L'Enfant du paradis » en salles

Date de l'arrêté

Cinéma Bénéficiaire de l'Aide après réalisation de la Région, un film signé Salim Kechiouche sur la célébrité, les addictions et un destin tragique : celui de son ami le réalisateur-comédien Yasmine Belmadi, disparu prématurément.

Crédit photo : © K-Rec Films

Sorti ce 6 décembre 2023, L'Enfant du paradis est un film de Salim Kechiouche ayant bénéficié de l'Aide après réalisation de la Région.

Ce long métrage a été inspiré au réalisateur par le destin tragique de son ami l'acteur-réalisateur Yasmine Belmadi, mort dans un accident de la route à 33 ans en 2009. À quoi il a mêlé des éléments de sa propre vie.

Derrière un titre qui fait référence à une ascension fulgurante jusqu'à la disparition, L'Enfant du paradistraite de multiples thèmes : la famille, la perte d’êtres chers, le couple, la paternité, l’amitié, les addictions...

L'illusion d'improvisations

Sur un plan formel, bien que tout ait été préparé et écrit, Salim Kechiouche s'est donné pour défi que le spectateur ait l'illusion d'improvisations, comme s'il était devant un documentaire.

L'histoire : après une traversée du désert dans sa carrière de comédien, Yazid (Salim Kechiouche) voit enfin le bout du tunnel. Sobre depuis 6 mois, il veut montrer à sa nouvelle fiancée (Nora Arnezeder) et à son fils de 16 ans qu'il est maintenant un autre homme qui a repris goût à la vie. Mais en quelques jours, les vieux démons resurgissent et avec eux les souvenirs de son enfance en Algérie.

Avec aussi Carima Amarouche, Kevin Mischel, Pascale Arbillot, Zinedine Soualem...

Bande-annonce du film

Près de 200 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient la création et l'emploi dans le secteur ciné-TV à travers, chaque année :

Le tout, avec un budget annuel qui s'est progressivement accru depuis 2017 pour atteindre 25 millions d'euros en 2023.

► Les aides à la production sont remboursables dès que l'œuvre est rentabilisée.

Informations pratiques

Tarification

Payant

Durée : 1h12

Aide régionale (Aide après réalisation) : 45 000 euros (à K-Rec Films)

Partager la page