x

Avant les Jeux olympiques et paralympiques. En savoir plus

Production ciné-TV soutenue : « La Nouvelle Femme » en salles

Date de l'arrêté

Cinéma Produit avec le soutien de la Région, un biopic consacré à Maria Montessori, la femme médecin italienne qui a révolutionné la pédagogie éducative il y a un siècle par sa méthode basée sur l'expérimentation et l'autonomie. Avec Jasmine Trinca et Leïla Bekhti en tête de distribution.

Crédit photo : © Geko Films

Soutenu par la Région, La Nouvelle Femme est un biopic consacré à Maria Montessori signé Léa Todorov.

La cinéaste, qui s'était illustrée jusqu'alors dans le documentaire, lève ici le voile sur une femme qui a révolutionné l'apprentissage des enfants il y a un peu plus d'un siècle : partant du principe qu'ils ont d'immenses facultés en bas âge, cette doctoresse invite à stimuler celles-ci en laissant les petits manipuler du matériel sensoriel et aller et venir à leur guise. 

Sa méthode pédagogique produit des résultats spectaculaires sur les enfants déficients pour commencer, puis plus encore sur tous les autres. Elle est reconnue internationalement mais, très vite, pour de mauvaises raisons. L'idée de culte de la performance lui est associée, son aspect social d'origine étant occulté.

Le sujet a d'autant plus intéressé Léa Todorov qu'elle dit avoir elle-même un enfant « différent ».

Le film, qui bénéficie d'un beau duo d'actrices, commence en 1900. Lili d’Alengy (Leïla Bekhti), célèbre courtisane parisienne, a un secret honteux : une petite fille née avec un handicap. Refusant de s'en occuper, elle décide de quitter Paris pour Rome. Elle y fait la connaissance de Maria Montessori (Jasmine Trinca), une femme médecin qui développe une méthode d’apprentissage révolutionnaire pour les enfants qu’on appelle alors « déficients ». De son côté, Maria cache elle aussi un secret : un enfant né hors mariage. Ensemble, les 2 femmes vont s’entraider pour gagner leur place dans ce monde d’hommes et écrire l’Histoire...

Près de 200 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient la création et l'emploi dans le secteur ciné-TV à travers, chaque année :

Le tout, avec un budget annuel qui s'est progressivement accru depuis 2017 pour atteindre 25 millions d'euros.

► Les aides à la production sont remboursables dès que l'œuvre est rentabilisée.

Informations pratiques

Tarification

Payant

Durée : 1h39

Aide régionale (Fonds de soutien Cinéma) : 245 000 euros (à Geko Films), dont un bonus écoproduction de 25 000 euros

Partager la page