x

Avant les Jeux olympiques et paralympiques. En savoir plus

Production ciné-TV soutenue : « D'argent et de sang » sur Canal+ et myCanal

Date de l'arrêté

Lieu Sur Canal+ et myCanal

Série TV À voir depuis le 16 octobre 2023, une série aidée qui, à travers la traque de 3 malfrats parisiens par un enquêteur des douanes, raconte la fraude à la TVA sur les quotas d'émission de CO2 de 2008-2009 en France.

Crédit photo : © Canal+

La Région a soutenu D'argent et de sang, la première série réalisée par Xavier Giannoli, comme elle avait soutenu déjà 3 films qu'il a signés pour le cinéma  : l'adaptation événement de Balzac Illusions perdues (2021), L'Apparition (2018) et Une aventure (2005).

Le sujet de cette série, adaptée d'un livre-enquête publié en 2018 par Fabrice Arfi, journaliste à Médiapart ? La fraude à la TVA sur les quotas de carbone survenue en France entre 2008 et 2009.

Principe de cette escroquerie considérée comme la plus importante de France (elle a coûté près de 1,6 milliard d'euros aux finances de l’État) ? Acheter des quotas d'émission de CO2 hors taxe dans un pays étranger, avant de les revendre en France à un prix incluant la TVA, sans reverser la différence au fisc. 

Une histoire racontée du point de vue de l'enquêteur des douanes (Vincent Lindon)

La série est centrée sur 2 petits escrocs de Belleville (Ramzy Bedia et David Ayala) et un jeune trader (Niels Schneider) qui, ensemble, se lancent dans cette fraude à la TVA. Alors que l'argent coule à flots et que les fêtes s'enchaînent, la traque d'un enquêteur du service national de douane judiciaire (Vincent Lindon) commence... de Paris à Tel-Aviv (Israël). Puis, bientôt, survient une série d'assassinats, de rivaux ou de témoins...

Les noms des protagonistes ont été changés, certains personnages sont une fusion de plusieurs, d'autres, inventés.

Xavier Giannoli, qui continue d'explorer ici le mensonge, son thème favori, conduit un récit qui se veut moral, en étant construit de point de vue de l'enquêteur des douanes obsessionnel.

Près de 200 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient la création et l'emploi dans le secteur ciné-TV à travers, chaque année :

Le tout, avec un budget annuel qui s'est progressivement accru depuis 2017 pour atteindre 25 millions d'euros en 2023.

► Les aides à la production sont remboursables dès que l'œuvre est rentabilisée.

Informations pratiques

Sur Canal+ et myCanal

Tarification

Payant

Aide régionale (Fonds de soutien Audiovisuel)

Durée : 12 x 52 min

Partager la page