Aides régionales et Services

Soutien régional en investissement pour la protection des jeunes en situation de précarité

Cet appel à projets vise à soutenir les structures en investissement qui agissent en faveur des jeunes en situation de précarité, suite à une rupture familiale ou sociale pouvant entraîner de graves conséquences sur leur santé ou leur sécurité.

Pour quel type de projet ?

La Région Île-de-France finance la construction, l’acquisition et la réhabilitation de lieux d’accueil et/ou d’hébergement temporaire dédiés aux jeunes en rupture sociale et familiale. La subvention portera sur le gros œuvre nécessaire.
Dans le cas où le lieu d’accueil est acquis au préalable, la Région peut également financer l’aménagement du lieu d’accueil lorsqu’il vise à l’élargissement du projet initial. Les travaux devront nécessairement veiller à l’accessibilité des personnes en situation de handicap. Afin qu’un projet soit éligible, il devra contenir les éléments suivants :
- état des lieux des besoins identifiés en matière d’offre d’hébergement temporaire réservée aux jeunes en rupture sociale et familiale ; - lieu d’accueil ou d’hébergement en Ile-de-France ;
- caractérisation du besoin, définition précise du public concerné et démarche innovante du projet.

Qui peut en bénéficier ?

  • Associations
- les associations relevant de la loi de 1901 et les fondations, dont l’objet concerne l’hébergement temporaire de jeunes en rupture familiale, notamment du fait de leur orientation sexuelle,
- les communes et établissements publics.

Quelle est la nature de l'aide ?

Les dépenses éligibles se composent de dépenses de fonctionnement exclusivement imputables à la mise en œuvre des projets retenus dans le cadre de ce dispositif.
La subvention régionale est fixée à 50 % maximum de la dépense subventionnable (total des dépenses éligibles), dans la limite d’un plafond de subvention fixé à 75 000 € maximum.

Quelles démarches ?

Dépôt du dossier de candidature sur la plateforme des aides régionales (mesdemarches.iledefrance.fr).

A noter

Les projets devront démarrer à partir du vote en commission permanente, sauf autorisation exceptionnelle de démarrage anticipé, conformément aux dispositions du règlement budgétaire et financier en vigueur. Ils pourront être annuels.
Ils pourront également s’inscrire dans la durée, dans le cadre de conventions pluriannuelles. Ces projets ne pourront toutefois pas dépasser trois années, et chaque année devra faire l’objet d’une évaluation.
Les aides apportées dans ce cadre sont distinctes et non cumulables avec des subventions régionales issues des autres dispositifs régionaux.
Aucun nouveau soutien financier ne sera apporté à un organisme qui n’aurait pas produit un rapport intermédiaire (bilan financier et qualitatif) à un projet en cours.