Publié le 27 octobre 2021
Mis à jour le

Particuliers : la Région vous aide à acquérir un chauffage plus écologique

Crédit photo : iStock

Afin d'améliorer la qualité de l'air en Île-de-France, la Région et l’Ademe aident les Franciliens à remplacer leurs vieux chauffages au fuel, au bois ou au charbon par des équipements fonctionnant à l’énergie solaire thermique, des pompes à chaleur autres que air/air, des systèmes hybrides ou encore des chauffages au bois performants.

Vous voulez remplacer votre vieux chauffage par un équipement plus écologique et plus économique ? Vous pouvez bénéficier d’un soutien financier de la Région.

Un bénéfice financier et environnemental

Le bénéfice d'un chauffage plus écologique est double :

  • Financier : faire face à l'augmentation des factures énergétiques,
  • Environnemental : baisser votre consommation de combustible et des émissions de particules polluantes.

Cet aspect environnemental est crucial car :

  • D'une part, le chauffage résidentiel constitue une source importante d’émission de gaz à effet de serre (le fuel notamment),
  • D’autre part, en Île-de-France, le chauffage résidentiel au bois est la première source d’émission de particules. 

Qui peut en bénéficier ?

Les particuliers franciliens à condition qu'ils soient propriétaires occupants de la résidence principale concernée.

Quels sont les équipements concernés ?

Il faut avoir un vieil équipement de chauffage individuel :

  • Chauffage au bois ou au charbon datant d’avant 2002,
  • Chaudière au fuel, sans condition d’âge.

Il faut remplacer ce vieux chauffage par l’un des équipements suivants :

  • Chauffage et/ou production d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique,
  • Pompes à chaleur autres que air/air dont la finalité essentielle est la production de chaleur ou d’eau chaude sanitaire,
  • Chauffe-eau thermodynamique équipé d’une pompe à chaleur,
  • Systèmes hybrides associant les équipements ci-dessus et l’énergie électrique,
  • Chauffage au bois performant (dans certaines conditions). 

 

En savoir plus sur le dispositif

 

Le chauffage au bois, une source de pollution importante 

Si les émissions de particules baissent régulièrement en Île-de-France, leur niveau reste problématique vis-à-vis des seuils réglementaires et des références sanitaires. Ainsi, en 2018, 47% des particules PM2.5 émises en Île-de-France étaient dues au chauffage au bois individuel. 

À titre indicatif, selon Airparif (dans son bilan « Qualité de l’air et chauffage au bois en Île-de-France - Diagnostic et scénarisation », publié septembre 2020), une saison de chauffe d’une maison avec un insert ou un poêle ancien émet autant de particules qu’une voiture diesel Crit’Air 5 faisant plus de 200 allers-retours Paris-Marseille.

L’usage d’équipements de chauffage au bois est d’ailleurs réglementé en Île-de-France. Par exemple, l’utilisation d’un foyer ouvert en chauffage principal (équipement le plus polluant) est interdit.

Plus d'infos sur la réglementation des chauffages au bois.

Plus d'infos sur les enjeux régionaux du chauffage au bois et des recommandations de bonnes pratiques pour en diminuer les émissions.

Les espaces France Rénov’ pour vous conseiller et vous accompagner

La Région participe au financement de ces structures publiques d'accompagnement à la rénovation énergétique qui peuvent vous conseiller dans vos projets d’économies d’énergie, de rénovation énergétique et de changement d’équipement de chauffage.  

Trouvez, grâce à France Rénov', la structure proche de votre domicile.