Publié le 8 février 2022

L’UNIF, la Banque des Territoires et la Région Île-de-France lancent Datakairos, un outil évaluant l’impact environnemental et le coût des données numériques des universités et des collectivités

L’Université numérique Île-de-France (UNIF), grâce à l’appui de la Banque des Territoires et de la Région Île-de-France, propose aux établissements de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et aux collectivités franciliennes un outil numérique pour évaluer le coût financier et l’impact environnemental de l’hébergement de leurs données. Développé par la société HUB Datacenter en collaboration avec des établissements et des collectivités territoriales, DATAKAIROS est un portail d’aide à la décision qui leur fournit un état des lieux du coût actuel d’hébergement de leur système d’information et le compare avec ce que leur coûterait cet hébergement dans le Datacenter d’excellence labellisé ESRI de l’UNIF au sein du Groupement d'Intérêt Economique d'Infogérance Publique Communautaire, dont l’UNIF et la Région Île-de-France sont membres fondateurs.

DATAKAIROS, validé par les 5 pilotes et mis en ligne le 30 novembre dernier, a vocation à être largement utilisé par les universités, organismes de recherche et collectivités franciliennes. Sur la base des données saisies par l’utilisateur, ce portail numérique open source, fournit des éléments chiffrés sur les potentielles économies financières, sur l’amélioration du niveau de risque et l’optimisation de la performance énergétique, générés par la mutualisation de ressources dans des Datacenters à l’état de l’art. La mise à disposition d’informations ainsi « objectivées » permet de disposer d’une base fiable pour une éventuelle prise de décision claire et impartiale. DATAKAIROS démontre que les acteurs publics, en s’appuyant sur les Datacenters, peuvent agir en faveur d’une diminution de la consommation d’énergie et de l’impact carbone, pour une réalisation accélérée des plans climats des collectivités d’Île-de-France.

L’UNIF est l’un des fondateurs du Groupement d’Intérêt Économique d’Infogérance Publique Communautaire (GIPC) dont l’objectif est d’offrir à ses membres un cadre sécurisé, modernisé et adapté à l’hébergement des infrastructures numériques. Avec DATAKAIROS, l’UNIF permet aux universités et aux organismes de recherche franciliens d’apprécier les avantages associés à la mutualisation d’un service d’hébergement numérique au sein du Datacenter labellisé ESRI de Lognes.

Au côté de l’UNIF, la Banque des Territoires et la Région Île-de-France ont financé la création de ce portail numérique mutualisé. L’enjeu, pour ces partenaires, étant d’accompagner les universités et les acteurs publics franciliens dans leurs projets de transitions énergétique et numérique, ainsi que d’améliorer les services rendus aux usagers en sécurisant les ressources informatiques qui leur sont destinées.

La Banque des Territoires, via cette action, s’inscrit dans la continuité de son rôle d’investisseur historique du déploiement du Très Haut Débit et des Datacenters d’hébergement de proximité. La sécurisation et la résilience des réseaux sont également des axes stratégiques du Plan de Relance de la Caisse des Dépôts déployé depuis mai 2021.

 

Pour Othman Nasrou, Vice-président de la Région Île-de-France chargé de la Jeunesse, de la Promesse républicaine, de l'Orientation et de l'insertion professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche : « Ce projet est à la croisée de deux stratégies majeures de la Région Île-de-France : d’une part, la mise en œuvre de la stratégie numérique « Smart Région » pour faire de l’Île-de-France un territoire de pointe dans le domaine de la digitalisation et des usages numériques, d’autre part, les politiques transversales en faveur de l’environnement, pour une Île-de-France plus verte, plus respirable et plus écologique. Datakairos s’adresse à des universités et à des collectivités souhaitant à la fois réduire leur empreinte carbone et la dépense publique. Cet outil constitue aussi une avancée vers une souveraineté accrue des données stockées localement, et s’inscrit pleinement dans les objectifs de la Région Île-de-France en la matière. »

 

Pour Richard Curnier, Directeur régional Île-de-France de la Banque des Territoires : « L’aménagement numérique des territoires et l’optimisation énergétique de la consommation des données numériques sont des axes stratégiques pour la Banque des Territoires. Grâce à Datakairos, les universités et acteurs publics peuvent analyser les impacts positifs à la fois financiers et de consommation énergétique dont ils peuvent bénéficier en mutualisant leurs données dans des datacenters performants. Nous sommes très heureux d’avoir financé cet outil aux côtés de l’UNIF et de la Région Île-de-France et de contribuer ainsi à la transition numérique des territoires. »

Pour Christophe Fouqueré, Président du conseil de gestion de l’UNIF, Président de l’université Sorbonne Paris Nord : « Datakairos est l’outil souhaité par les établissements de l’ESRI d’île de France pour obtenir des éléments factuels d’aide à la décision de déménager leurs infrastructures informatiques dans le datacenter régional labellisé par notre ministère. Les éléments qui sont issus de cet outil sont indispensables à la construction de cette décision dont, pourtant, chacun d’entre nous a l’intuition de la nécessité pour assurer la souveraineté, l’efficience et la sécurité de notre patrimoine numérique. L'UNIF, service interuniversitaire porté par l'université Sorbonne Paris Nord, a, grâce au soutien de la Région Île-de-France et de la Caisse des dépôts, développé Datakairos qui est mis à disposition de l'ensemble des entités publiques qui pourraient être intéressées, au-delà des membres de l’UNIF. »

 

Quelques témoignages d’utilisateurs :

 

« En établissant un bilan précis de notre existant, Datakairos nous a permis de prendre la décision d’héberger une partie de nos infrastructures dans le DC de Lognes en toute connaissance de cause et de façon objective, tant au plan technique que financier. »

Jean-Marc de Felice, Directeur des systèmes d’information de l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne

« Datakairos est un outil très intéressant pour aider à la réflexion sur l'externalisation des moyens de calcul ou du stockage des données.  Il permet d'estimer le coût de son infrastructure. Il permet d'en calculer une estimation même si l'utilisateur n'est pas en possession de toutes les données essentiellement financières, mais aussi immobilières. Il se base sur des données calculées à partir d'autres établissements ayant des problématiques similaires. Il permet d'utiliser des données qui ne sont pas forcément simples à obtenir pour l'utilisateur. C’est une solution qui permet de gagner du temps et de fournir rapidement des éléments chiffrés pour orienter la réflexion.

De plus, les résultats semblent cohérents. Ils permettent d'avoir une base de travail. L'idée pour moi est ensuite d'affiner et de préciser les données entrées et de confirmer les résultats obtenus. Il est important de savoir qu’il est nécessaire de consacrer un peu de temps à l’outil. Mais la précision et la justesse du résultat sont fonctions du temps consacré à l'opération.

Je recommanderais Datakairos aux établissements qui envisagent d'agrandir, de rénover ou de construire une nouvelle salle serveur.

Au regard des budgets mis en œuvre, toute aide est la bienvenue dans cette réflexion. »

Directeur des systèmes d’information d'un établissement pilote dans l’utilisation de Datakairos

 

« L’université Sorbonne Paris Nord est investie dans la stratégie de sa tutelle de déménagement des infrastructures informatiques vers un hébergement labélisé, souverain permettant la maîtrise des risques et des coûts de fonctionnement tout en optimisant les coûts environnementaux. Dans ce cadre, l’établissement a participé au développement de l’outil Datakairos, en soutien de l’UNIF, afin d’avoir des éléments factuels en appui de cette stratégie. Cet objectif qui a été parfaitement atteint m’a permis de présenter aux instances de gouvernance des éléments chiffrés attendus. Bien qu’un investissement en temps soit non négligeable pour nourrir complètement l’application, une des forces de cet outil est d’obtenir très rapidement un résultat à peaufiner, mais très pertinent. Cela permet de communiquer rapidement et maintenir la mobilisation nécessaire pour aller jusqu’au bout de ce travail. »

Dominique Bascle, Directeur de l’UNIF, Directeur des systèmes d’information de l’université Sorbonne Paris Nord

 

« Datakairos est un outil précieux, pour une collectivité territoriale en Île-de-France comme la nôtre, hébergeant près d'une centaine de serveurs physiques réparties dans trois salles. Il permet d'estimer de façon objective, le coût de nos salles serveurs aujourd'hui, leur impact en terme environnemental mais aussi les risques encourus du fait de leur environnement technique (énergie, climatisation, transmissions) et de la nature de nos bâtiments (risques d'intrusion, d'incendie, inondation). Il s'agit d'un vrai outil d'aide à la décision, dans l'objectif d'héberger de façon durable nos équipements pour la décennie à venir. »

Responsable d’Infrastructures dans une collectivité territoriale francilienne

 

« Le datacenter de Lognes peut accueillir nos SI avec une offre de services pour un coût intéressant. La Ville de Saint Mandé a le projet de transférer ses salles en 2022. Noisy Le Grand, a fait le transfert d'une de ses salles l'année dernière. Pour présenter les éléments de décision à notre direction générale, nous avons comparés le niveau de sécurité et de continuité de service de nos salles actuelles par rapport à l'offre du datacenter de Lognes. Pour le calcul financier, il faut inclure non seulement toutes les prestations actuelles mais aussi le coût de la masse salariale "perdue" lors d'un arrêt de service du SI pour bien comprendre l'intérêt de l'offre du GIPC.  C’est un travail intéressant mais manuel et assez long. Il se trouve que l'UNIF en coordination avec le GIPC a développé un outil Datakairos, qui permet de réaliser ces évaluations et permet en sus de les mettre en rapport avec les coûts prévisionnels du datacenter de Lognes et le bilan carbone, afin d'éclairer sur le choix d'y porter sa ou ses salles serveurs. La Ville de Saint Mandé a fait partie des pilotes dans l’élaboration de cet outil. Les résultats sont un élément décisionnel complémentaire pour notre collectivité. A l'heure où il est devenu insupportable de subir la moindre interruption de service, le GIPC offre des garanties qui changeront le quotidien de nombreuses collectivités. »

Marc Arrivé, Directeur des Systèmes d’Information de la ville de Saint Mandé