Publié le 28 juin 2021

Les lunettes connectées de Wyes récompensées à Viva Technology

Crédit photo : Région Île-de-France

Accompagnée par Pépite Île-de-France, le programme de la Région qui s'adresse aux étudiants porteurs de projets innovants, la start-up Wyes s'est distinguée au salon Viva Technology 2021. Elle y a remporté le prix Best Innovation avec des lunettes permettant de communiquer en clignant des yeux. 

C'est une solution innovante qui pourrait changer la vie de milliers de personnes. Développée par 3 jeunes étudiants ingénieurs – Maxime Loubar, Sarah Mougharbel et Pierre Jankowiez –, la start-up Wyes a mis au point des lunettes à la technologie oculaire inclusive pour les personnes en situation de paralysie qui n’ont plus la capacité de communiquer de manière verbale ou gestuelle. 

Lauréate du programme Pépite Île-de-France de la Région, qui offre un accompagnement à des étudiants porteurs de projets innovants, Wyes était présente sur le stand de la Région avec 6 autres jeunes pousses au salon Viva Technology 2021 et elle y a remporté le prix « Best Innovation » pour ses lunettes connectées.

Wyes, les lunettes connectées qui font parler

Ce dispositif innovant, comprenant une paire de lunettes connectées munies de capteurs infrarouges, utilise les clignements volontaires des yeux pour communiquer.

Associées à une application sur ordinateur, tablette ou smartphone, ces lunettes transforment un clignement de l’œil en « parole ». À terme, le dispositif pourrait même également prédire, à l’aide d’une intelligence artificielle, ce que l’utilisateur souhaite exprimer.

Une innovation bientôt commercialisée

Présenté comme universel, le dispositif s’adapte à un grand nombre de pathologies et maladies (maladie de Charcot, myopathie, infirmité motrice cérébrale, paralysie...). « Depuis le départ, nous développons nos lunettes avec des personnes atteintes de pathologies dégénératives. Nous sommes allés les voir, nous avons discuté avec leurs proches, des aides-soignants, des neurologues, etc. C’est vraiment un dispositif conçu par eux, et pour eux », souligne Sarah Mougharbel.

La bonne nouvelle, c'est que nos lunettes fonctionnent avec tout le monde jusqu'à maintenant. On y croit ! »
Sarah Mougharbel, cofondatrice de Wyes

Pour finaliser leur projet, les jeunes ingénieurs ont parallèlement lancé un appel à financement participatif afin de produire 50 paires de lunettes et de réaliser les derniers tests dans toute la France avant commercialisation du produit.

Pépite Start’up Île-de-France : pour les jeunes pousses

Pour développer l’entrepreneuriat étudiant, la Région a mis en place le programme Pépite Start’up Île-de-France. 

Sa forme ? Un accompagnement intensif de 6 mois pour transformer des projets en entreprises.

Ses lauréats sont accueillis au sein de Station F, le plus grand campus de start-up au monde, situé à Paris (13e). Ils ont accès à un réseau d’entrepreneurs vivant la même aventure qu'eux, à des experts et mentors pour les challenger et les coacher (des entrepreneurs, des business Angels…), à des ateliers pour monter en compétence et, bien sûr, à un espace de travail dédié.

Plus d'infos.