9 juillet 2019

Les Grands Voisins : l'urbanisme transitoire au cœur de Paris

maison_voisins_1200
Crédit photo : Conseil régional Ile-de-France

En attendant de se transformer en éco-quartier, l'ancienne maternité de hôpital Saint-Vincent-de-Paul, à Paris, réunit une étonnante communauté constituée notamment de personnes en grande précarité qui y font un retour à l'emploi et de publics fragiles qui y sont hébergés.

grands_voisins_entrée_1200
ceramiste_grands_voisins_1200

Ayant vu le jour en 2015 en lieu et place de l’ancienne maternité Saint-Vincent-de-Paul à Paris (14e), Les Grands Voisins est un programme mixant insertion sociale et professionnelle, hébergement, entrepreneuriat et vie culturelle !

C'est ce qu'on appelle un projet d'urbanisme transitoire car sa vocation est momentanée : en l'occurrence, il doit assurer la transition avec un éco-quartier réalisé par Paris et Métropole Aménagement. 

Un projet créateur d'échanges

Le temps des études et dans l'attente du lancement des travaux, le site de 3,5 hectares est animé par 3 associations : Aurore, Plateau Urbain et Yes We Camp.

restaurant_grands_voisins_1200

Ensemble, elles fédèrent une véritable communauté économique et sociale, composée de centres d’hébergement, de commerces, d’ateliers, de bureaux, de lieux de vie, de partage et de culture.

L’objectif : créer des échanges entre les publics hébergés et les projets professionnels qui se développent dans les locaux. 

Pension de famille et ateliers boutiques

En 2017, alors que l’occupation doit initialement prendre fin, le propriétaire prolonge l’occupation temporaire dans l’idée de préfigurer le futur quartier. Il retient notamment l’idée de conserver une pension de famille sur le site. Les associations s’adaptent avec l’ouverture d’ateliers boutiques accessibles au public.

« Au lieu de laisser les 16 bâtiments de l’ancien hôpital et tous ces espaces vides, murés, le promoteur, Paris et Métropole Aménagement, nous a confié l’occupation et l’entretien des lieux. Le nouveau propriétaire économise ainsi une enveloppe de 1 million d’euros de gardiennage. De notre côté, nous ne payons pas de loyer mais contribuons aux charges. »  
Florie Gaillard, chargée de communication et de programmation de l’association Aurore

Conciergerie solidaire pour personnes en grande difficulté

lingerie_grands_voisins_1200

L’association Aurore expérimente aux Grands Voisins l’insertion sociale et professionnelle des personnes en grande difficulté, sorties de la rue, à travers une conciergerie solidaire.

Grâce au dispositif de la Ville de Paris « Premières heures » (40 agréments la première année), elles réalisent sur le site des missions d’entretien des espaces extérieurs, de voirie, des services de restauration, dans le cadre de petits contrats allant jusqu’à 16 heures par semaine. Ces personnes sont suivies individuellement par un travailleur social. Et, au bout d’un an, une formation qualifiante leur est proposée. 

florent_grands_voisins_1200

Florent (photo), par exemple, a bénéficié de ce dispositif à son arrivée à la conciergerie solidaire des Grands Voisins en 2016. Il y travaille aujourd’hui à temps plein, en CDI. Il encadre une équipe d’entretien des espaces extérieurs composée de 20 travailleurs. À la fermeture du site, il envisage un départ au Portugal pour un nouveau projet nature et solidaire.

Des porteurs de projets font aussi appel aux travailleurs en insertion pour faire face aux pics d’activité : emballage de chocolats à Pâques et Noël, distribution de paniers bio, création de bouquets de fleurs de saison…  Une initiative autour de l’alimentation baptisée « projet Food » a même permis à une résidente d’ouvrir son propre service de restauration rapide dans l’enceinte des Grands Voisins « chez Ghada ».

Les Grands Voisins, c’est : 

  • Une subvention régionale de 200.000 euros dans le cadre le l'appel à projet urbanisme transitoire.
  • Un projet autofinancé à 95% grâce à des recettes locales : loyers des entreprises et des centres d’hébergement, visites, occupations privées et ventes du bar-restaurant.
  • Des aides ponctuelles de Fondations pour les micro-projets. 

    140 associations, entreprises...

    trocshop_grands_voisins_1200

    Tous les 2 mois est organisé un conseil des voisins pour gérer la vie quotidienne sur le site. Toutes les personnes qui fréquentent les Grands Voisins y sont conviées. Une monnaie locale a aussi été instaurée pour faire vivre le projet collectif. Elle est matérialisée par des « billets-temps ». Troc et ressourcerie solidaire font également partie du concept.

    250 structures se sont installées aux Grands-Voisins de 2015 à 2017 pour bénéficier de ce climat d’échange et de lien social et faire prospérer leur activité. La surface disponible ayant été réduite des 2/3 entre-temps, elles sont aujourd’hui 140. C’est l’association Plateau Urbain qui les a sélectionnées, sur plusieurs critères :

    • les structures présentes ne doivent pas être en capacité de payer un loyer commercial classique à Paris mais doivent tout de même contribuer aux charges, 
    • leur projet doit avoir un sens et un intérêt pour la communauté des Grands Voisins.
    • le mot d’ordre est l’entraide.
    bridgeo_grands_voisins

    Volontaires et ONG sont mis en contact aux Grands Voisins

    Bridgeo est une association qui met en relation volontaires et ONG locales. Jerôme, Antoine et Sacha en sont les fondateurs. Ils ont installé leur bureau aux Grands Voisins et bénéficient aussi de ses espaces de coworking. Ils travaillent avec les écoles, les étudiants, les retraités et tous ceux qui sont intéressés par des missions humanitaires de 1 mois minimum. Ils sont parvenus à recenser près de 100 missions à travers 40 pays, avec 70 partenaires. 

    grands_voisins_maison_1200

    3 centres d’hébergement pour 100 personnes 

    Au lancement du projet en 2015, 600 personnes vivaient aux Grands-Voisins, dans 6 centres d’hébergement. La construction de l'éco-quartier ayant débuté depuis, il reste aujourd’hui 3 centres d’hébergement qui viennent en aide à 100 personnes : 

    • le centre Albert-Ier, où vivent des jeunes de 18 à 30 ans,
    • le centre Pangéa pour les mineurs étrangers isolés âgés de 18 ans,
    • le centre Cœur de femmes pour des femmes socialement autonomes généralement en attente d’un logement social.  

    « Les Grands Voisins sont la preuve qu’on peut confier la gestion de gros sites aux partenaires associatifs, dans une logique de continuité du service public. Les Grands Voisins auront aussi permis de montrer qu’il faut décloisonner le travail social. »
    Marine Vever, coordinatrice des Grands Voisins pour Yes We Camp.