Publié le 24 août 2020
Mis à jour le

La santé mentale des lycéens, Grande Cause régionale 2020

Crédit photo : Laurent Villeret

La Région considère la lutte contre la souffrance psychique des jeunes comme une priorité au point d'en avoir fait sa Grande Cause 2020. Dans le cadre de son programme Région solidaire, elle agit dans ce domaine en partenariat avec plusieurs associations. 

À l’approche de la rentrée 2020-2021, la Région Île-de-France joint ses efforts à ceux de plusieurs associations pour protéger la santé mentale des lycéens franciliens. cela d'autant plus que cette problématique est l'un des principaux axes de la politique régionale depuis 2016, et qu'elle a été désignée Grande Cause régionale de 2020.

Dans le cadre du programme Région solidaire, la Région Île-de-France a engagé, concernant la santé mentale des jeunes, un partenariat innovant avec la fondation FondaMental. Son but : développer des programmes susceptibles d’atteindre un maximum de jeunes Franciliens afin de préserver et de mieux prendre en charge leur bien-être mental, de lutter contre la stigmatisation et d'innover en faveur de la santé mentale

Un centre de santé pour les jeunes à Paris

En 2018, la Région a soutenu l’ouverture du Centre Colliard Paris, un centre de santé pour jeunes géré par la Fondation Santé des étudiants de France. Le centre réalise jusqu’à 15.000 consultations chaque année. L’encadrement des jeunes souffrant de troubles mentaux et la réinsertion des étudiants en décrochage figurent parmi ses principales missions. 

Des initiatives à destination des lycéens

Parmi ces programmes visant à protéger la santé mentale des jeunes, la Région Île-de-France a lancé 2 initiatives spécifiquement destinés aux lycéens :

  • Une première action, menée en partenariat avec l’association laVita, a pour but de sensibiliser à la question de la santé mentale les enseignants et autres professionnels travaillant au contact des lycéens. Ceux-ci peuvent ainsi repérer plus aisément les jeunes en détresse et les rediriger vers des conseillers qualifiés. 
  • Un second projet, intitulé « Psy Jeunes – Apprentis du BTP », est mené en partenariat avec. la Fondation Pierre Deniker. À destination de 4.000 jeunes, il vise à repérer et conseiller les étudiants en souffrance psychique au sein des centres de formation professionnelle en bâtiments et travaux publics. 
Nora Fraisse, fondatrice de Marion la main tendue, à la cérémonie EllesDeFrance 2019

La Maison de Marion, un modèle pour venir en aide aux victimes du harcèlement

Le harcèlement est l’une des principales menaces pour la santé mentale des jeunes. Afin d’y mettre un terme, la Région a choisi de s’engager aux côtés de l’association créée par Nora Fraisse, Marion la main tendue, pour créer la Maison de Marion.

Cette structure innovante, qui ouvrira à l’automne 2020, permettra aux élèves victimes de harcèlement de participer à des ateliers artistiques et des formations, et de recevoir un suivi médical et psychologique pour briser le silence sur leur situation.