26 mars 2019

La Région Île-de-France, partenaire de l'escalade en vue des Jeux 2024

La Région accompagne le développement de l'escalade à travers un soutien à sa Ligue et sa Fédération d'Île-de-France, à l'organisation de Championnats et à la création de structures pour sa pratique, y compris dans les îles de loisirs.

L'Île-de-France, 2e région française en nombre de licenciés en escalade

Avec 14.131 grimpeurs répartis dans 102 clubs d’escalade, l’Île-de-France est la 2e région française en nombre de licenciés en escalade. La Région, qui soutiendra les Championnats de France vitesse et handi escalade organisé à Massy (91) les 30 et 31 mars 2019, investit dans ce sport. Car, durant leurs loisirs, de plus en plus de Franciliens enfilent chaussons baudriers et partent à l’assaut des nombreuses structures qui fleurissent sur le territoire.

L’annonce de l’inscription de l’escalade sur la liste des sports additionnels des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de 2024 à Paris (après une première apparition aux JOP 2020 de Tokyo), aux côtés du surf, du breakdance, du skateboard et du surf, est donc une bonne nouvelle pour tous les adeptes de la grimpe en Île-de-France.

 

Les blocs naturels de la forêt de Fontainebleau

L’action régionale porte en premier lieu sur la création de nouvelles structures, afin de favoriser la pratique, en particulier chez les jeunes. Au cours des 2 dernières années, la Région a financé la construction de murs d’escalade à Magny-le-Hongre (77), Montfermeil (93), Rueil-Malmaison (92) ou encore Franconville (95).

Plus largement, pour permettre à tous les Franciliens d’exercer leurs talents de grimpeurs, les îles de loisirs de Bois-le-Roi (77), Buthiers (77), Étampes (91) et Cergy-Pontoise (95) proposent l’escalade parmi de nombreuses autres activités. Avec des circuits de différents niveaux et pour tous les âges, en intérieur ou en extérieur, parfois sur des blocs naturels, chaque île offre l’occasion de s’initier à cette pratique, bientôt olympique.

 

Des champions d’escalade franciliens

Mais la Région est également présente aux côtés de l’escalade depuis des années à travers différentes actions et événements. Sur la période 2016-2018, les aides régionales ont atteint plus de 200.000 euros.

En 2018, elle était partenaire du Championnat de France de bloc senior, organisé à Massy (91). Lors de cette compétition, l’Île-de-France était d’ailleurs à l’honneur. Chez les femmes, Fanny Gibert, du club francilien Vertical’Art de Montigny-le Bretonneux (78), avait remporté le titre pour la 2e année consécutive. Et Manuel Cornu, originaire de Clamart (92), qui s’entraîne au club Block'Out Centre Essonne (91), s’était imposé chez les hommes. Tous les 2 font partie de l’équipe de France d’escalade.

En 2017, Mickaël Mawem, l’un des meilleurs grimpeurs de bloc, est devenu l'un des Ambassadeurs du sport de la Région Île-de-France, c'est-à-dire des athlètes ayant participé à des Jeux olympiques ou paralympiques à qui est confiée la mission de transmettre les valeurs du sport aux jeunes, notamment dans les lycées. Membre de l’équipe de France, il a terminé 3e aux Championnats de France 2016 et 2017, 4e aux Jeux mondiaux de 2017 et 7e du combiné en 2018.

En 2016, la Région avait soutenu l’organisation des Championnats du monde d'escalade et d’escalade handisport. L’événement avait rassemblé 600 athlètes venus de 65 pays, à Paris.

Enfin, en marge des grandes compétitions, la Région soutient financièrement la Ligue Île-de-France montagne et escalade et l’Union sportive de Saint-Maur, un club amateur. Les aides régionales participent par exemple à organiser des opérations de découverte de handi‑escalade et des actions « Escalade et santé », en plus de la promotion de la discipline et de la mise en place d’actions de formation.

L’île de loisirs de Buthiers, un site d’escalade exceptionnel
L’endroit est unique en France. Une salle avec une partie bloc et une partie voie, dans la forêt mythique de Fontainebleau (77). En intérieur, la pratique est multiple : débutant, expert, en bloc (- de 3 m), en voie jusqu’à 21 m. En extérieur, le site de Buthiers (77) est réputé. Situé dans la forêt de Fontainebleau, l’endroit est internationalement connu pour le bloc. Les circuits de plus de 500 voies, de différents niveaux, du site naturel sont entretenus et tracés par les moniteurs de l’île de loisirs. En groupe, en famille ou seul, quelle que soit la météo, la pratique de l’escalade est possible à Buthiers. Ou ailleurs, car l’une des particularités de cette île de loisirs est qu’elle peut se déplacer grâce aux 2 murs mobiles de 6 et 8 m pour offrir une initiation à l’escalade avec des moniteurs diplômés et dédiés, dans les alentours.