Publié le 19 juillet 2022

La Région continue de soutenir la création et l'extension de tiers-lieux

Crédit photo : iStock

En juillet 2022, la Région a accordé son aide à 11 nouveaux projets de tiers-lieux ou espaces de travail collaboratifs pour télétravailleurs, travailleurs indépendants et petites entreprises, en particulier situés en zones de reconquête économique. Elle se soucie aussi de l'impact de la crise sanitaire sur ces lieux. À découvrir : une étude réalisée à ce sujet.

« Smart Work » : pour trouver où travailler en toute liberté !

Espaces de coworking, centres d'affaires, télécentres... Trouvez le tiers-lieu qui vous correspond, près de chez vous ou n'importe où en Île-de-France, grâce au service en ligne de la Région Smart Work.

Dans le cadre de sa politique régionale de soutien aux tiers-lieux en Île-de-France, la Région Île-de-France lance régulièrement des appels à projets afin de favoriser le développement de ces espaces partagés.

À l’occasion de la 1re session d’appel à projets régional de l’année 2022, 11 projets ont été soutenus pour un montant total de 1 millions d’euros. Depuis 2016, 161 projets ont été soutenus par la Région. Répartis sur l’ensemble du territoire francilien, ces espaces partagés permettent de mutualiser les outils et les ressources, stimuler les interactions sociales, développer les rencontres et croiser les compétences.

Les 11 nouveaux projets de tiers-lieux aidés

Qu’il s’agisse de nouveaux projets ou de développement d’équipements existants, 11 nouveaux tiers-lieux bénéficient d'un soutien régional depuis début 2022 : 

  • École nationale des Mines : un tiers-lieu de 200 m² à Fontainebleau (77),
  • ADLCA Poush : équipement du fablab d’un tiers-lieu dans une ancienne parfumerie à Aubervilliers (93),
  • Héboss : développement d’un réseau d’espaces de coworking à Vigneux-sur-Seine et à Ris-Orangis (91),
  • Kondorcet : création d’un tiers-lieu de 900 m² à Aubervilliers (93),
  • J’entreprends au féminin : un tiers-lieu pour l’insertion professionnelle des femmes à Villepinte (93),
  • Vach Sas : tiers-lieu accueillant télétravailleurs et indépendants, tourné vers la mixité sociale et la transition écologique à Orgeval (78),
  • Vivre les Mureaux : un tiers-lieu déployé sur 2 espaces aux Mureaux (78),
  • BE Association : un tiers-lieu occupant les parties vacantes d’une résidence sociale à Paris (75),
  • Casaco : extension d’un espace de travail et de coopération à Malakoff (92),
  • La Canotière : extension d’un espace de coworking au Plessis-Robinson (92).

Une enquête sur l’impact de la crise sanitaire sur les tiers-lieux

L’Île-de-France compte environ 1.000 tiers-lieux sur son territoire. Qu’elles prennent la forme de bureaux mutualisés, d’espaces ouverts de coworking, de fablabs ou d’incubateurs d’entreprises, ces structures ont souffert des effets de la crise sanitaire comme l’ensemble des acteurs économiques. 

Afin de mieux comprendre la façon dont ces espaces ont vécu cette période inédite, une enquête a été lancée à l’automne 2021 auprès des gestionnaires des tiers-lieux. Fruit d’un partenariat entre l’Institut Paris Région, le laboratoire de recherche Smart Lab Lability et la Région Île-de-France, cette enquête constitue un outil essentiel pour comprendre le fonctionnement des tiers-lieux, leurs activités et construire ou consolider les réseaux au niveau régional ou local. 

Consulter l’étude « Tiers-lieux et Covid-19 en Île-de-France »