Publié le 4 décembre 2019

La Région apporte une aide de 10 millions d'euros pour restaurer Notre-Dame

Notre-Dame-Incendie-Panoramique
La cathédrale Notre-Dame après l'incendie survenu le 15 avril 2019. - Crédit photo : Région Île-de-France

Après l'incendie qui a ravagé Notre-Dame en avril 2019, la Région a été la première collectivité à s'engager à apporter une aide d’urgence pour la restauration du monument. 10 millions d'euros ont été confiés à la Fondation Notre-Dame à cette fin.
 

Article initialement publié le 16 avril 2019, mis à jour le 4 décembre 2019

Signature de la convention

Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, et Monseigneur Michel Aupetit, président de la Fondation Notre-Dame, ont signé, ce 4 décembre 2019, la convention entre la Région Île-de-France et la Fondation Notre-Dame entérinant l'attribution d'une subvention régionale de 10 millions d'euros pour les travaux d'urgence de la cathédrale.

Passée la stupeur de la catastrophe qui a détruit la charpente et la toiture de Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, une vaste mobilisation s’est organisée et la Région Île-de-France a été la première collectivité à répondre présent. Le jour même, sa présidente, Valérie Pécresse, a annoncé qu’elle contribuerait à la reconstruction et à la restauration du monument le plus visité d’Europe, en lui consacrant 10 millions d'euros.

Ce 22 novembre 2019, le versement de 10 millions d'euros a été définitivement voté par les élus d'Île-de-France au profit de la Fondation Notre-Dame.

Des travaux d'urgence pour 85 millions d'euros à Notre-Dame

La Fondation Notre-Dame agit elle-même dans le cadre de la convention signée le 29 juillet 2019 avec le ministère de la Culture. Les travaux, commencés après l’incendie, sont pilotés par la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), puis le seront par l’établissement public chargé de la restauration et de la conservation de
la cathédrale prévu par la loi du 2019-803 du 29 juillet 2019 pour la conservation et la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris et instituant une souscription nationale à cet effet. Un comité de suivi permettra de faire des points d’étape trimestriels sur l’avancée des travaux.

Le budget du programme « travaux d’urgence » tel qu’il a été communiqué par la DRAC à la fondation est de 85 millions d’euros. La Fondation Notre-Dame prévoit d’y participer à hauteur de 31 millions d’euros par le biais de son Fonds Cathédrale de Paris, crée spécialement.

Notre-Dame inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco

Chef d’œuvre de l’architecture gothique, monument le plus visité de France, connue, aimée et admirée dans le monde entier, la cathédrale Notre-Dame est au cœur de l’identité et du
rayonnement de notre pays, de sa capitale et de l’Île-de-France. Elle est par ailleurs classée au titre des Monuments historiques depuis 1862 et est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Le 15 avril 2019, un incendie se déclenchait dans les combles de la cathédrale. Maîtrisé et éteint après une nuit de combat de la part des pompiers, il aura détruit la charpente
datant du Moyen Âge, provoqué la fonte de la toiture et l’effondrement de la flèche. Il laisse un bâtiment fragilisé, mais debout. 

La Région s’engage dans la reconstruction de Notre-Dame, cœur blessé mais toujours battant de l’Île-de-France. J’ai annoncé à Monseigneur Aupetit que nous allions débloquer 10 M€ d’aide d’urgence en faveur du diocèse de Paris pour parer aux travaux urgents », déclarait Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, le 15 avril 2019.

La Région, mobilisée pour le patrimoine

Le soutien régional au patrimoine religieux

  • Entre 2016 et 2018, la Région a investi 11,6 millions d’euros en faveur de 67 édifices religieux,
  • Le patrimoine religieux a représenté 74% des aides au patrimoine en 2018, soit 4,2 millions d’euros.

Entre 2016 et 2021, la Région aura consacré 200 millions d'euros au patrimoine sous tous les angles :

  • Restauration,
  • Valorisation,
  • Emploi et formation,
  • Recherche et innovation.

En matière d'emploi et de formation, elle a notamment soutenu la Cathédrale des métiers. Ce rendez-vous de l'emploi spécial artisanat d'art, qui s'est tenu à Bois-Colombes (92) le 19 novembre 2019, était spécialement organisé pour susciter des vocations parmi les jeunes et faire en sorte que l'Île-de-France dispose de tous les artisans nécessaires à la reconstruction de Notre-Dame le moment venu.

Plus d'infos sur la politique de la Région en faveur du patrimoine.