Publié le 17 novembre 2021

Inceste : vers un premier plan d’actions régional

Inceste

Crédit photo : iStock

Ce 17 novembre 2021, à la veille de la Journée européenne pour la protection des enfants contre l’exploitation et les violences sexuelles, le Centre Hubertine Auclert présente le rapport « Ensemble, vaincre l’inceste et s’en affranchir ». Une mission qui lui a été confiée par la Région pour élaborer un futur plan d’actions régional de lutte contre l’inceste. 

La Région Île-de-France a confié au Centre Hubertine Auclert, le centre francilien pour l’égalité femmes-hommes, la rédaction d'un rapport intitulé « Ensemble, vaincre l’inceste et s’en affranchir » (EVA), qui doit permettre d’élaborer un plan d’actions régional pour lutter contre l’inceste.

L'intitulé du rapport (EVA) fait référence à Éva Thomas qui est la première victime d’inceste en France à avoir témoigné publiquement à la télévision en 1986.

L'inceste en chiffres

  • 1 personne sur 10 a été victime d’inceste en France.
  • 4 à 6 fois plus de risque d’être victime chez les filles.
  • 1 victime d’inceste sur 2 en parle.
  • 1 victime sur 3 souffre d’une amnésie traumatique qui peut durer plus de 20 ans.

L’inceste : un sujet traité pour la première fois par une Région

Si la protection de l’enfance est une compétence de l’État et des Départements, la lutte contre l’inceste nécessite une large mobilisation des pouvoirs publics et une complémentarité des compétences.

Pour la première fois en France, une assemblée régionale se saisit du sujet de l’inceste. 

Lors de la Commission permanente du 21 janvier 2021, la Région Île-de-France a confié une mission d’expertise au Centre Hubertine Auclert.

Un rapport pour mettre en place un plan régional de lutte contre l’inceste

L'organisme associé de la Région a eu carte blanche pour explorer le sujet de l’inceste. Plusieurs experts ont été auditionnés et ont fourni un large travail d’enquête et de recherche.

Consultez le rapport complet « Ensemble, vaincre l’inceste et s’en affranchir »

Cliquez sur l'image pour consulter le rapport complet du Centre Hubertine Auclert.

Résultat : le rapport « Ensemble, vaincre l’inceste et s’en affranchir » dresse un état des lieux et fait des préconisations qui alimenteront le futur plan régional.

Il servira également d’outil aux professionnels de la petite enfance et à tous ceux qui interviennent auprès des jeunes, notamment sur le volet justice. Et sa diffusion s'accompagnera d’une campagne de sensibilisation aux violences liées à l’inceste, notamment auprès des lycéens.

Le 22 novembre 2021, un premier colloque, dédié aux professionnels, sur l’inceste se tiendra au siège de la Région, à Saint-Ouen (93).

14 orientations préconisées par le Centre Hubertine Auclert

La 2e étape sera la réalisation, en 2022, du plan d’actions régional pour prévenir l’inceste, mieux protéger et accompagner les victimes d’inceste.

Ce plan s’appuiera en partie sur les 14 mesures préconisées par le rapport du Centre Hubertine Auclert :

1. Améliorer la connaissance en matière d’inceste et engager des études et recherches pour mieux connaitre ce problème.

2. Rendre visible l’inceste et briser la chaîne du tabou de l’inceste.

3. Prendre en charge les conséquences en santé en organisant un accès rapide et gratuit à des consultations spécialisées en psychotraumatisme.

4. Renforcer le cadre légal pour mieux réprimer l’inceste.

5. Favoriser la mise en réseau et la coordination des professionnels et des pouvoirs publics.

6. Informer les mineurs sur leurs droits et favoriser les révélations d’inceste.

7. Créer les conditions bienveillantes nécessaires pour le recueil de la parole des mineurs victimes d’inceste, et des majeurs qui souhaiteraient porter plainte au cours de leurs vies pour des cas vécus dans l’enfance.

8. Permettre un accompagnement spécialisé des cas d’inceste et de violences sexuelles intrafamiliales.

9. Rendre systématique et obligatoire la formation initiale et continue sur l’inceste des professionnels qui travaillent auprès de mineurs.

10. Rappeler le caractère obligatoire de la rédaction d’une information préoccupante dès la présomption de violences sexuelles sur mineur et d’un signalement en cas de révélation, et accompagner les professionnels en ce sens.

11. Améliorer le traitement judiciaire des situations d’inceste.

12. Sensibiliser l’ensemble de la société via une communication régulière et de grande ampleur.

13. Mener des actions de prévention au sein des lycées et CFA s’adressant aux mineurs violents afin de prévenir le passage à l’acte et/ou la récidive.

14. Poursuivre et renforcer dans la durée les actions de sensibilisation en direction des jeunes dans le milieu sportif.

Victimes d’inceste ? Parlez-en.

Si vous êtes victime d’inceste et que vous souhaitez vous confier ou obtenir de l’aide, plusieurs options sont possibles.

  • Par téléphone, du lundi au vendredi de 10h à 19h : 0 800 05 95 95
  • Par téléphone, 24h/24 et 7j/7 : 119
  • Par SMS au 17 ou au 114
  • Sur Instagram et Tiktok, avec le #IncesteParlonsEn pour discuter collectivement.

Pour en savoir plus : www.incesteparlonsen.com

Un règlement d’intervention pour lutter contre les violences infantiles

Le rapport « Ensemble, vaincre l’inceste et s’en affranchir » permet de créer des bases solides pour poursuivre le nouveau règlement d’intervention, adopté en 2019 par le Conseil régional, qui vise à soutenir des actions de prévention, de lutte contre les violences infantiles et d’accompagnement des enfants victimes.

Celui-ci comprend notamment : 

  • La prise en charge des enfants victimes au sein de structures dédiées au développement de l’enfant,
  • Leur accompagnement psychologique et psychotraumatique, leur poursuite d’étude, l’accès à une formation professionnelle, à un logement ou à tout autre besoin identifié,
  • La formation et la sensibilisation des acteurs professionnels (police, justice, médical, social, éducatif),
  • La prévention et la sensibilisation auprès des publics directs ou indirects,
  • Le soutien à la parentalité favorisant le lien parents/enfants...

Les missions du Centre Hubertine Auclert pour l’égalité femmes-hommes

Centre Hubertine Auclert

Le Centre Hubertine Auclert, centre francilien pour l’égalité femmes-hommes, contribue avec l’ensemble de ses membres, à la lutte contre les inégalités et les discriminations fondées sur le sexe.

Ses missions se déclinent en 4 pôles :

  • Une plateforme régionale de ressources et d’échanges sur l’égalité femmes-hommes.
  • Renforcer le réseau des acteurs et actrices franciliennes de l’égalité femmes-hommes.
  • Promouvoir l’éducation à l’égalité.
  • Lutter contre toutes les formes de violences faites aux femmes.

Plus d’infos : centre-hubertine-auclert.fr