Publié le 27 janvier 2022

Fonds Résilience : la Région efface 1/3 de la dette de 7.000 entreprises franciliennes

Terrasse de restaurant à Paris

Crédit photo : Région Île-de-France - MYOP

Créé en juin 2020, le Fonds Résilience a aidé, à hauteur de plus de 133 millions d’euros, plus de 7.000 TPE et PME franciliennes à faire face à la crise sanitaire. Pour leur permettre de poursuivre la relance de leur activité économique, la Région renonce au remboursement de sa part de la dette, de l'ordre de 37,5 millions d'euros.

Relance des entreprises : les aides actuelles de la Région

Le Fonds Résilience n'est plus proposé, mais bien d'autres aides de la Région soutiennent les entreprises d'Île-de-France en ces temps difficiles.

Découvrez toutes les aides « Relance » de la Région sous forme de fiches téléchargeables.

Depuis le début de la crise sanitaire, la Région est mobilisée aux côtés des entreprises et des acteurs économiques franciliens.

En juin 2020, la création du Fonds Résilience Île-de-France et Collectivités par la Région, la Banque des Territoires et près de 70 collectivités locales, a permis d’octroyer plus de 133 millions d’euros de financement à 7.000 TPE et PME franciliennes en difficulté.

En juillet 2021, pour soutenir la relance de l’activité de ces entreprises, la Région s’était engagée à renoncer au remboursement de sa part de la dette Résilience.

Cette décision est aujourd’hui mise en œuvre et prendra effet en février 2022.

50 millions d’euros déduits du remboursement des bénéficiaires du Fonds Résilience

La Région tient son engagement et renonce au remboursement de 37,5 millions d’euros au bénéfice des entreprises franciliennes qui ont reçu une avance au titre de Résilience. Un montant qui sera déduit du capital restant à rembourser pour chaque bénéficiaire. 

Par ailleurs, 25 collectivités franciliennes ont décidé de rejoindre l’initiative régionale, et cèdent 11 millions d’euros supplémentaires de la dette Résilience au profit des entreprises des territoires concernés.

Liste des 25 collectivités qui ont rejoint l'initiative de la Région

Communauté d’agglomération Marne et Gondoire, Communauté d’agglomération Melun Val de Seine, Communauté d’agglomération Pays de Fontainebleau, Communauté d’agglomération Roissy Pays de France, Communauté de communes Bassée-Montois, Communauté de communes Cœur d'Yvelines, Communauté de communes Brie Nangissienne, Communauté de communes Gatinais Val-de-Loing, Communauté de communes Haut Val-d'Oise, Communauté de communes Moret Seine et Loing, Communauté de communes Pays de l'Ourcq, Communauté de communes Pays de Nemours, Communauté de communes Pays Houdanais, Communauté de communes Plaines et Monts de France, Communauté de communes Portes Briardes entre Villes et Forêts, Communauté de communes Portes de l'Île-de-France, Communauté de communes Val Briard, Communauté de Communes Vallée de l'Oise et des Trois Forêts, Communauté de Communes Vexin Centre, Département des Hauts-de-Seine, Département du Val-d’Oise, Établissement public de coopération intercommunale Grand Paris Seine et Oise, Établissement public de coopération intercommunale Rambouillet Territoires, Établissement public territorial Grand Paris Seine Ouest, Établissement public territorial Vallée Sud Grand Paris.

Au total, cet effacement de dette représente un montant de près de 50 millions d’euros pour 7.000 entreprises franciliennes.

Il permettra de leur donner un peu d’air dans un contexte économique et sanitaire qui reste difficile et de maintenir les emplois et les savoir-faire des TPE et PME en Île-de-France.

Une baisse de 1/3 des échéances mensuelles de remboursement pour les entreprises

Concrètement, la mesure prendra la forme d’une réduction des échéances mensuelles et d’un maintien de la durée initiale du remboursement, contribuant à alléger la charge financière et à lisser les remboursements dans le temps.

Les échéances mensuelles des bénéficiaires du Fonds Résilience vont ainsi baisser de 1/3 en moyenne.

Le Fonds Résilience Île-de-France et Collectivités

Pour rappel, le Fonds Résilience, créé en juin 2020, était destiné à soutenir les TPE, micro-entreprises, associations et acteurs de l'économie sociale et solidaire (ESS) d'Île-de-France impactés par la crise sanitaire.

Il donnait droit à une avance remboursable de 3.000 euros à 100.000 euros à taux zéro et sans garantie, à ceux qui n'ont pas ou plus accès au financement bancaire.

Important : il n'est plus possible d'en faire la demande depuis le 17 mars 2021.

Plus d'infos.