Publié le 10 février 2020

Contrats ruraux : une vingtaine de communes bénéficiaires en janvier 2020

Crédit photo : DR

À la clé des 19 nouveaux contrats ruraux signés par la Région début 2020 : 2,6 millions d'euros pour financer près de 30 aménagements de voirie, réalisations d’équipements ou restaurations patrimoniales au cœur de la ruralité.

Les contrats ruraux 2017-2020 en chiffres

(Chiffres février 2020)

  • 242 contrats ruraux (439 projets) :
    • 2017 : 52 contrats (91 projets)
    • 2018 : 86 contrats (167 projets)
    • 2019 : 85 contrats (150 projets)
    • 2020 : 19 contrats (28 projets)

    Répartition par département des 242 contrats ruraux :
    • Seine-et-Marne : 106
    • Yvelines : 76
    • Essonne : 30
    • Val-d’Oise : 30
     
  • 32,5 millions d’euros de dotation totale (134.000 euros en moyenne par contrat).

Retrouvez la liste complète des communes bénéficiaires de contrats ruraux depuis 2017 (avec indications des projets financés).

Nouvelles classes pour une école maternelle, réhabilitation d’une maison communale, restaurations d’églises... : 28 opérations seront financées par la Région dans le cadre des 19 nouveaux contrats ruraux signés en janvier 2020.

Ces 19 contrats ruraux représentent chacun entre 92.000 et 148.000 euros de subventions, soit un total de 2,6 millions d'euros.

Dans les départements 77, 78, 91 et 95

Ils concernent 18 communes rurales franciliennes de moins de 2.000 habitants et 1 syndicat de communes de moins de 3.000 habitants, répartis sur 4 départements :

  • Seine-et-Marne (77) : Chevry-en-Sereine, Cocherel, Égligny, Montceaux-lès-Meaux, Mondreville, Montmachoux, Verdelot, Villeneuve-le-Comte, Villuis, Vinantes, ainsi que le syndicat intercommunal de regroupement pédagogique et de ramassage scolaire (SIRP) de Lorrez-le-Bocage-Préaux. 
  • Yvelines (78) : Adainville, Boissière-École, Saint-Hilarion, Saint-Lambert-des-Bois, Saint-Martin-Bréthencourt et Saint-Martin-la-Garenne. 
  • Essonne (91) : Angervilliers.
  • Val-d’Oise (95) : Épiais-lès-Louvres.  

Aider les petites communes rurales à investir

Redéfinis en 2016, les contrats ruraux de la Région Île-de-France bénéficient à des territoires de la grande couronne (départements 77, 78, 91 et 95), qu'il s'agisse de communes de moins de 2.000 habitants ou de syndicats de communes de moins de 3.000 habitants.

Les contrats ruraux contribuent à assurer le développement de ces territoires avec des projets d’investissement sur 3 ans portant sur le patrimoine foncier et immobilier.

Les travaux dans le cadre Contrats ruraux doivent concerner :

  • Des lieux dédiés à la petite enfance ou à la famille,
  • Des espaces culturels ou de loisirs,
  • Des équipements municipaux ou des aménagements urbains.

Par exemple, plusieurs contrats signés en janvier 2020 portent sur des travaux de restauration des églises de Chevry-en-Sereine, Mondreville, Montmachoux et Vinantes.

D’autres touchent des bâtiments scolaires avec la création de nouvelles classes à Cocherel, la réfection des écoles maternelle et primaire du SIRP de Lorrez-le-Bocage-Préaux, la construction d'une salle de classe à Saint-Hilarion, ou encore la réhabilitation des écoles de Saint-Lambert-des-Bois et Saint-Martin-Bréthencourt.