Aides régionales et appels à projets

Aide à l'achat d'une alarme

La Région apporte une aide forfaitaire de 100 euros aux Franciliens qui installent des alarmes, détecteurs, caméras, etc. pour lutter contre les cambriolages et renforcer leur sécurité.

Pour quel type de projet ?

Sont financés l’achat :

  • D’alarmes,
  • De détecteurs,
  • De capteurs,
  • De caméras,
  • Des écrans de contrôle destinés à protéger l’habitation contre l’intrusion et le vol.

En revanche, ne sont pas financés :

  • La location ou l’abonnement à un système de télésurveillance,
  • Les dépenses de gardiennage.


Qui peut en bénéficier ?

  • Particuliers
Sont éligibles les Franciliens, personnes physiques, ayant leur résidence principale en Île-de-France et propriétaires ou locataires de leur résidence privée.

Seuls les habitats individuels, propriétés d’un particulier, sont concernés par cette aide, étant entendu qu’une seule aide peut être versée par foyer fiscal.

Ne sont donc pas éligibles à ce dispositif les propriétaires institutionnels, les SCI ou encore les propriétaires publics.


Quelle est la nature de l'aide ?

  • Les dépenses engagées doivent être d’un montant minimum de 100 euros TTC.
  • L’aide est forfaitaire d’un montant de 100 euros.
  • Les dépenses de type étude et expertise ne sont pas prises en charge.
  • L’aide est accordée aux Franciliens dont le revenu fiscal de référence est égal ou inférieur à 46.460 euros.

Quelles démarches ?

Pour bénéficier de cette aide, vous devez déposer un dossier sur notre plateforme en ligne mesdemarches.iledefrance.fr

Une fois complet, votre dossier sera soumis au vote des élus à l’une des séances de la Commission permanente de l’année 2022 (28 janvier 2022, 23 mars 2022, 20 mai 2022, 6 juillet 2022).

Le dossier de demande comprend :

  • Le formulaire d'aide régionale complété en ligne,
  • Les factures (à compter du 22 juillet 2021) au nom et adresse du demandeur comportant la mention « acquittée » ou « payée »,
  • Le dernier avis fiscal au nom et adresse du demandeur,
  • Une quittance de loyer de moins de 3 mois (locataire) ou la dernière taxe foncière (propriétaire) au nom et adresse du demandeur,
  • Un RIB au nom et adresse du demandeur.