x

Avant les Jeux olympiques et paralympiques. En savoir plus

  • thématique active Dossier

La Région et les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024

En 2024, l’Île-de-France accueillera les Jeux olympiques et paralympiques. La Région Île-de-France est le 1er financeur public des Jeux après l'État. Lignes de transports créées ou prolongées, nouveaux logements, équipements sportifs durables et inclusifs, nouveaux espaces verts, ou encore aménagements de l’espace public : les Jeux de 2024, en plus d’être une fête populaire et sportive, légueront plus d’équipements de service public pour tous les Franciliens.

Découvrez tout ce que fait la Région Île-de-France pour les Jeux de Paris 2024 et au-delà.

Crédit photo : © Région Île-de-France

L'ambition des Jeux 2024 en Île-de-France

Depuis l’annonce, en 2017, de la tenue des Jeux olympiques et paralympiques 2024 sur son territoire, la Région Île-de-France a initié de nombreux projets d’aménagement pour ce rendez vous historique. Projets qui incarneront ensuite l’héritage des Jeux et profiteront à tous les Franciliens. 

L’accueil de cet événement sportif mondial a été l’occasion d’accélérer une dynamique de transformation urbaine et de rééquilibrage territorial. En tant que membre fondateur du Comité de candidature aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024, la Région Île-de-France a tenu à prendre des engagements forts en faveur de ce projet fédérateur pour ses territoires, et mobilisateur pour toute une génération.

Aménagements, formation professionnelle, transports, développement économique, soutien aux athlètes, sensibilisation des plus jeunes... Découvrez tout ce que fait la Région Île-de-France pour les Jeux 2024 et au-delà.

1er

financeur public après l’État

80

sites des Jeux 2024 cofinancés par la Région

25

sites de compétition dans des départements franciliens

15%

d’augmentation de l’offre de transports publics pendant les Jeux

Le guide pratique des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024

Plus de 10 millions de visiteurs sont attendus en Île-de-France à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Île-de-France Mobilités a augmenté l’offre de transport de 15 % (et jusqu’à 70 % sur certaines lignes) pour répondre aux habitudes de transport du quotidien des Franciliens et des visiteurs des Jeux.

Lors d’une journée de semaine en hiver, le réseau francilien transporte plus de voyageurs qu’il n’en accueillera pendant une journée des Jeux de Paris 2024.

Les lignes de transport en commun qui seront les plus sollicitées, durant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, sont celles qui permettent la desserte d’un grand nombre de sites de compétition :

  • Métro : 5, 6,7, 8, 9, 10, 12,13, 14
  • RER : B, C, D
  • Tram : T3a, T3b
  • Train : N, U, J (direction Eaubonne), L (direction Versailles Rive Droite), P (direction Meaux).
Crédit photo : © Région île-de-France

 

10 nouvelles lignes pour se rendre sur les sites de compétitions seront mises en service

450 navettes gratuites compléteront le réseau pour permettre de relier les sites de compétition les plus éloignés des gares (Roland-Garros, Parc des Princes, Versailles, Saint-Quentin-en- Yvelines, Vaires-sur-Marne).

Plus d'infos.

Anticiper, pour mieux s’organiser

Pour vos déplacements du quotidien en transports en commun, vous pouvez d’ores et déjà consulter les prévisions d’affluence sur le réseau. Une seule habitude à prendre : anticiper.

Vous y trouverez :

  • Le calendrier des restrictions de circulation et fermetures de stations pour des raisons de sécurité,
  • Les prévisions d’affluence en gare et en station par jour, par heure et par ligne,
  • Des conseils pour se déplacer facilement et éviter les zones impactées.
     

Crédit photo : © Région Île-de-France

 

Conçue spécialement pour accompagner les déplacements des spectateurs pour aller sur les sites et voir les épreuves des Jeux olympiques et paralympiques de Paris, l’appli mobile « Transport public Paris 2024 » permet de :

  • Profiter de trajets optimisés pour limiter les temps d’attente et l’affluence, grâce à une meilleure répartition des voyageurs,
  • Mettre en favoris des sites de compétition, avec les plans d’accès dédiés,
  • Acheter le passe transport Paris 2024 avec son smartphone.
     

Pour financer le renfort de + 15 % de l’offre de transports le temps des Jeux de Paris 2024 (soit un coût supplémentaire de 250 millions d’euros), les tarifs des titres augmenteront de manière temporaire du 20 juillet au 8 septembre. 

Avec un objectif : ne laisser aucune « dette olympique » aux Franciliens ! Pour que les voyageurs franciliens ne soient pas impactés par ces augmentations, il existe plusieurs solutions.

Vous êtes Franciliens :

Vous avez un abonnement ?

Pendant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, il n'y aura pas d'augmentation des tarifs pour les 5 millions d’abonnés aux forfaits : 

  • Navigo Mois,
  • Navigo Annuel,
  • Imagine R,
  • Améthyste.

Vous n’avez pas abonnement ?

  • Souscrivez à Liberté + pour voyager en métro, tramway, bus, TàD (transport à domicile) partout en Île-de-France et en RER/train dans Paris intra-muros. Vous paierez les trajets que vous avez effectués. Votre ticket sera au tarif unique de 1,73 euros et vos correspondances seront gratuites.
  • Achetez vos titres de transport avant le 20 juillet 2024,
  • Chargez jusqu’à 30 tickets t+ sur votre passe Navigo Easy ou smartphone. Ou procurez-vous des tickets Origine-Destination (train et RER).
     

Liberté + : payez vos trajets à l’usage avec votre Navigo

En souscrivant à ce service, vous obtiendrez un passe Navigo Liberté + qui vous permettra de circuler librement sur le réseau*.

Vous serez facturé le mois suivant et vous bénéficierez à chaque voyage du tarif de 1,73 euros. Et ce, même pendant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

*Valable sur tous les réseaux du métro, tramway, bus, TàD partout en Île-de-France, ainsi que le RER/train dans Paris intra-muros. Les correspondances sont offertes.

Vous êtes visiteur :  

Le passe « Paris 2024 » vous permet de circuler facilement vers tous les sites olympiques et paralympiques et sur l’ensemble du réseau francilien (aéroports y compris). Son tarif est dégressif en fonction du nombre de jours. Il est téléchargeable sur votre smartphone.

Les tarifs du passe «  Paris 2024 »

  • 1 jour  : 16 euros
  • 2 jours : 30 euros
  • 3 jours : 42 euros
  • 4 jours : 52 euros
  • 5 jours : 60 euros
  • 7 jours : 70 euros

Vous pouvez d’ores et déjà l’acheter sur le site d’Île-de-France Mobilités ou sur l’appli « Transports publics Paris 2024 » à partir du mois de juin.

La Région Île-de-France et Île-de-France Mobilités ont accéléré les investissements pour rendre les transports accessibles : 100 % des bus parisiens et des lignes de tram sont accessibles et 240 gares ont été rendues accessibles. Ainsi, 95 % du trafic de train et RER est accessible.

Pour les personnes en fauteuil roulant ou en situation de handicap ayant un billet pour assister à une épreuve, 150 minibus pourront être réservés au départ de 8 grandes gares parisiennes en direction des sites de compétition.

Aux abords des sites de compétition :

  • Parkings réservés aux spectateurs en fauteuil roulant,
  • Taxis accessibles,
  • Transports collectifs accessibles.

Et un service gratuit d’assistance est mis à la disposition des personnes en situation de handicap dans les gares RER et les trains.

Plus d'infos.

Un réseau olympique cyclable a été créé : 415 kilomètres de pistes cyclables reliant les grands sites de compétition ont été créés, dans le cadre du Réseau Vélo Île-de-France (VIF), un réseau cyclable en cours de développement dans la région.
 

Crédit photo : © Région Île-de-France


Cet été ayez le réflexe Véligo Flex

Durant le mois de juillet et/ou le mois d’août, et si vous passiez au vélo (électrique) grâce à Véligo ?

  • Location de 1 à 2 mois en juillet et août 2024 (au lieu des 6 mois d’engagement minimum habituels).
  • 53,90 euros pour 1 mois, 107,80 euros pour 2 mois (soit 33,90 euros et 67,80 euros après un possible remboursement employeur.
  • Abonnement à souscrire avant le 30 juin 2024 pour une livraison avant le 20 juillet.

    Plus d'infos : cliquez ici

2 600 équipements sportifs

Depuis 2016, la Région s’est investie dans la construction ou la rénovation de 2 600 équipements sportifs dont les deux-tiers sont situés en Grande couronne comme le stade Léo Lagrange à Poissy (78), le gymnase Danton à Livry (93), le complexe Georges Hébart à Eaubonne (95), ou encore le complexe sportif Alain Mimoun à Deuil-la-Barre (95).

Mais aussi :

  • Le Prisme à Bobigny (93), un équipement pionnier pour la pratique du handisport. Pendant les Jeux : le complexe sportif servira de site d'entraînement aux délégations paralympiques. Après les Jeux : en plus d'être ouvert à tous les sportifs, le pôle accueillera des compétitions handisports.
  • Le Stade nautique olympique sur l'île de loisirs de Vaires-Torcy (77). Accessible à tous les Franciliens depuis son ouverture en 2019, il fait partie des 3 sites au monde, avec ceux de Pékin et Sydney, capables d'accueillir à la fois les épreuves olympiques et paralympiques de canoë-kayak et d'aviron, rassemblant jusqu'à 24 000 spectateurs.

De nouveaux quartiers en héritage

Près de 4 000 nouveaux logements ont été construits à l’occasion des Jeux, notamment pour les étudiants.

  • Le Village des athlètes sur les berges de L'Île-Saint-Denis (93).
    Pendant les Jeux : 15 000 sportifs olympiques et paralympiques y seront accueillis.
    Après les Jeux : une fois transformé, le site regroupera 2 800 logements, 1 résidence étudiante, 2 écoles, des bureaux et des commerces.
  • Le cluster des médias à Dugny, La Courneuve et Le Bourget (93).
    Pendant les Jeux : plus de 3 000 journalistes du monde entier y seront logés.
    Après les Jeux : 1 400 logements seront proposés aux Franciliens dans ce nouveau quartier qui comprendra aussi une école, un gymnase et des commerces.

Des villes transformées, plus belles et plus douces

Avec notamment la construction d’une passerelle entre L’Île-Saint-Denis et Saint-Denis, l’aménagement de la colline d’Élancourt, l’enfouissement de lignes à haute tension, L’échangeur Pleyel et l’aménagement piéton au Bourget.

Des villes plus vertes

Création de 7 hectares d’espaces verts entre le vieux Saint-Ouen et le quartier Pleyel, réaménagement des bords de Seine et de la Porte de la Chapelle…

La Région Île-de-France soutient les sportifs de haut niveau franciliens pour leur permettre de réaliser leurs projets de performance ou d’orientation professionnelle et de subvenir à leurs besoins du quotidien. Car être un athlète de haut niveau implique d’énormes sacrifices dans sa vie privée, professionnelle et s'accompagne le plus souvent de contraintes financières importantes.

Le dispositif « Objectif haute performance 2024 » a permis d’aider près de 700 athlètes grâce à un accompagnement financier de 10 000 à 16 000 euros pour leur permettre de concilier vie professionnelle avec leur entraînement.

Ces sportifs, soutenus dans le cadre du dispositif « Objectif Haute Performance 2024 » se voient attribuer le titre d’« Ambassadeur du sport de la Région Île-de-France » leur permettant, en fonction de leur disponibilité, de promouvoir les valeurs du sport et de favoriser le développement de la pratique sportive auprès des jeunes Franciliens.

Parmi ces Ambassadeurs du sport de la Région :
Timothée Adolphe (para athlétisme), Clarisse Agbégnénou (judo), Lucie Hautière (para tennis de table), Enzo Lefort (escrime), Damien Letulle (para tir à l’arc), Davina Michel (boxe), Alex Portal (para natation), Méril Loquette (para badminton), Nantenin Keita (para athlétisme), Joan-Benjamin Gaba (judo)…

Une centaine de sites de célébration (Clubs 2024, îles de loisirs, événements dans des communes) répartis partout en Île-de-France accueilleront les Franciliens afin qu’ils puissent partager ensemble cette grande fête populaire autour du sport.

Pour cela, la Région finance notamment 11 Clubs 2024 dans 6 départements.

Ces Clubs 2024 prendront place à :

  •  Chelles et Torcy (77),
  • Sur l’île de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines (78),
  • Bondoufle et sur l’île de loisirs d’Étampes (91),
  • Nanterre et Sceaux (92),
  • Créteil et Vincennes (94),
  • Argenteuil et Garges-lès-Gonesse (95).

Cliquez sur ce lien pour trouver le lieu plus proche de chez vous. 

Plus de Noctiliens pendant les Jeux pour rentrer des sites de célébration

Renforcement pendant les Jeux de la fréquence des bus Noctiliens (de 0h30 à 5h30), pour permettre au plus grand nombre de faire la fête et profiter des 100 zones de célébration dans toute l’Île-de-France. 

Il y a aura en moyenne 1 bus toutes les 20 minutes au lieu de 30 minutes. Et sur les 2 lignes qui font le tour de Paris (N01 et N02), ce sera même 1 bus toutes les 6 minutes !

Pour répondre aux besoins en matière de sécurité pendant les Jeux olympiques et paralympiques en Île-de-France, plus de 15 000 emplois dans la sécurité sont à pourvoir. 

Au-delà des Jeux de 2024, les métiers de la sécurité sont en forte de tension avec un besoin estimé non satisfait d’au moins 10 000 personnes.

Pendant les Jeux

La sécurité sera renforcée dans les transports franciliens, en plus des effectifs des forces de l’ordre, avec la création de la « Brigade Régionale des Transports ». Sous la responsabilité d’Île-de-France Mobilités. Elle restera active après les Jeux.

Mais aussi :

  • 3 000 agents de sûreté (SUGE, GPSR, sécurité privée) seront déployés partout sur le territoire,
  • 50 brigades cynotechniques seront actives pour lever le doute sur les colis suspects,
  • 80 000 caméras reliées au nouveau Centre de coordination opérationnel de sécurité (CCOS) quadrilleront tout le réseau de transport,
  • 50 000 cartes de transports seront distribuées aux forces de sécurité et de secours pour faciliter leurs interventions.

La Région Île-de-France met à disposition des forces de l’ordre 5 000 places d’internat de ses lycées franciliens et ouvre au siège de la Région à Saint-Ouen (93) des espaces de repos pour les Sentinelles.

Crédit photo : © Hugues-Marie Duclos

La Flamme olympique des Jeux de Paris 2024 sillonnera l’Île-de-France les 14 et 15 juillet, puis du 19 au 26 juillet 2024. La Flamme paralympique arrivera en Île-de-France le 27 août, pour terminer son parcours le 28 août à Paris.

Découvrez les noms des 23 relayeurs qui porteront la Flamme olympique et paralympique dans les 8 départements franciliens.

Athlètes de haut niveau, acteurs du monde associatif, sportifs, bénévoles : tous ont pour passion le sport et le partage des valeurs de l’olympisme.

services numériques

Les sites de compétition et fan zones près de chez vous

Jeux 2024 : pour gagner ensemble

Dossier de presse

L'héritage des Jeux olympiques et paralympiques en Île-de-France

Consulter notre brochure « Jeux de Paris 2024 : les clés pour se déplacer ! »

Les dernières actualités des Jeux 2024

  • thématique active Actualité

Pauline Ranvier, l'escrimeuse francilienne qui rêve grand pour les Jeux olympiques

  • Podcast thématique active
  • thématique active Actualité

Partager la page