Publié le 22 mars 2021

SESAME filières PIA, 4e session : 6 projets alliant entreprises et recherche

Chercheuse dans un laboratoire travaillant sur un ordinateur

Crédit photo : iStock

Pour la 4e édition de l'appel à projets « SESAME filières Programme d’investissement d’avenir », 6 millions d’euros ont été attribués à 6 plateformes contribuant à l'ouverture des équipements de recherche académiques aux entreprises et favorisant l'émergence de partenariats publics et privés.

Vous souhaitez déposer un projet ?

Vous avez un projet dont les dépenses sont supérieures à 1 million d'euros et qui permet de renforcer le dynamisme économique de la région et son rôle moteur en matière d’innovation ?

En attendant la 5e édition, retrouvez plus d’infos sur l'appel à projets SESAME filières PIA (actuellement clos).

Son nom complet ? Soutien aux équipes scientifiques pour l’acquisition de moyens expérimentaux dans les filières du Programme d’investissement d’avenir.

Lancé en 2018, cet appel à projets, connu plus simplement sous le nom de SESAME filières PIAa permis à la Région Île-de-France et à l’État d'attribuer près de 15 millions d’euros à des projets destinés :

  • À structurer des filières économiques en Île-de-France,
  • À renforcer la compétitivité scientifique et technologique des laboratoires et des entreprises franciliennes dans les domaines d’intérêt majeur ou stratégiques en Île-de-France.

Ces domaines sont :

  • Aéronautique, spatial et défense,
  • Agriculture, agro-alimentaire et nutrition, sylviculture, 
  • Automobile et mobilités,
  • Numérique (dont big data, calcul haute performance, industries culturelles et créatives, infrastructures numériques, Internet des objets, fintechs, logiciels, réseaux, smart grids…),
  • Santé (dont biotechnologies, dispositifs médicaux, silver économie), 
  • Tourisme, sport et loisirs,
  • Région - Ville durable et intelligente (dont éco-activités, énergies, bio-matériaux, (re)construction durable, déchets, smart cities, services).

Les 6 projets lauréats de la 4e édition de SESAME filières PIA

Pour la 4e édition de SESAME filières PIA, plus de 6 millions d’euros ont été attribués à 6 projets contribuant à l'ouverture des équipements de recherche académiques aux entreprises et favorisant l'émergence de partenariats publics et privés :
 

  1. « MYBioprod », de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris 

    Cet accélérateur de bioproduction de médicaments de thérapies innovantes au sein du Centre MEARY de Thérapie cellulaire et génique, à l'hôpital Saint-Louis, à Paris (10e), vient d’être labellisé en tant qu’« intégrateur industriel du Grand Défi Biomédicaments » pour son excellence en bioproduction.

    Les projets innovants de biothérapies et bioproduction pourront ainsi accéder à une offre d’accélération inédite en France via un guichet unique permettant d’industrialiser rapidement leurs innovations et d'acheminer les traitements jusqu’au lit du malade.

    Le projet proposé est renforcé par un volet de recherche et développement permettant d’intégrer les différents aspects de la miniaturisation de la production grâce à une étroite collaboration entre 2 start-up franciliennes : Astraveus & Honing Biosciences et le Centre MEARY e l'AP-HP.
     

  2. « PASREL-imagerie» du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA)

    Le programme a l’ambition de structurer et fédérer les acteurs de la recherche et les entreprises franciliennes du médicament et de l’imagerie médicale.

    Il facilitera l’accès aux différentes plateformes d’imagerie médicale et expertises (IDMIT, NeuroSpin, MIRCen et SHFJ), localisées sur 3 sites du CEA Paris-Saclay et permettra d’accélérer le développement des innovations diagnostiques et thérapeutiques ainsi que leur diffusion.

    PASREL-imagerie est une partie intégrante du projet PASREL « PAris-Saclay foRmation REcherche & hôpitaL», dédié à l’intégration de l’innovation en milieu hospitalier, porté par l’Université Paris-Saclay et opéré par le CEA autour de l’écosystème de recherche et d’innovation de Paris-Saclay.
     

  3. « CRONOS » de l’École polytechnique de l’Institut polytechnique de Paris, l’École nationale des arts et métiers et le CNRS 

    Cette plateforme mondiale est dédiée à l'étude des matériaux en conditions extrêmes de pression, de température et de vide grâce à des chocs laser. CRONOS s'appuiera sur la plateforme Hephaïstos, du laboratoire Procédés et ingénierie en mécanique et matériaux à l’ENSAM et sur la plateforme Hera du Laboratoire pour l’utilisation des lasers intenses à Polytechnique.

    De nouveaux moyens et expertises seront ainsi accessibles aux industriels et aux partenaires académiques pour l'ingénierie des matériaux, des interfaces et des structures. Outre les technologies de choc laser, les prestataires bénéficieront des expertises des équipes en caractérisation des matériaux (microscopie, RX), essais mécaniques et simulation numérique. CRONOS vise des applications dans le domaine de l’aéronautique, de la défense, du spatial et également des domaines « énergies et transport » sur la base de thématiques très spécifiques.
     

  4. « Pfbioassays » de l'Institut Pasteur 

    Mise en place dans le campus parisien de l’institut, cette plateforme développe une activité technologique de bioessais fortement automatisée assurant le conditionnement et l'analyse de sérums. Cette nouvelle activité contribuera à des études épidémiologiques, cliniques ou scientifiques sur la base de technologies de référence et facilitera le développement de bioessais innovants basés sur des technologies de rupture.

    Elle permettra de soutenir le développement et la diffusion des innovations, technologies et méthodes via un appel à projet annuel. Elle fédérera toute une communauté d’acteurs, de la recherche, de la santé, des laboratoires d’analyse médicale, de la « deeptech », et de l’industrie de l’équipement autour de services d’accès à des échantillons qualifiés, et dynamisera les synergies d'expertise autour des méthodes et technologies de bioessais.
     

  5. Le « Centre d’innovation NanoMesureFrance » du Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) 

    Il permettra de disposer d’un accès unique en France, notamment au bénéfice du tissu industriel francilien en matière de mesure, de caractérisation et d’évaluation des nanomatériaux. Le LNE travaillera pour cela en synergie avec ses partenaires afin de mutualiser des moyens de caractérisation de pointe, de lancer des actions d’harmonisation et de validation de méthodologies de caractérisation et d’évaluation et de diffuser des bonnes pratiques pour améliorer la qualité, la fiabilité et la comparabilité de données en soutien d’une innovation durable et responsable.

    NanoMesureFrance contribuera ainsi à la structuration d’une filière industrielle des nanomatériaux et au décloisonnement entre secteurs par l’agrégation d’acteurs et d’infrastructures clés dans le domaine.
     

  6. La plateforme « IVETH »de l’Université de Paris et 4 de ses laboratoires

    Cette plateforme, pour laquelle l'Université de Paris a associé ses 4 laboratoires (Matière et systèmes complexes et son antenne MSC-Med, le Centre de recherche sur l’inflammation, l’Institut de psychiatrie et de neurosciences de Paris et le Paris centre de recherche cardiovasculaire) est la première plateforme d’expertise technologique sur les vésicules extracellulaires pour le diagnostic et les thérapies personnalisées.

    Elle apportera aux laboratoires académiques, aux cliniciens et aux entreprises une expertise et des technologies de rupture pour amener de nouvelles biothérapies par les vésicules extracellulaires jusqu’au patient.

Quels projets sont admissibles à SESAME filières PIA ?

La crise sanitaire actuelle a renforcé le constat d’un besoin de filières mieux structurées et le rôle essentiel des plateformes technologiques dans la réponse à ces défis.

Dans le cadre de l'appel à projets SESAME filières PIA, qui est opéré par Bpifrance, une attention particulière est portée aux projets visant à structurer les filières en santé.

Les projets principalement examinés sont :

  • Plateformes technologiques ouvertes aux petites et moyennes entreprises (PME) et entreprises de taille intermédiaire (ETI), permettant aux acteurs d’une filière d’accéder à des équipements et formations de pointe.
  • Projets intégrés au bénéfice de la transformation ou de la structuration d’une filière et en lien avec 1 établissement de recherche public et 1 entreprise.