Publié le 18 mai 2022

Projet de rétrécissement du périphérique : La Région Île-de-France saisit officiellement la Commission nationale du débat public (CNDP) pour organiser un débat national

 

 

La Ville de Paris ne peut s’entêter à faire cavalier seul sans à aucun moment évaluer les conséquences d’un rétrécissement définitif du périphérique sans solutions alternatives crédibles pour les déplacements en Île-de-France. 
 
La consultation organisée par la Région Île-de-France en novembre 2021 a montré que plus de 90 % des Franciliens étaient contre la suppression d’une voie de circulation pour tous.
La Ville de Paris ne peut pas confisquer le débat et doit entendre la voix des usagers. C’est la raison pour laquelle la Région Île-de-France va saisir sans délai la Commission nationale du débat public (CNDP) du projet de rétrécissement définitif du périphérique porté par la mairie de Paris

La Région Île-de-France veut qu’une vraie concertation soit enfin organisée sur l’avenir de ce projet incluant toutes les personnes concernées - usagers et riverains, milieux économiques et associations -, sur la base d’une étude d’impact complète et sincère, car cette infrastructure est d’intérêt régional et national.

L’avenir du périphérique n’appartient pas à la Ville de Paris mais aux Franciliens et au plus de 1 million d’usagers, français ou étrangers, qui l’empruntent chaque jour.
 
La Région Île-de-France rappelle que sur le périphérique, 40% de trajets sont de banlieue à banlieue et 80% des usagers sont non-parisiens.

 

Contact presse :
servicepresse@iledefrance.fr