Aides régionales et Services

Programmes de sensibilisation sur l'Histoire de la Shoah et sur les valeurs de la République

Depuis 2000, un partenariat avec le Mémorial de la Shoah propose plusieurs actions de sensibilisation et d'information aux lycéens et apprentis maintenir un esprit de tolérance et fortifier l’apprentissage d’une citoyenneté active chez les jeunes.

Pour quel type de projet ?

ction 1 à 6 sur le devoir de Mémoire : en faveur des lycées et CFA 1 Sensibilisation des professeurs, formateurs et chefs d’établissements et documentalistes 2 Accueil des jeunes au Mémorial 3 Parcours de mémoire en Ile-de-France 4 Mise à disposition d’expositions 5 Cycle de projections de films 6 Voyages à Auschwitz-Birkenau Action 7 sur le devoir de Mémoire et les valeurs de la République : en faveur des lycées uniquement 7 Parcours de mémoire hors Île-de-France au CERCIL 8 Sensibilisation des professeurs et chefs d’établissements à l’enseignement de la laïcité et des valeurs de la République 9 Ateliers de citoyenneté : développer le sens critiques des lycéens sur la prévention de la radicalisation 10. Expositions itinérantes au sein des établissements scolaires permettant ainsi une continuité dans l’action éducative

Qui peut en bénéficier ?

  • Lycées et centres de formation
Lycées et centres de formation

Quelle est la nature de l'aide ?

Gratuité de l’action pour les lycées et CFA franciliens (hors frais de transport sauf pour les voyages à Auschwitz-Birkenau) - Subvention régionale pour les lycéens : 331 905 € - Subvention régionale pour les CFA : 71.642 €

Quelles démarches ?

Pour bénéficier de ce programme, il est nécessaire de s'inscrire directement auprès du Mémorial de la Shoah par l’intermédiaire d’une fiche d’inscription

A noter

Lieux où se déroulent les actions : Au Mémorial de la Shoah, au Forum des Images, dans différents lieux de visite des lieux de mémoire en Île-de-France, en Province ou en Pologne Attention : Le transport aller-retour des jeunes de la Région Île-de-France sur les lieux de visites reste à la charge des établissements sauf pour la Pologne