6 juin 2019

La Région, 1er financeur et acteur de la prévention sida à Solidays

artistes-pécresse-solidays
Crédit photo : Conseil régional Ile-de-France

La Région étant le partenaire principal de Solidays, elle a accueilli dans ses locaux, ce 5 juin, la présentation à la presse de la 21e édition du festival qui mêle musique et combat contre le sida, prévue du 21 au 23 juin à Longchamp. Elle a aussi fait le point, à cette occasion, sur sa mobilisation en matière de prévention auprès des jeunes Franciliens.

Avec 7 Franciliens qui découvrent chaque jour leur séropositivité, le soutien à la prévention du sida est une évidence pour la Région. Tout comme son soutien massif à Solidays, le festival qui mêle musique et combat contre le sida.

800.000 euros pour Solidays

La Région étant le partenaire principal de l'événement (en lui apportant 800.000 euros encore cette année), c'est tout naturellement dans ses locaux qu'a eu lieu, ce 5 juin, la conférence de presse de la 21e édition du festival, prévue du 21 au 23 juin à Longchamp (Paris 16e).

« Solidays est l'un des derniers grands festivals de musique indépendants en Île-de-France. C’est aussi un événement qui possède un supplément d’âme, avec des artistes incroyables et une solidarité rare », a expliqué Valérie Pécresse à cette occasion. Avant d'ajouter : « Il est important que les jeunes se sentent concernés. »

Prévention ludique sur le stand Île-de-France

En plus d'être le 1er partenaire financier de Solidays, la Région sera présente au festival à travers un stand de 250 m², où le Centre régional d’information et de prévention du sida et pour la santé des jeunes (Crips) parlera prévention des conduites à risques aux jeunes Franciliens.

Comme chaque année, l’organisme régional donnera des conseils en matière de vie affective et sexuelle, d’hygiène de vie (alimentation, activité physique, sommeil) et il traitera aussi de la santé mentale et de la prévention des addictions les plus diverses : drogues, alcool, jeux vidéo. Le tout, en invitant les festivaliers à s'amuser dans une ambiance « fête foraine » avec un love quiz, un blind-test multilingues, etc.

À noter que des animateurs du Centre Hubertine Auclert, organisme régional de défense de l'égalité femmes-hommes, seront aussi présents.

Des espaces de partage

En marge des concerts d'Angèle, Hocus Pocus, Suprême NTM, Groundation ou encore Thérapie Taxi, les festivaliers ont rendez-vous :

  • au Village Solidarité, qui accueillera des acteurs solidaires du monde entier, sur des thèmes aussi variés que les droits humains, la santé, la pauvreté, l’environnement, le handicap ou l’exclusion,
  • au Social Club, qui permettra aussi d’échanger autour de l’environnement, du cyber-harcèlement, des droits des femmes, de la philanthropie avec notamment des youtubeurs et des reporters...

Plus de 1.500 bénévoles présents à Solidays

Vente de rubans rouges, prévention, tractage, logistique, appui des équipes intervenant en France et à l’international : 3.000 volontaires de Solidarité Sida, l'organisateur de Solidays, s'impliquent tout au long de l'année. Plus de 1.500 seront présents lors de ce festival hors du commun dont le programme mêle plus de 80 concerts contre le sida, des rencontres avec 100 associations, des débats et des expositions.

« Les bénévoles sont le cœur du festival. Certains œuvrent pendant 10 jours, du montage au démontage, pour rendre cet événement possible. Ils sont toujours plus nombreux et, chaque année, ils prouvent leur efficacité. Leur engagement est à l’image de la solidarité qu’illustre le festival », a souligné Luc Barruet, directeur fondateur de l'association Solidarité Sida, organisatrice de Solidays.

L’accessibilité au cœur du festival

« Solidays est le festival de la lutte contre le sida, mais pas que. Nous nous ouvrons à d’autres thématiques comme l’accessibilité depuis quelques années », a ajouté Luc Barruet. Une attention particulière sera portée à l’accessibilité du festival, tant du point de vue des personnes en situation de handicap moteur que des défaillants visuels. Une équipe complète sera d'ailleurs dédiée à ces festivaliers, afin de leur permettre de profiter pleinement de l’événement. 

La Région engagée contre le sida dans les lycées

Dans sa lutte contre le VIH, la Région met en avant une approche globale afin de sensibiliser un maximum de jeunes. « Dans les lycées, il est difficile de parler d’éducation sexuelle, donc il faut s’y déplacer. C’est le rôle du Crips », a détaillé Valérie Pécresse.

L’Île-de-France et le Crips ont mis en place plus de 2.300 actions en milieu scolaire (lycées et CFA) avec plus de 79.000 jeunes sensibilisés. Ces rencontres sont aussi l’occasion de leur présenter les tests de dépistage et l’iPass contraception. La lutte contre la sérophobie, qui désigne la discrimination des personnes séropositives, est aussi une priorité dans l’action régionale francilienne. Elle s’exprime notamment à travers des conférences et des actions de sensibilisation au cœur des établissements.

Un festival à tarification accessible

« Nous voulons conserver une tarification plus sociale sur Solidays, afin d’offrir un accès à la culture au plus grand nombre. Solidays est un des festivals les moins chers de France », a mis en avant Luc Barruet.

L’événement est bientôt complet. Les organisateurs s’attendent à dépasser le seuil des 212.000 festivaliers, atteint en 2018 pour les 20 ans du festival. Pour obtenir les dernières places, rendez-vous vite sur www.solidays.org.