Publié le 6 janvier 2023

Au CES 2023 avec la Région : Sound Explorer, l’innovation audio éducative pour les enfants

Crédit photo : OVAOM

OVAOM a créé la console éducative Sound Explorer qui développe l’imaginaire sonore, la mémoire et l’attention auditive des enfants. Grâce à l’aide de la Région, cette innovation est présentée au CES 2023 de Las Vegas. Explications avec Muriel Colagrande, CEO et fondatrice d'OVAOM.

Du 5 au 8 janvier 2023, l'innovation bat son plein au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas (États-Unis). La Région Île-de-France, accompagnée d'une délégation de 16 start-up franciliennes, est une nouvelle fois présente pour ce rendez-vous incontournable du secteur de l'innovation technologique dans le monde entier.

Et parmi la délégation francilienne, la start-up OVAOM profite de l'évènement pour présenter sa solution innovante sous forme de console de jeu audio baptisée Sound Explorer. Une console inédite en son genre destinée à stimuler le langage chez les enfants de 4 à 10 ans.

Sound Explorer : pour améliorer l'attention, la concentration et la mémoire auditive des enfants de manière ludique

Le Sound Explorer se présente comme une console de jeu audio, développée avec des chercheurs et des professionnels de l’éducation afin de stimuler les compétences cognitives, motrices et sociales des plus jeunes en faisant appel à leurs sens.

L'idéal pour améliorer leur attention, leur concentration et leur mémoire auditive de manière ludique. Des compétences qui forment le socle de tout apprentissage. Le Sound Explorer peut se jouer seul, à 2 ou en famille. Explications et présentation de l'innovation par Muriel Colagrande, co-fondatrice d'OVAOM.

4 questions à Muriel Colagrande, co-fondatrice du Sound Explorer d'OVAOM

Parlez-nous de l’innovation que vous présentez actuellement au CES de Las Vegas.

Muriel Colagrande : Sound Explorer est une console de jeux audio éducative dédiée aux enfants de 4 à 10 ans. Elle est constituée de deux manettes qui comportent notamment des capteurs de pression, de mouvement et de souffle. Tour à tour joysticks ou instruments de musique électronique, ces manettes sont connectées à des jeux mobiles, comme des puzzles musicaux ou des labyrinthes auditifs, qui permettent aux enfants de s’entraîner à reconnaître les fréquences, les timbres ou les rythmes. Leur mémoire, leur concentration auditive et leur capacité à distinguer les sons entre eux sont ainsi stimulées, autant de compétences fondamentales pour leur développement.

Une innovation au service de l'éducation

Comment et pourquoi avez-vous conçu cette console éducative ?

M.C. : Nous voulions mettre l’innovation au service de l’éducation. Le jeu est une modalité d’apprentissage extrêmement efficace. Par ailleurs, de nombreuses études scientifiques démontrent les bienfaits de l’entraînement musical sur le langage et la créativité. Encore fallait-il concilier les deux. Notre console est l’aboutissement de quatre années de R&D. Nous avons travaillé avec des professionnels de l’éducation et des experts des troubles de l’apprentissage comme des orthophonistes ou des psychomotriciens, mais aussi avec des chercheurs en sciences cognitives, en design et des spécialistes des serious game – ces dispositifs d’apprentissage qui combinent intention pédagogique et ressorts ludiques.

Après avoir commercialisé une centaine de kits auprès de professionnels de l’éducation, nous sommes aujourd’hui en mesure de proposer la Sound Explorer au grand public. Elle s’y prête parfaitement car l’écran est traité de façon statique pour ne pas surstimuler les enfants. Dans nos jeux, le plus important n’est pas ce qui se passe à l’écran, mais ce que l’on entend.

Quel a été le rôle de la Région Île-de-France dans votre développement ?

M.C. : Nous avons obtenu de la Région un prêt entrepreneur Wilco : cela nous a aidés à développer le projet et à tester le marché tout en bénéficiant d’un accompagnement à l’entrepreneuriat. Cet appui financier et humain nous a également permis de monter un dossier solide auprès de Bpifrance dont la subvention s’est avérée décisive, notamment en matière de R&D. Et enfin, l’aide de la Région est essentielle puisque c’est elle qui cofinance notre stand au CES. 

Qu’attendez-vous justement du CES de Las Vegas ?

M.C. : Le CES est l’occasion de rencontrer le public international, mais aussi des distributeurs et des investisseurs à la recherche d’innovation à soutenir, susceptibles de nous aider à nous implanter sur le marché américain. C’est un potentiel de développement énorme. Je pense en particulier aux écoles californiennes qui, dès la maternelle, consacrent d’importants investissements aux nouvelles méthodes éducatives. Nous communiquerons également sur la campagne de financement que nous lancerons en février pour permettre aux familles et aux écoles de se procurer notre console Sound Explorer à un tarif attractif. L’objectif : 1.000 précommandes pour commencer une production industrialisée de notre belle innovation !

La Région Île-de-France au CES 2023

Du 5 au 8 janvier 2023, le plus grand salon mondial dédié aux innovations technologiques reçoit les acteurs les plus influents du monde entier à Las Vegas, aux États-Unis.

Une édition sous le thème « tech for a better tomorrow » ou comment l’innovation technologique peut se mettre au service d’un futur meilleur et notamment adresser des solutions concrètes contre le changement climatique.

La Région Île-de-France est comme chaque année au rendez-vous, avec 16 start-up incarnant l’esprit « Smart Région » et sélectionnées pour leurs innovations dans les secteurs de :

  • La mobilité,
  • L’environnement,
  • La santé,
  • La sécurité,
  • L’urbanisme,
  • Le divertissement.

La Région apporte à ces 16 entreprises son soutien financier et un accompagnement personnalisé pour leur permettre de participer au salon.