Aides régionales et appels à projets

Aide aux projets innovants (aide aux projets des professionnels de la chaîne du livre)

La Région accompagne, à travers une aide spécifique, les projets innovants en faveur du livre et de la lecture sur les territoires franciliens.

Pour quel type de projet ?

L’aide spécifique vise à accompagner les projets innovants en faveur du livre et de la lecture sur les territoires franciliens afin de :

  • Développer des actions en direction de nouveaux publics, dans une démarche de partenariat et de médiation...,
  • Prendre en compte l’évolution des pratiques culturelles, la diversité des genres littéraires, les nouveaux équilibres entre supports papier et numérique...,
  • Inscrire la promotion du livre et de la lecture dans des logiques interdisciplinaires.

Critères d'attribution de l'aide :

  • Nouveauté de l’action dans le cadre des activités ordinaires du porteur de projet,
  • Caractère original dans la conception et dans la réalisation du projet,
  • Attention portée à la diversité des territoires franciliens et de ses habitants,
  • Rayonnement départemental ou régional.

Qui peut en bénéficier ?

  • Associations
  • Collectivités - Institutions
  • Entreprises
  • Professionnels

Les bénéficiaires sont les personnes morales de droit privé ou public :

  • Associations,
  • Collectifs d’auteurs,
  • Éditeurs indépendants,
  • Libraires indépendants,
  • Collectivités territoriales (au travers de leurs bibliothèques notamment)…

Quelle est la nature de l'aide ?

L’aide régionale spécifique est calculée sur une base subventionnable HT à laquelle s’applique un taux modulable maximum de 50% de la dépense éligible, dans la limite d’un plafond fixé à 50.000€. 

Quelles démarches ?

Formulaire de demande de subvention sur mesdemarches.iledefrance.fr.

A noter

Dates limites de dépôt des dossiers : avant le 15 décembre, le 15 mars ou le 30 juin.

Le projet ne doit pas avoir débuté à date de sa présentation en Commission, qui intervient environ 4 mois après la date-limite de dépôt.

Les dépenses ne doivent pas être engagées avant la date de la Commission.