Aides régionales et Services

Aide aux projets éditoriaux exceptionnels (aide aux projets des professionnels du livre)

La Région accompagne les projets éditoriaux exceptionnels dont l’équilibre économique ne peut être assumé dans le cadre ordinaire de l’activité de l’éditeur.

Pour quel type de projet ?

Les aides régionales visent à accompagner les projets éditoriaux exceptionnels dont l’équilibre économique ne peut être assumé dans le cadre ordinaire de l’activité de l’éditeur (création d’une collection, réalisation d’un ouvrage particulièrement ambitieux, traductions particulièrement lourdes, etc). Les programmes de réimpression peuvent entrer dans ce cadre. 

Qui peut en bénéficier ?

  • Entreprises
Editeurs indépendants franciliens, personnes morales de droit privé. 

Quelle est la nature de l'aide ?

L’aide régionale spécifique est calculée sur une base subventionnable HT à laquelle s’applique un taux modulable maximum de 50% de la dépense éligible, dans la limite d’un plafond fixé à 50 000 €. 

Quelles démarches ?

Vous pouvez contacter le service livre pour demander le dossier de demande de subvention: service.livre@iledefrance.fr
La demande d’aide régionale est à adresser par mail, accompagné des pièces listées dans le dossier à: laurence.vintejoux@iledefrance.fr

Critères d’attribution de l’aide: nature de l’éditeur : valeur culturelle de la ligne éditoriale, organisation de la diffusion-distribution, éditeur engagé dans une démarche respectueuse de la chaîne du livre, faire de l’édition son activité principale dans les champs de la création littéraire et des sciences humaines, plus d’une année d’activité / caractère exceptionnel du projet : création d’une collection, réalisation d’un ouvrage très ambitieux, traductions lourdes - pour un programme de réimpression, l’intérêt et la qualité du projet doivent être démontrés / équilibre économique du projet : justification de l’aide régionale comme condition de viabilité du projet / les livres aidés doivent être imprimés dans un pays de l’Union Européenne / un délai de carence de trois ans devra être respecté entre 2 demandes 

A noter

Dates limites de dépôt des dossiers : avant le 15 décembre, le 15 mars ou le 30 juin. Le projet ne doit pas avoir débuté à date de sa présentation en commission, qui intervient environ 4 mois après la date-limite de dépôt. Les dépenses ne doivent pas être engagées avant la date de la commission.