Publié le 26 janvier 2017
Mis à jour le

Accord de coopération entre la Région Île-de-France et les 4 Conseils régionaux du Grand Tunis

Crédit photo : iStock

Le 26 janvier 2017, la Région Île-de-France a voté un accord de coopération permettant de développer les relations avec les Conseils régionaux de Tunis, Ariana, Manouba et Ben Arouss, et de valoriser l'expertise d'entreprises franciliennes.

En 2017, la Région Île de France a signé un accord de coopération avec les 4 Conseils régionaux du Grand Tunis (Ariana, Ben Arous, Manouba et Tunis). Ces partenaires actuels sont des autorités déconcentrées vouées à administrer à terme le territoire du Grand Tunis

Le Grand Tunis : à savoir

  • Partenaires : collectivités territoriales de niveau régional.
  • Population : 2,7 millions d’habitants (25% de la population tunisienne).
  • ​​​​​​Économie : 36% du PIB national.

Une coopération axée sur le développement urbain

L'Agence urbaine du Grand Tunis (AUGT), unique agence d’urbanisme en Tunisie, actuellement sous tutelle de l’État, a vocation à devenir le futur outil de planification du District du Grand Tunis et la référence dans la réflexion sur le développement urbain de l'ensemble du pays.

Afin d'accompagner le processus de décentralisation dans le territoire du Grand Tunis, la Région Île-de-France a ciblé son intervention en faveur du renforcement des capacités de l’AUGT, à savoir :

  • Formation de ses cadres à la planification régionale et à l’urbanisme de projet (en novembre 2017) par l’Institut Paris Région,
  • Animation d’un atelier de création urbaine pour le développement et l’intégration du campus de la Manouba dans la ville (octobre 2017 à janvier 2018), aboutissant à la définition de 3 scénarios d’aménagement qui prendront la forme de documents d’urbanisme,
  • Accompagnement technique (par l’Institut Paris Region) et financier à l’AUGT pour la numérisation de données cartographiques dans un géoportail (système d'information géographique collaboratif), ainsi que la création d’une médiathèque ouverte au public (2021-2022).

Zoom sur le programme Elife

L'impact de la crise sanitaire en Tunisie

  • Une régression du PIB évaluée à -9,1% en 2020 par la Banque mondiale.
  • Chômage en hausse : estimé à 19% de la population active en 2020 contre 14,9% en 2019.
  • La jeunesse, 1re victime du chômage avec 1 jeune sur 3 en recherche d’emploi.

La Région Ile-de-France est partenaire de ce projet, en particulier pour l’équipement des hubs du Kef et de Djerba. Les premiers étudiants ont été accueillis dans les centres de Siliana et de Béja, pour être formés aux métiers du numérique durant 6 mois avant d’entrer en apprentissage.

Afin d’accélérer l’accès à l’emploi et améliorer l’attractivité économique du pays, le programme Elife de formation et de préparation à l’emploi d'étudiants a été initié par la fondation Tunisie pour le développement. Il vise l'accès à l'emploi de 5.000 étudiants en 5 ans formés dans 10 hubs technologiques construits dans les 10 régions les plus marginalisées et défavorisées de Tunisie.

Liens franco-tunisiens

  • Économie :
    - En 2019, la France est le 1er partenaire commercial de la Tunisie,
    - Elle est destinataire de près de 29,1% des exportations tunisiennes,
    - Les exportations françaises représentent 14,3% des importations tunisiennes,
    - La France est le premier pourvoyeur d’investissements directs en Tunisie.
  • Locuteurs francophones : 6 millions de personnes.

Contactarnaud.hure@iledefrance.fr