Publié le 12 septembre 2016
Mis à jour le

Accord de coopération entre la Région Île-de-France et le Conseil de région de Casablanca-Settat

Crédit photo : iStock

La Région Île-de-France a signé un accord de coopération avec la Région de Casablanca-Settat, le 8 décembre 2016, après plusieurs années d’échanges entre les 2 collectivités.

La Région est intervenue régulièrement à Casablanca depuis le milieu des années 1990 par le biais de l’Institut Paris Région (anciennement Institut d’aménagement et d’urbanisme).
Ce travail a notamment permis d'aboutir à la réalisation de 3 grandes opérations :

  • Le Plan de développement stratégique du grand Casablanca,
  • Le Schéma Directeur d’Aménagement Urbain du Grand Casablanca,
  • La mise en œuvre de la trame verte de Casablanca.

 

Casablanca-Settat : à savoir

  • Entité partenaire : collectivité territoriale de niveau régionale élue au suffrage universel direct.
  • Population : 1 million d’habitants, soit 11 % de la population - région la plus peuplée du pays.
  • Économie : 30,4 % du PIB marocain - centre économique du pays.

Une coopération axée sur le développement économique et le numérique

Depuis l'accord de coopération signé en 2016, les secteurs de coopération entre les 2 régions sont multiples :

  • Aménagement du territoire,
  • Urbanisme,
  • Développement durable et transition énergétique.

En plus de ces thématiques, l’axe clef de la coopération est celui du développement économique et du numérique. La région de Casablanca se caractérise en effet par un très fort dynamisme dans le secteur du digital.

Elle accueille de grands groupes internationaux et des PME du secteur des TIC (Technologies de l'information et de la communication), ainsi qu’un tissu dynamique de start-ups. Elle ambitionne aujourd’hui d’être le leader numérique de l’Afrique francophone

Zoom sur Futur.e.s in Africa 

Les enjeux de transformation numérique, la force de la diaspora marocaine en Île-de-France, les opportunités commerciales offertes aux start-up françaises, marocaines et africaines, ont justifié la création d’un festival dédié aux professionnels du secteur et ouvert au public : Futur.e.s in Africa.

Futur.e.s. in Africa est l'homologue du festival francilien Futur en Seine. Il a été initié par le Pôle de compétitivité francilien Cap Digital dès 2017, avec les soutiens conjoints des Régions Île-de-France et de Casablanca-Settat.
Ce festival urbain dédié à l’innovation et à la culture numérique vise à révéler des talents et des tendances à travers de conférences et à valoriser des projets numériques innovants. La 1er édition s'est déroulée en mars 2018 à Casablanca,

Une 2e édition s’est déroulée à Casablanca en 2019 sur le thème des régions durables et de l’innovation. Des rencontres professionnelles ont également été dédiées spécifiquement aux entreprises marocaines, africaines et françaises. En amont du festival, un hackathon portant sur les villes durables a challengé 6 équipes d’entrepreneurs et innovateurs.

En dépit de la crise sanitaire mondiale, les 3e et 4e éditions se sont tenues en format digital en 2020 et 2021 organisées par Maroc Numéric Cluster en partenariat avec le Pôle de compétitivité francilien Systematic.
 

Liens franco-marocains

  • Économie : la France est un partenaire économique majeur du Maroc : 
    - Elle est le 1er investisseur étranger du pays,
    - Le Maroc est le principal bénéficiaire des investissements français sur le continent africain. 
    - Il est le 1er récipiendaire des financements de l’Agence française de développement (AFD) dans le monde.
  • Locuteurs francophones : 12,7 millions de francophones - 4e pays au monde. (source : Organisation internationale de la Francophonie - 2019).

Contact : arnaud.hure@iledefrance.fr