Publié le 4 mars 2020

5 nouvelles mesures pour les quartiers populaires 

Crédit photo : iStock/Serge Cornu

La Région Île-de-France accélère ses investissements dans le cadre de son Pacte pour les quartiers populaires. Avec une priorité donnée à la sécurité, l'immobilier, la culture, la mobilité et la solidarité.

En chiffres

En Île-de-France, les quartiers populaires concernent : 

  • 295 communes urbaines,
  • 3,4 millions de Franciliens (28% de la population francilienne).

Afin de mieux renforcer la mixité, l’autorité et la réussite dans les territoires en difficulté, la Région s’est dotée, dans le cadre de son programme Région solidaire, adopté en 2018, d’un Pacte pour les quartiers populaires franciliens.

Après avoir déjà investi 1,3 milliard d'euros, sur les 4 milliards prévus pour le Pacte, la Région accélère en 2020 les investissements en termes de sécurité, d'immobilier, de culture, de mobilité et de solidarité.

5 mesures prioritaires pour soutenir les quartiers populaires en 2020

Les priorités 2020, votées en séance plénière ce 5 mars 2020, pour les quartiers populaires sont :

  1. Ouvrir son contingent de logements sociaux aux policiers et surveillants pénitentiaires, 
  2. Proposer une nouvelle aide financière aux jeunes pour passer le permis de conduire,
  3. Financer la construction, la modernisation et la reconversion immobilière dans les quartiers avec Île-de-France Investissements et Territoires (voir encadré ci-dessous),
  4. Lancer 2 appels à projets par an pour l’éducation artistique et culturelle dans les quartiers populaires (jusqu’à 20.000 euros d’aide régionale par projet),
  5. Construire un réseau de « maisons des Mariannes » dans les quartiers populaires, pour soutenir les femmes, les mères du tissu associatif.

Zoom sur la création d'Île-de-France Investissements et Territoires

La Région a voté, ce 5 mars 2020, la création d'Île-de-France Investissements et Territoires, une société d’économie mixte (SEM) qui vise à renforcer l’activité économique et l’offre de service dans les territoires en carence, dont les quartiers populaires.

Avec ses actionnaires, la SEM entend investir 50 millions d'euros sur 5 ans pour construire, moderniser et reconvertir du patrimoine immobilier pour professionnels :

  • Des locaux industriels, 
  • Des locaux d’artisanat et commerces,
  • Des tiers-lieux,
  • Des maisons et centres de santé, 
  • Des bureaux.

50 projets sont envisagés représentant 35.000 m² d’actifs immobiliers.

Pacte pour les quartiers populaires : faire ensemble pour vivre ensemble 

Les jeunes des quartiers ont besoin de considération. Nous allons les écouter pour que les dispositifs régionaux répondent à leurs attentes. » 
Jean-Marc Mormeck, délégué régional aux Quartiers populaires

Le 27 novembre 2019, les acteurs de terrain des banlieues étaient réunis pour parler solutions et initiatives autour de celui que la Région a nommé délégué régional aux Quartiers populaires : l'ex-double champion du monde de boxe lourds-légers Jean-Marc Mormeck.

Avec dans l'idée de « faire ensemble pour vivre ensemble », Jean-Marc Mormeck se déplace régulièrement sur le terrain pour poursuivre ce dialogue. 

Jaune budgétaire 2018 pour les quartiers populaires : 

  • Réussite éducative et égalité des chances :
    492 millions d’euros 
  • Accessibilité, déplacements :
    457 millions d’euros,
  • Economie et emploi :
    225 millions d’euros, 
  • Habitat et cadre de vie :
    102 millions d’euros, 
  • Sécurité et citoyenneté :
    29 millions d’euros 
  • Santé et solidarité :
    10 millions d’euros.

1,3 milliard d’euros investis dans les quartiers populaires en 2018

Lors de la séance plénière du Conseil régional du 5 mars 2020, les investissements de 2018 en faveur des quartiers populaires ont été détaillés (présentation d'un jaune budgétaire).

Sur un total de 1,3 milliard d’euros, 37% ont bénéficié à l'éducation, 35% à l’accessibilité et aux déplacements, et 17% à l’économie et à l’emploi.

Exemples :

  • Bâtiments innovants et écologiques : construction de l'Écocentre de loisirs Félix-Eboué à Rosny-sous-bois (93) : 900.000 euros de subvention régionale,
  • Plan vert : création de jardins familiaux à Chanteloup-les-Vignes (78), d'un parc écologique à Épinay-sur-Seine (93)...,
  • Économie et emploi : 39 entreprises de l'économie sociale et solidaire et 334 TPE ont bénéficié d'un prêt ou d'une garantie d'emprunt d'un montant total de 500 millions d’euros, grâce au soutien de la Région à France Active.