Publié le 4 octobre 2021

La Région Île-de-France et les départements des Yvelines et des Hauts-de- Seine demandent à l’Etat et SNCF-Réseau de prendre toutes leurs responsabilités face au nouveau dérapage du projet EOLE

La Région Île-de-France et les départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine déplorent le nouveau dérapage financier, d’une ampleur inédite avec 1,7 Mds d’euros supplémentaires, annoncé par SNCF-Réseau, sur le projet EOLE de prolongement du RER E dont le coût total pourrait désormais atteindre les 5,4 milliards d’euros, soit +50% par rapport au montant initial.

 

Ce dérapage est d’autant plus inacceptable que SNCF Réseau, qui est maître d’ouvrage de l’opération, n’apporte aucune explication sur ces nouveaux surcoûts et que sa responsabilité première venait d’être établie sur une partie significative des  premiers dépassements.

 

Les collectivités territoriales, qui ont toujours soutenu le projet Eole, se retrouvent une nouvelle fois mises devant le fait accompli alors qu’elles ont déjà sauvé le projet en début d’année : ce sont elles, région Ile-de-France et conseils départementaux des Yvelines et des Hauts de Seine, qui ont empêché la suspension des travaux en produisant l’effort financier nécessaire, lorsque SNCF-Réseau et la Société du Grand Paris se retiraient de ce nouveau tour de table de 182M€.

 

SNCF-Réseau est juridiquement responsable du coût et du financement de cette opération.  Il ne peut faire supporter plus longtemps les surcoûts aux collectivités locales, ni  se retrancher derrière la « règle d’or » fixée par son actionnaire, l’Etat, pour se dégager de ses responsabilités. On ne peut se déclarer irresponsable lorsqu’on est en situation de monopole.

 

Alors que les dérapages s’amoncellent sur les projets ferroviaires, la région Ile-de-France et les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines en appellent à la responsabilité de l’Etat-actionnaire de SNCF-Réseau : il doit directement ou indirectement garantir le financement, sortir d’une logique budgétaire à courte vue qui pénalise les collectivités et menace des projets  de transports structurants indispensables au  territoire francilien mais qui profitent à l’ensemble de notre économie nationale.

 

Contacts presse :

 

Région Île-de-France :

Amélie Ghersinick – servicepresse@iledefrance.fr

01 53 85 73 11


Département des Hauts-de-Seine :

Muriel Hoyaux – Directrice de la communication

Mail : mhoyaux@hauts-de-seine.fr

Tél.  01 76 68 80 98