10 mai 2016

Festival de Cannes 2016 : sept films soutenus par la Région à l’affiche

Première collectivité territoriale à soutenir le cinéma et l'audiovisuel, la Région est présente au Festival de Cannes 2016, du 11 au 22 mai, à travers des films sélectionnés bénéficiaires d'une aide à la production, après réalisation ou à l'écriture.

Mise à jour le 23 mai 2016
Bravo à Divines, récompensé par la Caméra d'Or lors du 69e Festival de Cannes ! Un film doublement soutenu par la Région Île-de-France : il a reçu une aide à la production et une aide à l'écriture de scénario.


Avec plus de 660 œuvres aidées depuis 2001 à son actif, la Région Île-de-France est la première collectivité territoriale à soutenir les industries du cinéma et de l’audiovisuel. Elle contribue ainsi à la diversité de la création et à près de 135.000 emplois en Île-de-France (19.400 permanents et 114.500 intermittents). Cette action d'ampleur lui vaut aussi chaque année d’être présente, à travers de nombreux films sélectionnés, aux César, mais aussi au Festival de Cannes.

La preuve encore à l'occasion de la 69e édition du Festival de Cannes, le plus grand festival de films du monde avec, à l'affiche, sept films bénéficiant d’une aide régionale à la production ou après réalisation, voire à l'écriture :
 

Festival de Cannes 2016 : sélection officielle

  • Compétition officielle
    Sieranevada, de Cristi Puiu, produit par Alcatraz Films (aide après réalisation : 45.000 euros)  
     
  • Séances spéciales
    Hissein Habré, une tragédie tchadienne, documentaire de Mahamat Saleh Aroun, produit par Pili Films (aide à la production : 75.000 euros)

    Exile (Exil), documentaire de Rithy Pahn, produit par CDP (aide à la production : 50.000 euros)  

  • Un certain regard
    Apprentice (L'Apprenti), de Boo Junfeng, produit par Cinéma Defacto (aide après réalisation : 52.000 euros)
     
  • Cannes Classics
    Voyage à travers le cinéma français, documentaire de Bertrand Tavernier, produit par Little Bear Productions (aide à la production : 90.000 euros)

La Quinzaine des réalisateurs

           Divines, de Houda Benyamina, produit par Easy Tiger (aide à l’écriture : 25.000 euros ; aide à la production : 416.000 euros)

Programmation de l'Acid (Association du cinéma indépendant pour sa diffusion)

           Swagger, documentaire d’Olivier Babinet, produit par Kidam (aide à la production : 72.000 euros)

 

La Commission du film d'Île-de-France en vedette aussi
L'organisme chargé de promouvoir les tournages en Île-de-France est également présent à Cannes à travers des films dont il a aidé les équipes de production en phase de repérages et de préparation :
- Mal de pierres, de Nicole Garcia (sélection officielle, compétition),
- La Danseuse, de Stéphanie Di Giusto (sélection officielle, Un certain regard),
- Divines, de Houda Benyamina (Quinzaine des réalisateurs),
- Apnée, de Jean-Christophe Meurisse (Semaine de la critique),
- Victoria, de Justine Triet (Semaine de la critique)...

Réservée aux professionnels du cinéma et de l'audiovisuel, la base de données de décors de la Commission du film d'Île-de-France réunit plus de 2.500 références et s'enrichit continuellement.