3 juin 2018

Zoom sur le stand de la Région Île-de-France à Solidays

stand-solidays-2018
Crédit photo : Hugues-Marie Duclos

Entre les concerts d'Angèle, Thérapie Taxi, Lomepal ou Suprême NTM, rendez-vous au stand Île-de-France, du 21 au 23 juin, pour parler santé, sexualité ou encore égalité femmes-hommes. Le tout, en s'amusant, dans une ambiance « fête foraine merveilleuse ».

 

Stand Solidays 2018
© Hugues-Marie Duclos

Soutien financier majeur de Solidays, la Région Île-de-France tient chaque année, en marge des concerts, à Longchamp (Paris 16e), un stand consacré à la prévention santé, mais pas seulement. Un espace plus ludique que jamais, du 21 au 23 juin à Longchamp (Paris 16e), puisqu'y régnera une ambiance de « fête foraine merveilleuse ».

Aborder l'égalité femmes-hommes avec le Centre Hubertine Auclert

C’est la grande nouveauté 2019 ! Le Centre Hubertine Auclert, organisme associé de la Région chargé de la promotion de l’égalité femmes-hommes, sera sur le stand pour sensibiliser les festivaliers à sa thématique phare et à la lutte contre les violences faites aux femmes. 

Parler santé, drogues et sexualité avec le Crips

Au-delà, 4 espaces thématiques seront animés par le Centre régional d’information et de prévention du sida et pour la santé des jeunes (Crips), avec :

  • Un « love quiz » : les festivaliers s'affronteront en équipes sur des questions de vie affective et sexuelle ou plus spécifiquement sur le VIH/sida. De nombreux cadeaux sont à gagner.
  • Une pêche aux canards : le but est de créer un couple en associant des canards. Les animateurs aborderont ainsi les discriminations et les représentations dans la société.
  • Un karaoké multilingue : en anglais, allemand, espagnol et français, toutes les chansons aborderont des questions liées à la vie affective, à la sexualité ou encore aux consommations de drogues.
  • Un chamboule-tout : les festivaliers devront viser « une thématique », découvrir le nom d'une personnalité engagée pour cette cause, et ensuite en discuter.
crips-stand-solidays
© Hugues-Marie Duclos

Ces espaces ludiques, et surtout participatifs, seront le point de départ d'une réflexion et d'échanges de la part des festivaliers sur les conduites à risques liées à la sexualité ou encore à la consommation drogues.

Rencontrer le Conseil régional des jeunes

Par ailleurs, des membres du Conseil régional des jeunes (CRJ) réaliseront des « interviews » avec une caméra et un micro. Leur but ? Interroger les festivaliers et nourrir une réflexion sur des thèmes comme le sida, les infections sexuellement transmissibles (IST) et les moyens pour les éradiquer.

Un espace sera aussi dédié à l’opération « Ruban rouge », une marche citoyenne de lutte contre le sida organisée par le Crips, à laquelle le Conseil régional des jeunes s’associe.

Un « boomerang » pour immortaliser l'événement

Les festivaliers qui veulent repartir avec de courtes vidéos souvenirs (boomerangs) auront un photomaton spécial à leur disposition. Ils pourront partager ces « boomerangs » grâce au #RégionSolidaire.

Coiffure et maquillage avec les élèves du lycée professionnel Marcel-Lamy

Envie d'une coiffure et d'un maquillage de fête ? Les élèves du lycée professionnel Marcel-Lamy de Paris 18e proposeront leurs talents gratuitement. L'occasion pour l'établissement de valoriser sa politique en matière d’apprentissage.

Accueil par des élèves du  lycée professionnel Beaugrenelle

Enfin, comme chaque année, l’accueil des festivaliers au stand Île-de-France sera assuré par des élèves de 1re et de terminale « ARCU » (accueil, relations clients, usagers), du lycée professionnel Beaugrenelle de Paris 15e.