23 avril 2019

Zoom sur 2 projets soutenus par le Fonds régional pour le tourisme

Fonds-tourisme-lauréat
Crédit photo : FlyView Paris

Fly view et Les Piaules font partie des projets soutenus par la Région par le biais de son Fonds régional pour le tourisme. Leurs fondateurs étaient présents ce 16 avril lors du bilan d’étape du dispositif créé en 2016.

Ce 16 avril, la Région a réuni dans ses locaux les bénéficiaires de son Fonds régional pour le tourisme (FRT).  L’occasion d’échanger et de dresser un 1er bilan de cette aide régionale permettant de soutenir et d’accompagner les collectivités et acteurs du tourisme francilien dans leur projet, et par là-même d’asseoir la position de 1re destination touristique mondiale de l’Île-de-France.

En soutenant les acteurs du secteur touristique, la Région participe en effet à la valorisation de la destination Paris Region dans le monde entier.

FlyView et Les Piaules, soutenus par le Fonds régional pour le tourisme

Fly View, pour découvrir Paris à 360°

FlyView-tourisme-lauréat-fonds

Grâce au soutien du FRT, Arnaud Houette, président de FlyView, a pu créer une attraction touristique inédite : un survol de Paris grâce à la réalité virtuelle. « Nous permettons aux Franciliens et aux touristes de décoller place de l’Opéra, où nous sommes installés, pour découvrir Paris comme s’ils voyageaient dans un en engin volant, explique-t-il. Installés dans notre simulateur de vol, ils survolent la place de la Concorde, remontent les Champs-Élysées, passent au-dessus du Trocadéro, à travers la tour Eiffel, avant de remonter la Seine. »
Cette expérience originale existe depuis 1 an. Elle a nécessité 4 ans de préparation, en particulier pour obtenir les autorisations de survol de la capitale et de ses monuments emblématiques. Techniquement, tout cela a été possible grâce à des images filmées par des drones équipés de 7 caméras qui donnent cette impression d’immersion si réaliste. Actuellement, FlyView travaille à étoffer son offre en préparant des tournages au-dessus de nouveaux monuments, tout en réfléchissant à transposer son concept dans d’autres villes.


Les Piaules, l’auberge de jeunesse nouvelle génération

Les Piaules-fonds-tourisme-lauréat

« Avec 2 amis, après avoir beaucoup voyagé pendant nos études, nous avons voulu réinventer les auberges de jeunesse, en proposant la qualité d’un boutique-hôtel, au prix d’une auberge de jeunesse. L’idée est de louer un lit et pas une chambre, à partager avec d’autres personnes », explique Damien Borjesson, l’un des cofondateurs des « Les Piaules ».

Ensemble, ils rachètent un ancien immeuble de bureaux boulevard de Belleville, dans le 11e arrondissement de Paris, et ouvrent Les Piaules avec ses 162 lits en dortoir, ses 4 chambres doubles et sa terrasse avec vue panoramique sur Paris. En 2015, date de l’ouverture, Paris comptait moins de 10.000 lits en auberge de jeunesse, contre 40.000 à Berlin.

L’endroit, insolite et innovant, séduit immédiatement. En 4 ans, l’établissement a enregistré 100.000 nuitées. En 2017, il est même élu « Meilleure auberge de jeunesse d’Europe » et les fondateurs visent à présent le titre de « Meilleure hostel du monde ».

Il y a quelques mois, les fondateurs ont trouvé un nouvel immeuble place de la Nation, à Paris 12e, en vue d’ouvrir un 2d site, là encore, avec le soutien du FRT.

 

Des projets touristiques soutenus dans tous les départements 

Depuis 2016, 163 projets ont pu être soutenus dans toute l’Île-de-France avec une enveloppe globale de 12,4 millions d'euros. Deux tiers des projets financés concernent des travaux de modernisation et d’amélioration de l’accueil. La sécurisation des sites est le 2d axe le plus sollicité par les bénéficiaires.

Ces aides ont pu permettre la réalisation de projets dans tous les départements franciliens :

  • Seine-et-Marne : 39 projets pour plus de 3 millions d'euros
  • Paris : 30 projets pour plus de 2,6 millions d'euros
  • Yvelines : 24 projets pour plus de 2,2 millions d'euros
  • Val-d’Oise : 15 projets plus de 1,2 millions d'euros
  • Essonne : 14 projets pour 740.000 euros
  • Hauts-de-Seine : 7 projets pour 535.000 euros
  • Seine-Saint-Denis : 4 projets pour 415.000 euros
  • Val-de-Marne : 6 projets pour 171.000 euros