26 janvier 2017

Vote du budget 2017 : pour une Région conquérante, exemplaire et réconciliée

Au terme de trois jours de débats, les élus régionaux ont adopté à une large majorité, ce 25 janvier 2017, le budget 2017 de l'Île-de-France. 

Le budget 2017 a été voté !
 

Au terme de trois jours de débats, les 23, 24 et 25 janvier 2017, les élus régionaux ont adopté à une large majorité le budget 2017 de l'Île-de-France, qui s'élève au total à 5,25 milliards d'euros (118 voix pour – LR, UDI, Modem –, 74 voix contre – PS, FdG, EELV, FN, RCDE – et 1 abstention).

Le budget 2017 confirme la volonté de la Région Île-de-France de devenir une collectivité d'investissement pour l'avenir des Franciliens. Il est au service de trois ambitions :

  1. une Région conquérante, innovante et créative pour renforcer son attractivité,
  2. une Région exemplaire, propre et décarbonnée,
  3. une Région réconciliée, qui assure l'égalité des chances et qui réduit les fractures territoriales et sociales.

La stratégie budgétaire régionale pour 2017 est marquée par une forte hausse des investissements (+17,7 %) et la poursuite de la rationalisation des dépenses de fonctionnement (-3,9 %). En deux ans, la Région affichera une économie des dépenses de fonctionnement de 253 millions d'euros, soit 21 euros par Francilien et 64 % des économies annoncées dans les engagements de campagne.

Cet effort est d'autant plus marqué que la Région subit dans le même temps une baisse de ses ressources de 227,3 millions d'euros depuis 2015, due à une baisse des dotations de l'État et à la hausse de contribution à la péréquation en faveur des collectivités locales à 69 millions d'euros.
 
Parallèlement, la Région Île-de-France se montre offensive en allant chercher les fonds européens. Elle mobilisera 184 millions d'euros en 2017, huit fois plus qu'en 2015.
 
L'emprunt d'équilibre exécuté en 2016 est inférieur à l'emprunt d'équilibre exécuté en 2015, alors que la Région fait face à une forte diminution des dotations de l'État. L'objectif affiché pour 2017 est de stabiliser l'emprunt au niveau de celui voté lors du budget 2016. Cela témoigne d'une maîtrise renforcée de la Région au recours à l'emprunt.

Budget 2017 : les grandes lignes

 
Voici les grandes lignes du budget 2017 :

  • Transports
    Budget global : 1.590,5 millions d'euros
    Investissement : 727 millions d'euros (+22 % par rapport à 2016)
    Fonctionnement : 763,5 millions d'euros (-3,9 % par rapport à 2016)

La Région poursuit sa véritable révolution des transports. La hausse de 22 % des investissements par rapport à 2016, soit 12 euros de plus par usager régulier, confirme la priorité donnée au renouvellement et à la modernisation de l'offre de transports après des années de retard et de sous-investissements. Ce budget traduit aussi les ambitions liées à la montée en puissance des investissements pour la construction et la rénovation de liaisons ferroviaires (électrification de la ligne P Paris-Troyes ; amélioration des lignes RER et Transilien), de tramways (T9 entre Paris et Orly), au prolongement d'EOLE à l'ouest et de la ligne 11 du métro vers Rosny-Bois-Perrier. Concernant le réseau routier, 40 millions d'euros seront dédiés à l'amélioration de la fluidité du trafic routier pour désengorger les points noirs de circulation sur les routes nationales et départementales. La Région favorise aussi le développement des sites propres pour autobus (TZen 4 et TZen 5) et la mise en œuvre du Plan vélo.

  • Enseignement secondaire
    Budget global : 773,9 millions d'euros
    Investissement : 504,5 millions d'euros (+26 % par rapport à 2016)
    Fonctionnement : 269,4 millions d'euros (+2 % par rapport à 2016)

S'agissant des lycées, le budget 2017 est en hausse de 26 % par rapport à 2016. L'année 2017 sera consacrée à l'adoption d'un programme prévisionnel d'investissement (PPI) révisé par rapport à celui voté en 2012, avec 2 lycées neufs qui ouvriront leurs portes et les travaux de 13 opérations qui débuteront en 2017, conformément à la volonté de l'exécutif régional d'accélérer la mise en œuvre des projets prévus depuis 2012.
 

  • Apprentissage, Formation professionnelle, Emploi
    Budget global : 622 millions d'euros
    Investissement : 28 millions d'euros (+8 % par rapport à 2016)
    Fonctionnement : 594 millions d'euros (-13 % par rapport à 2016)

L'essentiel des financements régionaux dédiés à la formation professionnelle se concentrera en 2017 autour des formations qualifiantes et de la rémunération des stagiaires. En parallèle, 296,2 millions d'euros seront dédiés à l'apprentissage avec l'objectif d'accompagner 4.000 apprentis supplémentaires et de signer 130 contrats de performance avec les CFA, pour lesquels la Région poursuit le soutien en fonctionnement.

  • Développement économique, innovation, tourisme
    Budget global : 182,76 millions d'euros
    Investissement : 138,3 millions d'euros (+32,2 % par rapport à 2016)
    Fonctionnement : 44,46 millions d'euros (+27,9 % par rapport à 2016)

 Avec une augmentation globale du budget très forte en 2017, de +32,2 % par rapport à 2016, notamment en faveur des investissements d'avenir orientés sur la recherche et l'innovation, le développement économique est au centre des priorités de l'exécutif. La région réalisera en 2017 un effort conséquent sur certaines dépenses de fonctionnement, en particulier sur les organismes associés. En 2 ans, les dépenses de fonctionnement des organismes associés auront baissé de 18 %, soit 18.9 millions d'euros d'économies. La Région s'engage aussi sur le long terme pour soutenir l'activité des entreprises, et tout leur processus de développement, depuis leur création jusqu'à la mise sur le marché de leurs produits, en passant par leur production. 39,5 millions d'euros seront affectés aux dispositifs d'aide aux entreprises TP'up, PM'up, Back'up, au prêt croissance TPE et aux garanties Région/Bpifrance, soit une hausse de 38 % par rapport à 2016. Axe majeur de la politique régionale d'attractivité, la Région soutiendra significativement la recherche et l'innovation des entreprises, doublée d'une accélération du déploiement d'infrastructures de communications électroniques à très haut débit.

  • Environnement et Énergie
    Budget global : 109,05 millions d'euros
    Investissement : 86,6 millions d'euros (+35,5 % par rapport à 2016)
    Fonctionnement : 22,45 millions d'euros (-4,8 % par rapport à 2016)

La politique régionale de l'environnement sera axée sur l'amélioration de la qualité de l'air, en cohérence avec celle menée en matière de transports. Les projets majeurs en termes d'environnement seront de 4 millions d'euros pour le Fonds air bois (multiplié par 3 par rapport à 2015), avec le remplacement des vieilles chaudières polluantes et le versement d'une prime de 1.000 euros aux particuliers. 4 millions d'euros seront investis dans le Fonds propreté pour lutter contre les dépôts sauvages, 4 millions d'euros aideront au renouvellement des véhicules polluants des artisans et commerces. Enfin, 5 millions d'euros serviront à végétaliser les villes franciliennes dans le cadre du Plan Vert, qui sera présenté au premier semestre 2017.

  • Culture
    Budget global : 93,3 millions d'euros
    Investissement : 40,7 millions d'euros (+24 % par rapport à 2016)
    Fonctionnement : 52,6 millions d'euros (-8 % par rapport à 2016)

La Région poursuit son objectif de rendre accessible la culture à tous les Franciliens, avec un budget 2017 en hausse de 4 % par rapport à 2016. En 2 ans, le budget culture a augmenté de 11,9 % par rapport à 2015, soit plus de 60 % de l'engagement pris durant la campagne. 87 millions d'euros permettront de financer les activités culturelles et artistiques soutenues par la Région dont le développement de la permanence artistique, l'aide à la création et à la diffusion des arts plastiques, à l'univers du livre et de la lecture, mais aussi au soutien aux fabriques d'art et de culture. 6 millions d'euros abonderont le fond d'investissement pour la culture, 15,5 millions d'euros financeront le fonds d'aide à la création cinématographique et audiovisuelle et 4,6 millions d'euros financeront des actions visant à valoriser et à enrichir le patrimoine de la Région.

      • Sécurité
        Budget global : 21,8 millions d'euros
        Investissement : 21 millions d'euros (+12 % par rapport à 2016)
        Fonctionnement : 0,8 millions d'euros (-27 % par rapport à 2016)

      Le budget d'investissement de la politique régionale en matière de sécurité augmentera en 2017, dans le cadre de la volonté de la Région de poursuivre le développement de son bouclier de sécurité, afin que les Franciliens puissent se sentir davantage protégés dans la rue via l'implantation de forces locales de sécurité et la vidéoprotection, dans les transports, dans les lycées publics et privés, et dans les salles de spectacle. La Région interviendra également dans la prévention des violences et pour l'aide aux victimes d'infractions pénales.