Vivatech : XYT expose son véhicule électrique modulable

Présente à VivaTech du 24 au 26 mai, la start-up XYT est lauréate de l'appel à projets Innov'up Proto 2017 et bénéficie d'un soutien financier de la Région. Rencontre avec Simon Mencarelli, l'un des deux fondateurs.

Installée au Plessis-Pâté (91), la start-up XYT commercialise des véhicules électriques modulables entièrement personnalisables et évolutifs. La jeune société fondée en 2016 emploie cinq salariés et commence à se faire une place sur le marché du véhicule de livraison du dernier kilomètre en région parisienne. Sa proposition de valeur, qui allie performance et ergonomie, séduit notamment dans les villes denses où les véhicules thermiques ne sont plus forcément les bienvenus.

 

Comment est né le projet XYT ?
Simon Mencarelli : Le projet est né de notre rencontre avec Marc Chevreau en 2015. Ensemble, nous avons transformé un projet automobile alternatif en véritable plateforme modulaire du dernier kilomètre au service des professionnels. Nous sommes très complémentaires, lui vient du monde de l'automobile et moi du monde digital et industriel. L’idée de départ prend naissance en 2007 avec la volonté de créer un véhicule électrique simple à produire, facile à réparer et donc durable. Une idée un peu à contre-courant de l’automobile classique.

En quoi le fait d'être présent à VivaTech est important pour vous ?
S. M. : C'est un grand rendez-vous de la tech française où se rencontre start-ups et grands groupes. Nous y étions en 2016 mais pas l'an dernier. Cette année, la région nous accueille car nous avons été Lauréat Innov’up proto, c’est donc une occasion pour nous de présenter notre nouveau véhicule utilitaire optimisé pour la livraison du dernier kilomètre. Le but principal est avant tout la visibilité et de trouver d'éventuelles collaborations avec des partenaires.

C'est un plus de décrocher le label Innov'up proto décerné par la Région ?
S. M. : Le label nous apporte de la visibilité à l’échelle de la Région et le dispositif comporte également une aide financière qui peut atteindre 100 000 € sur 3 ans. Cela nous aide à financer nos programmes d’innovation sur l'électronique embarquée destinée à équiper nos futures versions. De plus, il y a un accompagnement et des connexions avec d’autres guichets de financement permettant d’accélérer les expérimentations de la suite de nos projets, notamment avec Bpifrance.

Quels sont vos objectifs à court terme ?
S. M. : Nous allons déployer une flotte de 100 véhicules sur Paris et sa région en 2018/2019. Nous avons déjà des commandes et précommandes des professionnels de la messagerie, donneurs d’ordre et sous-traitants qui ont testé et choisi nos solutions. Sur un plan industriel, nos véhicules sont made in France et assemblés à 90% sur notre site de fabrication en Essonne.

Appel à projets Innov’up Proto
16 dossiers, sur 59 candidatures, ont été sélectionnés par le jury en 2017. Ils se partageront plus de 1,4 M€ de subventions régionales pour développer leur projets. Une nouvelle session de l'appel à projets va d’ailleurs être lancée à l’occasion de VivaTech.
Pour plus d'infos sur Innov'up Proto, cliquez ici.

Photo : véhicule électrique modulable XYT, Simon Mencarelli © DR