Production ciné-TV soutenue : « Villa Caprice » en salles

du mercredi 02 juin au vendredi 02 juillet 2021

Tourné entre Paris et Ramatuelle, dans le Var, un face-à-face intense entre Niels Artestrup et Patrick Bruel, dans les rôles respectifs d'un avocat célèbre et de son client, un homme d'affaires poursuivi pour corruption. 

Règles sanitaires pour le cinéma

  • À partir du 19 mai 2021 : port du masque, 35% des sièges max., couvre-feu à 21h,
  • À partir du 9 juin 2021 : port du masque, 65% des sièges max., couvre-feu à 23h,
  • À partir du 30 juin 2021 : port du masque, 100% des sièges, sans couvre-feu.

► Plus  d'infos.

100 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient 100 productions par an, dans tous les genres : 

  • Fiction,
  • Documentaire,
  • Animation.

Pour le cinéma, au stade de l'écriture, de la production et de la post-production

Pour l'audiovisuel, sur des productions unitaires et des séries, destinées à la télévision et aux plateformes de streaming.

Villa Caprice

Figurant parmi les sorties de ce 2 juin 2021, Villa Caprice, de Bernard Stora, est un film bénéficiaire du Fonds de soutien Cinéma de la Région.

Détail intéressant : le cinéaste a, pour l'occasion, travaillé au scénario pour la seconde fois avec Pascale Robert-Diard, chroniqueuse judiciaire au Monde. La première fois ayant eu pour cadre un téléfilm lui aussi aidé par la Région.

Il s'agissait de La Dernière Campagne (2012), avec Bernard Le Coq, Thierry Frémont et Patrick Braoudé, respectivement dans les rôles de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Une intensité qui évoque « Garde à vue »

Pour Villa Caprice, place à un face-à-face d'une intensité qui évoque Garde à vue, de Claude Miller (1992).

Avocat célèbre, Luc Germon (Niels Artestrup) pense atteindre la consécration lorsque Gilles Fontaine (Patrick Bruel), l'un des plus puissants patrons de France, lui demande de prendre sa défense. L’homme d’affaires est soupçonné d'avoir acquis dans des conditions douteuses une magnifique propriété sur la Côte d'Azur, la Villa Caprice. Humilié et furieux de s'être laissé piéger, il compte sur l'habileté de son avocat pour s'en sortir. Mais une étrange relation de pouvoir s'installe bientôt entre les 2 hommes, en principe alliés.

Qui le détient ? Lequel n'est-il qu'un pion à son insu ?

Un film tourné à Paris et dans le Var, à Ramatuelle, au château Volterra, une demeure qui surplombe la pointe de Camarat.

 

En Ile-de-France

Informations pratiques

Adresse

au cinéma

France

Aide régionale (Fonds de soutien) : 221.000 euros (à JPG Films)

Durée : 1h43

Tarification

Payant