Production ciné-TV soutenue : « Versailles » sur france.tv

du vendredi 01 janvier au mercredi 14 avril 2021

À voir en streaming jusqu'au 14 avril 2021, un premier film aidé qui mêle réalisme et merveilleux pour décrire la dignité et la solidarité dans le dénuement. Avec Guillaume Depardieu dans l'un de ses derniers rôles.

100 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient chaque année 100 productions pour le cinéma et l'audiovisuel dans tous les genres : 

  • Fiction,
  • Documentaire,
  • Animation.

Pour le cinéma, le soutien peut intervenir au stade de la production ou de la post-production.

Pour l'audiovisuel, le soutien porte sur des productions unitaires et des séries, destinées à la télévision ou aux plateformes de streaming.

Dans tous les cas, cette aide, qui soutient l'emploi dans un secteur porteur en Île-de-France, est remboursable dès que la production bénéficiaire est rentabilisée.

Versailles

Proposé en streaming sur france.tv jusqu'au 14 avril 2021 dans un programme « Premiers films », Versailles, de Pierre Schoeller (2008), est une production bénéficiaire du Fonds de soutien Cinéma de la Région.

Il côtoie, dans cette sélection « Premiers films » de france.tv, un autre film soutenu par la Région : Tout est pardonné (2007), de Mia-Hansen Love.

Mêlant réalisme et merveilleux, Versailles parle de pauvreté et d'exclusion, et, au-delà, de dignité et de solidarité.

L'histoire commence à Paris. Sans domicile fixe, Nina (Judith Chemla, vue notamment dans Vif-Argent, film également soutenu par la Région) fait ce qu’elle peut pour élever Enzo, 5 ans. Jusqu’au jour où elle l’abandonne. Cela se passe à Versailles, dans les bois, tout près du château, dans la cabane d’un homme avec qui elle a passé la nuit, Damien (Guillaume Depardieu dans l'un de ses derniers rôles).

Contraints dès lors de vivre ensemble, l’homme et l’enfant vont, au fil des jours, puis des saisons, se découvrir, s’apprivoiser, s’attacher. Leur lien sera aussi fort que leur dénuement. Un jour pourtant il leur faudra quitter la cabane…

Pierre Schoeller, cinéaste aidé pour son premier film et 2 autres

Pierre Schoeller signait là son premier long métrage pour le cinéma, après s'être fait remarquer avec un téléfilm pour Arte, Zéro Défaut.

Depuis, la Région a soutenu le réalisateur à 2 reprises :

  • Les Anonymes (2013), téléfilm pour Canal+, sur l'arrestation d'un groupe d'activistes corses à la suite de l'assassinat du préfet Érignac en 1998, sur leur garde à vue et l'instruction judiciaire qui s'ensuit,
  • Un peuple et son roi (2018), fresque historique pour le cinéma, qui porte sur la Révolution française à Paris, de la prise de la Bastille le 14 juillet 1789 à l'exécution de Louis XVI le 21 janvier 1793. 

Informations pratiques

Adresse

sur france.tv

France

Aide régionale (Fonds de soutien) : 418.000 euros (aux Films Pelléas)

Durée : 1h53

Tarification

Gratuit