Publié le 8 juillet 2020

Valérie Pécresse demande au Gouvernement un volet culturel de 200 M€ dans le prochain Contrat de plan État-Région 2021-2027

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, et Florence Portelli, Vice-présidente chargée de la Culture, du Patrimoine et de la Création, ont réuni les acteurs du secteur culturel francilien, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de relance de la Région Île-de-France, annoncé le 28 mai dernier, comportant 20 M€ consacrés à un plan d'urgence pour la culture, afin d'évaluer les besoins du monde de la culture et des territoires, et de construire avec eux un plan d'investissement pour le secteur.

La Présidente a rappelé les contours du Plan d'urgence pour la culture de la Région Île-de-France, de 20 M€ :

  • 11 M€ d'aides d'urgence pour le spectacle vivant
    • 9 M€ pour le fonds d'aide d'urgence via des avances de trésorerie
    • 1,25 M€ pour la nouvelle aide exceptionnelle Covid-19 pour le spectacle vivant, d'un montant maximum de 8000€. Cette aide vient compenser les pertes économiques des lieux, opérateurs, compagnies (déficit de billetterie ou de recettes de ventes de spectacles, etc.), sous réserve d'un engagement du maintien de l'emploi, notamment intermittent.
    • 0,75 M€ pour des initiatives culturelles estivales dans le cadre de #MonÉtéMaRégion
  • 4,75 M€ d'aides exceptionnelles pour garantir le maintien à 100% du financement, même lorsque les structures sont fermées : subventions aux organismes associés et aux bénéficiaires de conventionnement (équipes artistiques, opérateurs, CDN, scènes nationales, etc.), aux festivals, manifestations et salons annulés
  • 1,5 M€ pour une nouvelle aide à l'aménagement et à l'équipement de protection pour la réouverture des librairies, salles de cinéma, théâtres, cabarets, etc.
    • Aide en investissement, pour les aménagements et équipements de protection Covid-19 des lieux et commerces culturels : établissements d'enseignement artistique et structures de pratiques artistique, théâtres, salles de concerts, etc. Aide forfaitaire de 35 000€ maximum.
  • 1,5 M€ pour une nouvelle aide exceptionnelle pour les commerces culturels (librairies, disquaires, galeries, etc.) et les salles de cinéma
    • Aide exceptionnelle d'urgence, en fonctionnement, visant à couvrir une partie de la perte d'exploitation des commerces culturels indépendants : libraires, disquaires, salles de cinéma, galeries d'arts, cabarets, etc. Aide forfaitaire de 5000€ (versée en une fois)
  • 1,1 M€ pour soutenir les artistes et auteurs : résidences d'écrivains et actions d'éducation artistique et culturelle
  • 0,15 M€ de chèques-lire pour les lycéens qui pourront les dépenser en librairie

Ce plan régional d'urgence pour la culture est une première étape pour le secteur en Île-de-France, et concerne uniquement l'année 2020. Il convient d'engager dès maintenant la préparation de l'année 2021 et de dessiner un plan d'investissement massif pour les années à venir, parce que la crise pour le secteur est profonde et appelle une réponse de long terme.

Valérie Pécresse a fait part aux professionnels réunis au siège de la Région de sa volonté d'inscrire un volet culturel dans le prochain Contrat de plan État-Région (CPER) pour la période 2021-2027, doté de 200 M€. (50% État, 50% Région). La Région Île-de-France est la seule région à ne pas disposer aujourd'hui de volet culturel dans le CPER en cours (période 2015-2020).

Le Centre Pompidou francilien-Fabrique de l'Art - futur pôle de conservation et de création - qui sera construit à Massy, dans l'Essonne, et pour lequel la Région Île-de-France s'est engagée à hauteur de 20 M€, sera l'illustration de son ambition en matière d'investissement culturel.

Valérie Pécresse souhaite que l'État s'y associe et y prenne toute sa part pour que l'investissement culturel dans les territoires franciliens soit une priorité du prochain CPER, afin de surmonter la crise économique et sociale dont les effets sur le secteur culturel sont déjà extrêmement prégnants.

La Région Île-de-France a déjà pré-identifié une vingtaine de projets qui pourraient être inscrits au prochain CPER. Parmi eux : le Centre national dramatique (CDN) Nanterre-Amandiers (92), le CDN La Commune à Aubervilliers (93), le CDN Théâtre de Sartrouville et des Yvelines (78), le Centre national des arts de la rue et de l'espace public (CNAREP) Île-de-France, et le chantier de remontage de la tour Nord et de la flèche de la Basilique cathédrale de Saint-Denis (93).

Par ailleurs, Valérie Pécresse a présenté aux professionnels franciliens des secteurs du patrimoine, des arts visuels, du spectacle vivant, du cinéma et de l'audiovisuel, du livre et de la lecture, l'action de la Région Île-de-France menée depuis le début de la mandature, autour d'un principe fort de la stratégie culturelle régionale adoptée en 2016 « la culture partout et pour tous en Île-de-France » et de trois mots-clefs : inclusion, itinérance et création.

Le budget culturel de la Région en 2020 s'élève à près de 120 M€, en hausse de près de 45% par rapport à 2015 (83 M€). L'engagement pris initialement était de l'augmenter de 20% d'ici la fin de la mandature : cet objectif est tenu depuis décembre 2019 et le budget dédié à la culture a encore crû cette année avec le vote du budget supplémentaire au mois de juin dernier, dans le cadre du Plan de relance de la Région Île-de-France.

Enfin, Valérie Pécresse a présenté le programme estival de la Région Île-de-France #MonÉtéMaRégion qui propose notamment une offre culturelle foisonnante, élaborée avec les professionnels du secteur, les institutions franciliennes et les partenaires culturels de la Région : https://www.iledefrance.fr/monetemaregion-des-vacances-pour-tous-les-franciliens et https://www.iledefrance.fr/monetemaregion